AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bleuopale


Bleuopale
  28 janvier 2019
Tout d'abord, sachez que ce roman n'a rien à voir avec la série Salvation qui passe en ce moment sur Netflix, c'est une simple coïncidence que le livre et la série porte le même nom. Ensuite, ce premier d'un nouveau cycle n'est pas rattaché à la saga du Commonwealth, l'auteur nous propose ici une toute nouvelle série de Space Opera.

Ceci dit, nous voilà projeter sur Terre au XXIIIe siècle... tout lieu de la Terre est maintenant "à un tout petit pas de là". Les portails d'intrication quantique de Connexion permettent à tout un chacun de se déplacer partout sur Terre et même sur les habitats spatiaux et autres planètes terraformées par l'humanité. La révolution des transports a transformé l'Humanité : adieu autoroutes, chemins de fer et autres aéroports, maintenant traverser l'atlantique ne vous prendra pas plus d'une demi-heure. de même, plus de problème d'énergie, celle-ci est directement puisée dans une source inépuisable, le soleil. Une société post-pénurie où l'Humanité a également répondu à la question : sommes-nous seuls dans l'univers ? Les Olyix arrivés dans leur énorme vaisseau arche dans le système solaire en 2144 ont établi des contacts avec les humains dans le but de recharger en énergie leur vaisseau.
Voilà, une brève vue du world building décrit par Peter F. Hamilton pour son nouveau cycle. de là, comme l'auteur aime le faire, nous aurons plusieurs points de vue dans le récit :
Un point de vue actuel. Une équipe triée sur le volet se rend dans le plus grand secret sur une planète tout juste explorée du système Beta Eridati où un navire extraterrestre vient d'être découverte.
Un point de vue quelque part dans le futur de l'Humanité. Juloss est une planète en sursis, c'est là que des groupes d'adolescents sont entrainés dans le but d'affronter l'Ennemi implacable qui traque les humains sur toute les planètes qu'ils ont pu coloniser.
Quelques flashbacks, qui tout en présentant les personnages, mettent en place l'intrigue principale via plusieurs récits à la Hypérion de Dan Simmons.Je n'ai pas pu m'empêcher de penser au célèbre cycle de Dan Simmons en lisant ce premier tome de Salvation. Des personnages triés sur le volet pour une mission capitale pour l'humanité, un vaisseau extraterrestre mystérieux, des personnages parlant de leur histoire... difficile de ne pas faire la comparaison.On retrouve, dans ce premier tome, beaucoup de thèmes chers à l'auteur : le transport instantané, une entreprise mondiale surpuissante au-delà des gouvernements, des terroristes écologiques et une humanité divisé : entre culture Utopiale dont les humains sont "augmentés" et des humains "normaux" restaient dans la culture terrestre. Avec ce tome d'introduction (mise en place de l'univers et de l'intrigue principale), Peter F. Hamilton ne sort pas des thèmes qu'il a développé dans le cycle du Commonwealth ou dans son dyptique de la grande route du Nord... donc même si nous ne sommes pas dans l'univers du Commonwealth, le lecteur habitué des récits de l'auteur ne sera pas perdu... et c'est presque un peu dommage. Perso, j'avais envie après Pandore, le vide qui songe et les naufragés du Commonwealth de partir dans un tout autre world-building... j'avoue j'espérais trouver un world-building plus proche de sa saga de l'aube de la nuit... mais ce ne sera pas pour cette fois, sauf grosse surprise dans les prochains tomes.


Au final, Peter F. Hamilton nous propose un récit dans la continuité de sa saga du Commonwealth, même si cette nouvelle série n'y est pas rattaché. Pour les fans de l'auteur, c'est un récit de continuité qui à défaut de créer la surprise, vous permettra de retrouver les thèmes devenus des classiques de l'auteur anglo-saxon. Un rien décevant pour moi même si quelques idées mises en place dans ce premier tome me laisse de l'espoir d'une suite qui sortira des rails du "classique" Space Opera à la Peter Hamilton ! En clair, c'est du bon sans surprise mais vous passerez tout de même un bon moment de lecture.
Lien : http://chutmamanlit.blogspot..
Commenter  J’apprécie          72



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus