AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Verdure35


Verdure35
  23 septembre 2019
Il fallait bien 500p à l'auteur pour, avec sa verve habituelle, décrire le déclin de l'Angleterre , et ce de 2010 jusqu'à aujourd'hui.
C'est avec bonheur que l'on retrouve la famille Trotter précédemment rencontrée, et qui termine une trilogie qualifiée par la presse britannique de "Brexit Comedy".
En réalité il s'agit d'une chronique acerbe de la société anglaise, et en particulier celle de Birmingham.
En 2010, Colin et Benjamin Trotter enterrent leur épouse et mère.
Colin est un vieux "réac", Benjamin un apprenti écrivain. Autour d'eux gravitent amis soeurs, nièce,et tous ont une vie plus ou moins chaotique, une vraie vie quoi!
A l'époque, G.Brown est premier ministre et D.Cameron, chef de file des conservateurs.
Au fil des ans, dans la famille il y a beaucoup de changements, alors que l'Angleterre parallèlement est sujette à une grogne et une tension qui montent, alors que le politiquement correct et le multiculturalisme grimpent en flèche, tout comme le capitalisme néo-libéral.
Presque dénouement en 2016 avec le vote "Leave"qui ouvre une période dangereusement indécise, voire noire pour beaucoup.
De par leur milieu ou leur métier (Doug, journaliste) les membres de la famille Trotter recueillent pas mal de confidences d'hommes politiques de chaque bord, ces récits sont savoureux(mieux vaut croire parfois que c'est du roman ...)
J Coe aime ses compatriotes jusqu'à la compassion, avec de l'humour heureusement.
Je pense avoir lu un vrai grand roman.

Commenter  J’apprécie          361



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (34)voir plus