AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Citrouille_mecanique


Citrouille_mecanique
  21 août 2021
C'est un concept original que nous proposer deux histoires pour le prix d'un. Une même idée, deux histoires totalement différentes. Si bien qu'il est difficile de commenter une histoire individuellement parce qu'elles font tous les deux parties d'une entité globale, mais en même temps difficile de donner un avis trop global parce que ce sont deux récits bien distincts.

On notera pourtant l'effort de construction. C'est assez fascinant de pouvoir comparer les deux histoires, les personnages en commun qui réapparaissent mais avec un rôle somme toute bien différent. Un début similaire. le prologue, et la fin, en commun dans les deux histoires. Des traitements presque opposés d'une intrigue qui prend pourtant la même base.

Je dois dire que j'ai une petite préférence pour l'histoire "Avec elle" de Solène Bakowski. La relation entre les deux soeurs est très bien décrite. Une relation hyper fusionnelle, entre l'amour et la haine. Une soeur qui s'efface au profit de la préférée. Et de cette relation toxique naît un véritable mal-être qui ne cessera de s'enfoncer toujours plus profondément. C'est dramatique à souhait. L'auteure arrive à retranscrire les émotions les plus noires des deux jumelles. Et juste pour le côté psychologique, c'est passionnant, même si le récit est à mon sens un peu longuet par moment, et avec pas mal de redondances (au niveau de l'histoire, c'est un peu toujours la même chose, des disputes entre soeur, Jessica qui promet de se racheter, mais qui ne peut pas s'empêcher d'être elle-même et de refaire des conneries).
La fin est absolument effroyable. J'aurais peut-être dit "même trop" s'il n'y avait pas le second récit qui venait apporter un autre regard au destin des deux jumelles.

Pour ce qui est de "Sans elle" d'Amélie Antoine, j'admets avoir un peu moins accroché. le genre du récit est plus semblable au roman policier classique, avec une enquête sur la disparition de Jessica. Et ce type de polars sont rarement ceux qui me passionnent le plus. Tout simplement parce que l'enquête prend souvent le pas sur l'intériorité et la psychologie des personnages. On sent quand même que l'enquête n'est pas tout ce qui importe, et il est surtout la question de la vie de la famille suite à la disparition d'un enfant. Mais on rentre moins dans les sentiments que dans le récit précédent, comme s'il y avait plus de recul, et de distance, et moins d'implication émotionnelle. Et même des sujets forts comme l'anorexie semblent développés en surface, ce qui a pu me gêner un peu dans ma lecture.
D'autant qu'il y a un petit côté frustrant dans cette enquête qui a tendance à un peu ramer

Malgré tout, la fin, bien que très noire, m'a beaucoup plu. Pas individuellement, mais toujours avec cette comparaison avec l'autre histoire : la vision très cynique et fataliste de la destinée des deux jumelles est un peu triste mais tellement bien pensée.
Commenter  J’apprécie          30



Ont apprécié cette critique (2)voir plus