AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.77 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Pennaroja, Espagne , le 22/02/1928
Mort(e) à : Suresnes , le 20/09/2006
Biographie :

Serge Jacquemard est un écrivain français, auteur de roman policier et de roman d'espionnage.

Après des études dans divers établissements d'Europe et des États-Unis, il entre dans l'armée. « Parachutiste, il est blessé et devient officier dans les bataillons d'Afrique » Il est ensuite secrétaire pour le compte d'une avocate et, ses fonctions l'amènent à voyager aux quatre coins de la planète.

Il commence à écrire au début des années 1970. Auteur prolifique, il est l'un des piliers des éditions du Fleuve noir publiant tant dans la collection Spécial Police que dans la collection Espionnage.

En 1981, il crée la série "Flics de choc" qui comprend quarante-trois titres. En 1987, il prend la suite de Jean Libert pour continuer jusqu'en 1996 la série "Francis Coplan" signée Paul Kenny.

Depuis 2013 l'oeuvre de Serge Jacquemart est gérée en exclusivité par French Pulp éditions qui ont déjà réédité une dizaine de romans.

Pseudonymes : Henry Sergg, Paul Kenny
+ Voir plus
Source : http://www.histoire-du-polar.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Serge Jacquemard   (64)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
moravia   18 juillet 2016
Special Police : Qui t'a tué au feu rouge ? de Serge Jacquemard
- C'était moi la fille-aux-cigarettes-et-aux-fleurs. Vous vous souvenez ? Bogart ou Robinson ou Cagney ou Raft entrait dans la boîte de nuit, l'oeil dur et dédaigneux, en roulant les épaules. Moi, je m'approchais de lui. J'étais court vêtue et je portais des bas résille noirs. Je me déhanchais outrageusement et lui louchait abominablement du côté de mon décolleté. D'autorité je lui piquais un oeillet blanc dans la boutonnière au revers de son smoking et, en contrepartie, il pliait un billet de cent dollars et le fourrait dans mon décolleté. Ça a duré quinze ans. Pendant quinze ans, j'ai joué la fille-aux-cigarettes-et-aux-fleurs ! Chez Goldwyn, à la Warner, à la Paramount, à la Columbia, à la Fox ! Je connaissais la scène par coeur ! Avec moi, pas besoin de la répéter ! J'aurais même pu remplacer le metteur en scène ! Inutile de me tracer à la craie sur le sol l'endroit où m'arrêter, j'avais un sixième sens ! L'oeillet blanc, j'aurais pu le piquer dans la boutonnière les yeux fermés ! Pour tous les studios, j'étais la fille-aux-cigarettes-et-aux-fleurs dans son rôle immuable ! Plus tard, quand j'ai commencé à avoir de la cellulite aux hanches et des ballons de rugby sous les yeux, les rôles se sont faits rares, jusqu'au jour où la rareté s'est stabilisée au zéro intégral...

Par pure politesse, je demande :

- Ça fait combien de temps ?

- Près de vingt ans... Ces vingt dernières années, je n'ai plus tourné un seul rôle...

- C'est moche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
grasshopers   16 octobre 2017
L'affaire Pauline Dubuisson de Serge Jacquemard
Les crachats pleuvent. Les coups aussi.

Pour quelle foire immonde est sortie cette foule maigre, mal vêtue, que la colère brasse et qui hurle ? Populace imbécile, elle est prête à tous les excès. La liberté à peine recouvrée, elle se déchaîne, obéissant à ses bas instincts, à sa haine refoulée durant cinq années de soumission aux lois du vainqueur. Mue par l'antique réflexe grégaire, elle est prête pour la vengeance collective.
Commenter  J’apprécie          70
moravia   07 février 2017
Special Police : Qui t'a tué au feu rouge ? de Serge Jacquemard
Lac du Flambeau est une ville coquette située au centre d'une réserve indienne. Ses maisons sont brunes, pimpantes, les magasins sont nombreux ainsi que les restaurants, car c'est un lieu de villégiature où les gens en provenance de Madison et de Milwaukee viennent se reposer au cours des week-end. L'agglomération dégage une atmosphère incontestablement germanique avec ses étalages de Delikatessen, ses monceaux de saucisses dans les vitrines, l'architecture des maisons, la propreté rigoureuse des rues, et les tonneaux de bière Schlitz (la bière qui a rendu Milwaukee célèbre, comme dit son slogan publicitaire), Rheingold, Pabst ou Budweiser à la porte des Bierstuden.

Un coin d'Allemagne en pleine Amérique dans une localité qui porte un nom français !
Commenter  J’apprécie          60
rulhe   19 février 2017
Espions en marge de Serge Jacquemard
Johnny il vous faudra éviter les gens négatifs,qui ont toujours un problème

a chaque solution.
Commenter  J’apprécie          80
rulhe   24 mai 2017
Flic de choc : Péché contre la chair de Serge Jacquemard
il faut bien qu'il y ait des cons pour qu'il

y ait des crapules.
Commenter  J’apprécie          80
rulhe   05 février 2017
Flic de choc : Objectif Élysée de Serge Jacquemard
entre le vice et la vertu,pour bien des hommes politiques comme pour bien des femmes,il n'y a que l,épaisseur d'une

combinaison.
Commenter  J’apprécie          70
nanashi   28 décembre 2020
Espion à en mourir de Serge Jacquemard
Les agents secrets, contrairement à l'opinion du grand public qui en fait des êtres élevés au rang d'idoles déshumanisées, des super-dieux, sont des hommes et des femmes comme tout le monde. Ils mangent, ils boivent, ils dorment et... ils prennent des vacances... (Plutôt rarement, d'ailleurs...) Certains ont le foie malade, d'autres souffrent des dents, quelques-uns sont beaux, beaucoup sont laids et tous ont une apparence banale, sinon ils se feraient repérer au quart de tour.
Commenter  J’apprécie          50
moravia   15 novembre 2016
Flic de choc : Tu en vomiras tes tripes de Serge Jacquemard
L'art du truand intelligent, c'est de ressembler à Monsieur Tout-le-Monde. Se fondre dans la masse. Mais il a quand même un défaut.

- Lequel ? voulut savoir Catherine qui avait été prêtée par les C.R.S. et qui, sauf lorsqu'elle venait en renfort à la B.R.I., avait peu affaire aux truands de haute volée.

- Ils ont toujours un bracelet-montre Cartier, et trop de chevalières aux doigts.
Commenter  J’apprécie          50
rulhe   14 novembre 2016
Flic de choc : Pièges pour femmes fatales de Serge Jacquemard
Beauclair avait préféré voir

les trois vedettes, dans l,

appartement de Sandra,

plutôt qu' au quai des orfèvres.

- j'ai quelques questions à

vous poser, en relation avec la mort de Nicolas

boussada , attaqua t il j'ai

lu vos contrats.toute les

trois vous alliez touchaient

que dix millions de centimes, vous jouiez a quoi, aux petites soeurs des pauvres? vous lui faisiez la charité?

- nous avons voulu faire une fleur a nick, dans le passé c'est lui qui nous a

lancées.c'était son premier

flim, il lui fallait trois grandes actrices, mais son

budget de production n'

aurait pas suffit à payer les

cachets que nous recevons

habituellement, alors nous

avont accepté de travailler

a moindre prix.

- nous avons quand même

exigé un pourcentage sur

les recettes futures, glissa

Karine, mais vous n'avez

pas pu en trouver trace.

puisque c était un accord

verbal.

- exactement, dire en choeurs les deux autres.

- laissez-moi vous dire Mesdames, qu'un accord

verbal ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rulhe   22 mai 2017
Flic de choc : Vendettas-traquenards de Serge Jacquemard
je n'ai jamais eu confiance dans les gens qui veulent

qu'on leur fasse confiance.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les couples célèbres

Qui étaient "les amants du Flore" ?

Anaïs Nin et Henri Miller
Elsa Triolet et Aragon
Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre
Paul Verlaine et Arthur Rimbaud

9 questions
8596 lecteurs ont répondu
Thèmes : couple , roman d'amourCréer un quiz sur cet auteur