AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de sabine59


sabine59
  20 juin 2016
Ayant visité Vienne il y a deux mois, j'ai eu envie de relire ce court roman, qui m'avait plu.

En effet, Vienne est bien au centre de cette histoire: c'est la ville natale de Frieda, juive qui a dû fuir ,au moment de la Seconde Guerre mondiale, avec sa famille,et qui est devenue apatride, déménageant à plusieurs reprises en France, pour échapper aux nazis.

Elle y retourne des années plus tard avec sa fille Clara, journaliste ( comme l'auteur) .Un voyage -retour aux racines, qui ne sera pas sans douleur mais qui permettra aux deux femmes de renouer un lien mère-fille fragile.

Vienne est décrite justement, j'y ai retrouvé certaines de mes impressions, notamment concernant les fameux cafés viennois: " Ils sont les havres des états d'âme.On peut venir pour lire, écrire, jouer aux cartes(...).On peut grignoter salé, sucré, ou ou boire un seul café et traîner des heures." C'est vrai.

Mais je reproche à l'auteur de nous présenter Vienne un peu trop à la façon d'un guide touristique.Il manque de l'émotion à cette immersion dans la ville.

Néanmoins, je retiens surtout l'analyse délicate de ce nouvel élan entre Frieda et Clara, un rapprochement salutaire pour toutes les deux, qui permettra d'ailleurs à Clara, qui y reviendra ensuite seule, de se libérer d'un chagrin personnel et d'envisager l'avenir avec espoir...

" Ce n'est qu'après avoir fait l'expérience du malheur qu'on peut réellement entendre et comprendre celui que d'autres ont vécu." Ce sera le constat d'une Clara apaisée à la fin du roman.

Commenter  J’apprécie          240



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (22)voir plus