AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de victoryhelene


victoryhelene
  18 septembre 2019
Quand le rêve devient cauchemar...

C'est ce que va vivre un couple de parisiens en quête de campagne et de calme en achetant le pavillon idéal dans un éco quartier nouvellement construit.

Un couple caricatural en vérité qui cherche à préserver l'environnement tout en réalisant le meilleur investissement possible.
Un couple qui progressivement révèle ses failles, parfois inquiétantes, au contact de l'autre. Fini l'anonymat de la ville, la campagne impose le jeu de l'ouverture, de la camaraderie souvent forcée, des verres échangés, une politesse parfois surjouée...
Un couple qui symbolise donc à lui seul le monde moderne, tout en apparence. Hypocrite et exigeant. A la recherche d'un bonheur matériel, d'une vie trop parfaite, un monde nombriliste qui voudrait oublier les autres, leur vue, le bruit qu'ils font...

Julia Deck construit habilement son roman comme un thriller. Elle ménage le suspense, joue sur les non-dits en faisant de la femme son unique narratrice et impose une tension progressive, et on se laisse happer. Tenu en haleine, le lecteur plonge en réalité dans l'âme humaine, sa noirceur enfouie, ses travers dissimulés.
Emportée par cette intrigue haletante, et oubliant les vrais desseins de l'autrice, j'ai été déçue par un final trop taiseux à mon goût, arrivant trop vite, trop brutalement. Mais avec le recul, je trouve ce livre court assez subtil, plutôt efficace voire brillant. le thriller n'est qu'un prétexte à la critique sociale.
Derrière le mystère se cache un livre sur les rapports humains, sur les contrastes entre la grande ville et la campagne, sur les faux-semblants de notre société... Un livre finalement assez mordant et sarcastique, un tableau sans concession du monde dans lequel on vit.
Commenter  J’apprécie          206



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus