AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Lebenstunnel, tome 1 : Allégeance (15)

Saiwhisper
Saiwhisper   13 mars 2017
La cruauté n'a ni couleur de peau, ni religion.
Commenter  J’apprécie          90
Saiwhisper
Saiwhisper   14 mars 2017
Je ne reviendrai pas en arrière. Plus maintenant. Plus jamais.
Commenter  J’apprécie          80
Tristhenya
Tristhenya   11 octobre 2017
– Tu te trompes, les Aryens sont tous blonds avec des yeux bleus. C’est la sélection qui fait que…
– Oui, la sélection… T’es-tu un jour posée la question de savoir ce que devenaient les gens qui ne correspondaient plus à vos critères passé un certain âge ? Ceux dont les cheveux virent au brun, ceux dont les iris changent ? Des bébés, des enfants… Qu’en faites-vous, dis-le-moi ?
[…]
– Nous préservons notre race, nous ne faisons rien de mal.
– C’est ça, rien de mal… La vérité, c’est que tu n’en sais rien, tu te contentes de voir et de croire ce qu’on veut bien te montrer et te dire parce que c’est plus facile de vivre comme ça. Mais ces gens-là, peu importe leur âge, s’ils sortent des normes en vigueur, ton Führer les fait exécuter. Comment peux-tu cautionner le meurtre de personnes au nom de leur différence, même parmi les tiens ?
Commenter  J’apprécie          50
Saiwhisper
Saiwhisper   13 mars 2017
J'observe les passants sur les trottoirs. Ils marchent d'un pas cadencé et ressemblent à des automates dont les silhouettes se reflètent sur les parois en verre teinté des immeubles. Leurs visages sont inexpressifs, leur regard fixé droit devant eux. Les premiers rayons de soleil donnent l'impression que leurs cheveux blonds sont comme des miroirs qui captent et absorbent la lumière.
Commenter  J’apprécie          52
gabrielleviszs
gabrielleviszs   24 janvier 2018
Ce soir est peut-être ma dernière nuit. Irai-je au paradis ou en enfer ? En enfer, si j'en crois ce que raconte Élias au sujet des exactions perpétrées par mon peuple et dont je ne connais rien, à vrai dire. Je songe à nouveau à ses paroles sur ce que les Aryens auraient fait par le passé, mais je ne me sens pas le moins du monde responsable parce que je n’ai pas choisi d’adopter les préceptes de mon peuple plutôt que ceux d’un autre, je suis née dedans, c’est tout. À cette dernière pensée, je laisse couler une larme sur ma joue sous le regard insistant d’Élias. Je ne sais même pas pourquoi je pleure.
Commenter  J’apprécie          40
Saiwhisper
Saiwhisper   13 mars 2017
- Tu te trompes, les Aryens sont tous blonds avec des yeux bleus. C'est la sélection qui fait que...
- Oui, la sélection... T'es-tu un jour posée la question de savoir ce que devenaient les gens qui ne correspondaient plus à vos critères passé un certain âge ? Ceux dont les cheveux virent au brun, ceux dont les iris changent ? Des bébés, des enfants... Qu'en faites-vous, dis-le-moi ?
[...]
- Nous préservons notre race, nous ne faisons rien de mal.
- C'est ça, rien de mal... La vérité, c'est que tu n'en sais rien, tu te contentes de voir et de croire ce qu'on veut bien te montrer et te dire parce que c'est plus facile de vivre comme ça. Mais ces gens-là, peu importe leur âge, s'ils sortent des normes en vigueur, ton Führer les fait exécuter. Comment peux-tu cautionner le meurtre de personnes au nom de leur différence, même parmi les tiens ?
Commenter  J’apprécie          30
cristalya
cristalya   27 février 2018
En vérité, nous nous devons seulement de changer les choses comme nous désirons qu'elles le soient. Modifier le présent, c'est éradiquer tout ce en quoi nous ne croyons plus.
Commenter  J’apprécie          20
Khiad
Khiad   06 septembre 2017
J’observe son profil, son front haut, son nez bien dessiné et ses lèvres. J’ai envie de poser ma main sur sa joue, de sentir sa peau légèrement râpeuse alors qu’un début de barbe englobe son menton, mais je ne le fais pas. Parce que c’est interdit. Parce qu’il n’est pas comme moi. Parce qu’on m’a appris à détester les gens comme lui.
Commenter  J’apprécie          20
Elo-Dit
Elo-Dit   22 février 2017
"Pour la première fois de ma vie, je me demande si nos actes sont réellement légitimes et s'il n'existe qu'une seule façon de voir et de faire les choses. Avons-nous le droit de décider qui doit vivre ou mourir pour une question de race ?"
Commenter  J’apprécie          20
cristalya
cristalya   27 février 2018
On ne peut pas rester caché pendant près de deux siècles sans un jour avoir envie de regarder le soleil en face.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Quiz sur le livre "Au creux de ma main tu n'es plus rien" d'Oxanna Hope.

    Quel est le nom du coéquipier de Thomas ?

    Letang
    Lanier
    Lalande

    10 questions
    2 lecteurs ont répondu
    Thème : Au creux de ma main tu n'es plus rien de Oxanna HopeCréer un quiz sur ce livre