AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 23 notes)

Biographie :

Slimane BENAÏSSA : Auteur, Metteur en scène, Acteur.
Lauréat du prix SACD des auteurs francophones, 1993
Membre du Haut Conseil de la Francophonie 2000-2004
Docteur Honoris Causa de l’INALCO – SORBONNE, 2005

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Slimane Benaissa - L'exil interieur Slimane Benaissa - L'exil interieur
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Pachy   26 février 2015
Au-delà du voile de Slimane Benaïssa
C'est l'éducation qui protège et non l'habit.

Une vulgaire en hidjab n'en deviendrait pas pour autant une sainte ; une femme éduquée sans hidjab n'est pas forcément vulgaire. C'est l'éthique qui protège et non l'accoutrement.
Commenter  J’apprécie          70
Pepina   15 novembre 2011
Les confessions d'un musulman de mauvaise foi de Slimane Benaïssa
Pour ma mère, le collège lui arrachait son fils et sauvait sa fille du voile. Pour mon père, il le débarassait de ses diables. Pour mon cheikh, le collège était une entorse au droit chemin. Pour mon grand-père, c'était de l'inconscience de la part de mon père. Quant à nous, nous étions livrés à la patience. Et je patientais, je ne faisais que ça. Je patientais en attendant les vacances, dans mon lit, au réfectoire, en classe, partout, et tout cela à cause de Malika. Elle me traitait de haut... Parce que j'étais bleuet elle était ancienne. Parce que j'étais interne et qu'elle préférait sortir avec un externe..."J'en profite plus", disait-elle. Elle me reprochait aussi de ne pas suivre la mode. Est-ce ma faute si mon père nous habillait des pieds à la tête en gris et bleu marine parce que ce n'est pas salissant?
Commenter  J’apprécie          50
Pachy   16 février 2015
Les confessions d'un musulman de mauvaise foi de Slimane Benaïssa
Karim :

Sidi, pourquoi Âmmi Salah a-t-il épousé une deuxième femme?

Le cheihk :

Parce que en Islam, les hommes ont droit à quatre femmes

Karim :

Sid ! Les femmes, elles ont droit à qua hommes ?

Le cheihk :

... C'est déjà compliqué pour les hommes d'avoir quatre femmes...

............................................

Karima :

Maman, pourquoi Âmmi Salah a-t-il épousé une deuxième femme?

La mère :

Parce que nous, les femmes, selon le compte des hommes, nous valons un quart d'homme. C'est pour cela que les hommes peuvent épouser quatre femmes.

Karima :

Nous, les femmes, on a droit à quatre hommes ?

La mère :

Un homme, c'est déjà les emmerdements de quatre ! Donc, en épousant un homme, c'est comme si tu en avait épousé quatre.

Karima :

C'est Dieu qui le dit ou c'est toi ?

La mère :

Mais Dieu ne va pas nous autoriser à épouser seize emmerdements en même temps. Il est Dieu et sait ce qu'il fait... quand même !
Commenter  J’apprécie          30
merveille   19 septembre 2017
Sors, la route t’attend de Slimane Benaïssa
Alors que l'incendie n'épargne plus un empan du pays, que le feu d la discorde ravage tous les secteurs de l'opinion, qu'une guerre de tous contre tous se profile à l'horizon, l'état -major inaugure, le 10 mai 1958, un Centre d'instruction à la pacification et à la contre-guérilla (CIPCG), au sein de la willaya II. encore chez nous donc, au bourg côtier dit Jeanne-d ‘Arc- l'actuel Larbi Ben M'Hidi-, non loin de Philippeville, ville encore traumatisée par les massacres d’août 1955. Il s'agit aux yeux de ses promoteurs, Raoul Salan et Charles Lacheroy , d'y ériger la guerre psychologique en une discipline en soi, avec des méthodes et sur des critères quasi scientifiques, incluant manipulation mentale, intoxication , torture "intelligente", lavage de cerveau et plus encore s'il le fallait. Ce sera donc une "école" appelée à faire école, d'un bout à l'autre de la planète. Dispensés par des vétérans de l'Indochine, les cours s'ouvriront rapidement à des "étudiants" en treillis accourus de tous horizons, belges, brésiliens, argentins, chiliens, portugais, sud-africains, tous voués à lutter contre la "subversion rouge" en Amérique latine ou le "virus communiste" au Congo belge, en Angola et au Mozambique. Plus de huit mille, y compris, dit-on des Sud-Coréens et des Israéliens, y accompliront des séjours d'études, assortis parfois d'exercices pratiques, sur le terrain…………………………………………

De fait, je n’ai jamais croisé d’intellectuel ni de syndicaliste brésilien, chilien ou argentin sans qu’il ne soit question à un moment donné de la Escuela francesa, surtout en Argentine, pays où la doctrine aura été appliquée à la lettre, jusqu’à ses plus extrêmes limites, à savoir la technique de la « crevette Bigeard » consistant à jeter en mer, depuis un hélicoptère, un ennemi vivant et lesté d’un bloc de béton !Inventé et éprouvé en Algérie, cet expédient radical aura connu son score le plus meurtrier au large du Rio de Plata , avec un minimum de vingt mille disparus. !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pachy   16 février 2015
Les confessions d'un musulman de mauvaise foi de Slimane Benaïssa
Karim :

Sidi, pourquoi tous les Français partent-ils ?

Le cheihk :

Comme ils sont venus un jour, ils partiront un jour, c'est ça l'indépendance.

-------------------------------------------------------------------------

Karim :

Maman, c'est vrai que l'indépendance, c'est quand tous les Français partiront ?

La mère :

La plus belle et la meilleure des indépendances, c'est celle qui ne fera partir personne.

(page 10)
Commenter  J’apprécie          30
Pachy   17 février 2015
Les confessions d'un musulman de mauvaise foi de Slimane Benaïssa
Karim :

Monsieur, en Islam on a une autre définition de l'oblique

....

Karim :

L'oblique c'est tout ce qui sort du droit chemin.

Le prof de géométrie :

Et le droit chemin c'est quoi ?

Karim :

C'est tout ce qui descend droit de chez le Bon Dieu.

Le prof :

Et ceux qui ne croient pas en votre Dieu ?

Karim :

C'est eux l'oblique, Monsieur.
Commenter  J’apprécie          20
Pachy   16 février 2015
Les confessions d'un musulman de mauvaise foi de Slimane Benaïssa
Nous étions dix heures par jour en cours : 5 heures à l'école française, 5 heures à l'école arabe........Sous la pression des maîtres de l'école française qui prenaient plaisir à noter sur nos bulletins scolaires..........confond le Coran avec Les lettres de mon moulin.

(page 8)
Commenter  J’apprécie          20
Pachy   19 février 2015
Prophètes sans dieu de Slimane Benaïssa
Moïse :

Moi, j'essaie de comprendre pourquoi, étant tous trois fils d'Abraham, et en prêchant les mêmes fondements, les mêmes valeurs et les mêmes croyances, nos "croyants", eux, se font la guerre. Partout sur la planète, on s'entretue au nom de notre Dieu.

(p.10)
Commenter  J’apprécie          20
cott   10 mai 2016
Le Coran de Slimane Benaïssa
IL RECEUILLE BEAUCOUP SUR L HISTOIRE DE L ISLAM ET DES PROPHÈTES . JE LE RECOMMANDE A CE QUI NE SAVENT PAS LA VRAIE FORME DE CETTE RELIGION .
Commenter  J’apprécie          20
Pachy   19 février 2015
Prophètes sans dieu de Slimane Benaïssa
Moïse à Jésus :

Au fait, tu es né en hiver ou au printemps ?

Jésus :

Je ne suis pas né en hiver

Moïse :

Je me disais bien. Dans une étable en plein hiver... ton père ne t'aurait pas gâté.

.......................

.........................

L'auteur enfant :

Lui aussi (Jésus) c'était pour des raisons politiques. Sinon les trois mages, pourquoi seraient-ils venus ?
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Répliques de théâtre 2

Couvrez ce sein que je ne saurais voir.

Raymond Queneau
Alfred Jarry
Guillaume Apollinaire
Molière

8 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : theatre françaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..