AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Magnard

Appartenant au groupe Albin Michel, Magnard est une maison d`édition créée en 1933. Son fondateur étant Robert Magnard, l`inventeur du cahier de vacances, la maison est spécialisée sur le parascolaire, le scolaire, et la littérature jeunesse. La maison d`édition s`implique dans l`évolution des méthodes d`apprentissage, c`est pourquoi elle a décidé d`inscrire son catalogue dans l`ère du numérique.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Magnard



Dernières parutions chez Magnard


Dernières critiques
Calliope2017
  18 octobre 2021
Trois contes : Un coeur simple - La légende de Saint Julien l'Hospitalier - Hérodias de Gustave Flaubert
Pour une fois, je suis totalement d’accord avec la quatrième de couverture (des éditions Pocket), qui qualifie Flaubert « d’homme dont l’unique vocation était celle de l’art et de la beauté ». Et en effet, ces trois contes « écrits pour se délasser » semblent être uniquement cela : une succession de mots et de phrases travaillés et ciselés pour être le plus proche possible de la perfection et de la beauté, et constituer un chef d’œuvre artistique.



Paradoxalement, j’ai ainsi beaucoup apprécié ces récits tant ils sont bien écrits et beaux à lire, même si je n’ai pas toujours aimé l’intrigue. Je me suis notamment assez ennuyée avec « Hérodias » et j’ai rapidement décroché de l’histoire, mais j’ai admiré la beauté des descriptions orientalistes.



Sans qu’elle m’ait particulièrement plu, je me suis laissé charmer par l’histoire de saint Julien l’Hospitalier, ce récit à l’allure de conte de fées inspiré par un vitrail de la cathédrale de Rouen.



J’ai en revanche beaucoup aimé « Un cœur simple » (comme la plupart des lecteurs j’ai d’ailleurs acheté ce livre uniquement pour ce conte !). J’ai été touchée par le personnage de Félicité, servante au début du XIXe siècle ; cette histoire ordinaire et tragique à la fois se lit avec une grande fluidité et est très émouvante.



« Trois contes » est donc un classique qui mérite d’être lu, d’autant plus qu’il est très bref et très abordable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Gruizzli
  18 octobre 2021
Pourquoi j'ai mangé mon père de Roy Lewis
Déjà, ce récit est intéressant pour moi (je suis curieux de tout) car il indiquait qu'il parlait à la fois de façon humoristique mais avec un fond assez sérieux de la préhistoire, période que j'affectionne tout particulièrement, et ensuite parce qu'on me vantait aussi les qualités de métaphores que possédait le livre. Je n'ai pas résisté longtemps à son appel lorsque je l'ai vu dans les bacs d'occasion (encore une fois pour 1.5 €, vive les occasions !).

En fait, nous allons suivre une famille de la période du Pléistocène moyen qui, sous la houlette d'un père inventif, va connaître des innovations techniques qui les transformeront pour les faire devenir des hommes. Mais tout ne se fait pas sans mal, notamment lorsque l'oncle ne veut pas quitter les arbres et rejette le progrès ou lorsque les inventions dérapent. Car oui, on ne contrôle pas tout.



Donc, en bref, ce roman est drôle. Le décalage vient surtout du fait que tout le monde parle de façon contemporaine et que les protagonistes sont au courant de leur situation et de leurs places dans l'histoire (le père se plaint d'être coincé au Pléistocène et de ne pas évoluer). Le tout avec les conditions de vies que devaient être celles d'un homme de cette époque (bien romancée évidemment) et la façon dont auraient pu se passer les découvertes de toutes les innovations, qui surprennent lorsqu'elles arrivent dans le roman. Après tout, l'homme préhistorique a inventé tellement de choses qu'on ne rend plus compte qu'un jour il a fallu avoir cette idée. C'est ce qui est très intéressant dans ce roman, puisque nous redécouvrons l'homme qui naît, ce qu'il a inventé et ce qu'il a dû faire pour survivre.



En sus de tout ça, nous avons des belles métaphores sur le progrès et ses dérives, la peur qui en est liée, et d'autres petits détails (le fait que beaucoup voient dedans une image de la bombe nucléaire notamment). En fait, on ne se rend compte qu'après coup de la richesse d'un tel livre.



Pour faire court, j'ai adoré ce livre, j'ai éclaté de rire plus d'une fois en le lisant, et j'ai également adoré tout ce qu'on y apprend sur les pratiques de vie d'un homme de cette époque, avant la naissance de l'Homo Sapiens. C'est un récit drôle, intéressant, et qui nous enseigne beaucoup de choses, entre les métaphores et les vérités simples sur nos origines (comme le fait d'inventer la danse ou la peinture). C'est humoristique certes, pourtant il invite à la réflexion. Un grand roman en somme, que je me réjouis d'avoir lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
hellothejungle
  18 octobre 2021
Lettre d'une inconnue de Zweig
Encore une œuvre de Zweig qui m'a touchée. Je pensais ne pas aimer les nouvelles mais alors Zweig est vraiment un génie du genre. C'est beau, c'est pur et c'est très touchant. J'ai été touchée en plein coeur. J'ai moins aimé la deuxième nouvelle, mais la première est un chef d'œuvre !
Commenter  J’apprécie          00