AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Amnezik666


Amnezik666
  13 juin 2018
Je remercie les éditions Sonatine et la plateforme NetGalley pour l'envoi de ce SP, votre confiance m'honore et me va droit au coeur.

Un adage populaire prétend que « la justice est aveugle« , personnellement je serai tenté de tempérer en ajoutant « il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » et c'est justement la toile de fond du dernier roman de Jacques Expert. Si comme moi vous n'avez qu'une foi modérée en la justice des hommes, ce n'est pas ce roman qui vous amènera à réviser votre jugement.

Fort de son expérience de grand reporter, notamment en matière d'affaires criminelles, Jacques Expert décortique les rouages de la machine (qui a dit machination ?) judiciaire au travers d'une intrigue qui vous happera dès les premières pages pour ne plus vous lâcher avant le clap de fin.

Il est malheureusement vrai que quand une « grande » affaire criminelle vient défrayer la chronique, les enquêteurs subissent de multiples pressions exigeant des résultats rapides. Que ce soient les médias, la population ou le parquet, ça fuse de toute part : trouvez-nous un coupable pour apaiser la vindicte populaire ! Vous aurez sans doute relevé la subtile nuance entre UN coupable et LE coupable…

Comme à l'accoutumée la plume, le style et l'expertise de Jacques Expert font mouche. L'auteur nous plonge en totale immersion au coeur de l'enquête de police, c'est criant de réalisme à en devenir glaçant par moment. Mais c'est justement ce que l'on aime chez cet auteur, il met ses connaissances du milieu au service de ses intrigues ; et avec lui rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, on joue plutôt sur les nuances de gris.

Pour ma part j'ai tout de suite pris en grippe le personnage de Sophie Ponchartrain, je n'ai rien contre les gens ambitieux, mais je veux croire que l'on peut gravir les marches en conservant un minimum de sens éthique et moral. Des valeurs complètement absentes chez Ponchartrain, les « aveux » soutirés à Nicolas Thomas en sont la preuve formelle.

Et 30 ans plus tard, rien n'a changé, sa conviction fait foi, quitte à en devenir obsessionnelle. Si elle pense que untel est coupable alors untel doit payer, quels que soient les moyens mis en oeuvre pour parvenir à ses fins. Il faut dire que son équipe n'est pas vraiment contrariante, tous déifient leur patronne et sont prêts à la suivre aveuglément.

Alors coupable ou innocent ? Concernant Nicolas Thomas je n'ai jamais eu le moindre doute. Pour Guillaume Chambaraud je reconnais m'être plus d'une fois posé la question, même si mes soupçons s'orientaient plutôt vers une troisième piste, écartée par les enquêteurs. Ai-je eu tort ou raison ? À vous de le découvrir en lisant Sauvez-Moi !.

Jacques Expert ne se contente pas de soigner son intrigue, il prend aussi le temps de façonner ses personnages. À ce titre j'ai particulièrement apprécié Rachel Bachelard, l'assistante de Ponchartrain, prête à tout pour que sa patronne la remarque enfin. À tout ? Même à vendre son âme au diable ? Ça reste à voir…

Bien que posant clairement la question de l'erreur judiciaire, le roman de Jacques Expert ne se revendique pas comme un livre à charge contre le système judiciaire, on peut heureusement supposer que de telles situations restent exceptionnelles. Mais elles existent, pratiquer l'omerta autour du sujet n'est en rien constructif, en parler, même autour d'une fiction, peut au contraire nous amener à réfléchir à la question.

Un roman lu quasiment d'une traite, impossible de s'en séparer avant de connaître le fin mot de l'histoire. Mais bon, il faut bien composer avec les obligations du quotidien et se faire une raison, mais à chaque fois que je le refermais je n'avais qu'une hâte : y revenir au plus vite !
Lien : https://amnezik666.wordpress..
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus