AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de levri


levri
  13 août 2019
Une flotte de colonisation est attirée de manière mystérieuse dans le Vide y faisant d'étranges découvertes. Deux siècles plus tard un homme reçoit sous forme de rêves des messages mentaux depuis la planète colonisée par les exilés dans le Vide, il les rend publics et fait de ses rêves une quasi religion.
Nigel Sheldon, créateur du Commonwealth et toujours fringant malgré son millier d'années, avec l'aide des Raiels, race avancée qui monte la garde depuis un million d'années, force la barrière qui protège le Vide afin d'enquêter … pas de bol il arrive sur une autre planète, et comme les technologies ne fonctionnent pas dans le Vide, pas moyen de repartir dans l'espace.
Qu'à cela ne tienne, Nigel fait des découvertes qui permettront peut être d'abattre le coeur du Vide qui rogne petit à petit la galaxie. Et pour arriver à ses fins ça ne le gêne en rien de fomenter une révolution pour abattre le gouvernement planétaire afin de s'approprier les artefacts dont il a besoin …


Plus de cent pages plutôt genre Hard SF, puis un peu moins de cent pages plutôt Space Opéra qui pourraient paraître décousues à ceux qui n'ont pas lu les autres livres sur le Vide (dont je fait partie); pour les six cents pages finales on passe à de la quasi Fantasy, avec une légère ambiance Steampunk et des relents SF …
Encore une fois j'ai profité de l'opération Bragelonne pour "découvrir" un auteur, le début du livre, volontairement hermétique et alourdi par des termes parfois pseudo-techniques et inutiles commençait à me lasser lorsque nous sommes passé à la seconde partie où j'ai essayé de m'accrocher au train n'ayant pas lu les livres antérieurs, je commençais à assimiler le monde du Commonwealth lorsque Nigel força la barrière du Vide.
Nous découvrons la planète Bienvenido qu'a colonisé une partie de la flotte des Brandt. Dans le Vide les colons ont développé des pouvoirs mentaux et Nigel s'immisce secrètement dans la société quelque peu dictatoriale et met à contribution son intelligence afin de trouver un moyen de détruire le coeur du vide. Il aide de manière occulte un mouvement révolutionnaire à prendre le pouvoir dans le "simple" but de se procurer des éléments dont il a besoin mais sont stockés au coeur du palais du Capitaine, siège du gouvernement dont les fondations sont constituées des restes du vaisseau colonisateurs. La partie traitant de la création d'un parti politique me semble un peu naïve, la révolution populaire aux relents "Lénino-Troskiste" un peu simpliste, quelques pions placés à des endroits stratégiques, quelques personnages clefs conditionnés et l'affaire est jouée … et Slvasta qui était assez humain tourne trop soudainement dictateur parano totalement refermé sur lui même à mon goût, mais bon, la base du roman c'est de la Fantasy, on va dire que c'est de la licence rédactionnelle.


Au final un auteur que j'ai pris plaisir à "découvrir", j'ai d'ailleurs enchaîné directement sur la lecture du second tome, plus homogène. L'écriture est fluide et agréable et même s'il est préférable de commencer par les livres antérieurement publiés celui-ci peut être lu comme un stand-alone.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus