AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de mijadi


mijadi
  06 janvier 2021
Le roman ne nous entraîne pas dans le tourbillon de la vie mais dans la subtile verticalité du tobogan, qui nous plonge vers la chute finale, commune à tout être : la mort. L'intrigue amoureuse, celle d'un amour déçu qui se transforme en amour déchu, rend la pente plus glissante mais est le prétexte - ou la clef - d'une réflexion sur le déclin, l'art, le sens de la vie et celui des émotions qui la peignent. le narrateur ne compte plus le temps mais se met plutôt à le décompter comme un compte à rebours cruel.
Les romans publiés par les "gens de cinéma" sont souvent décevants, si tant est qu'on puisse en attendre quelque chose. Ici, il n'en est rien, Jean-Jacques Beineix n'est pas que le réalisateur que l'on connaît bien mais aussi un écrivain et signe ici une oeuvre au pessimisme charnel, à la fois sombre et joyeuse, comme la vie. On se plaît à lire celui qui apparaît au fil du récit comme un misanthrope que les mots viennent sauver. La plume est raffinée, esthétique mais aussi incisive et railleuse. On le lit vite pour connaître le sort des personnage et celui du narrateur. C'est un livre dont je conseille la lecture car il épouse à la fois très bien notre époque et ses désillusions mais fait écho aux sentiments et réflexions universels.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox