AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782365386524
228 pages
Éditeur : Rebelle Editions (24/03/2018)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Au camp de Niederhagen où l'on déporte les traîtres à la Nation, une seule devise prévaut sur tout le reste : « Une génération de forts éliminera les faibles. Faire pénitence, c'est se sacrifier pour la science. » Mais Krista n'est pas d'accord. Elle ne veut pas faire pénitence. Elle ne veut pas se sacrifier pour la science. Ni maintenant. Ni jamais.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Phoenicia
  12 novembre 2020
Tome 3 de cette série, très vite lu et toujours aussi surprenant. Lire cette série revient à se préparer à des renversement de situation, des virages à 180 degré, le tout avec des explications quelques peu capillotractées.
Ce tome 3 était, à la base, la fin de la série. On y retrouve Krista, complètement perdue suite aux dernières révélations. Là voici internée dans un camp. L'auteure prend le temps de nous dépeindre l'endroit, de nous faire ressentir un effet un peu glaçant. C'est peut-être la partie du livre que j'ai préféré. La suite s'est révélée un peu trop "grosse" en terme d'action. Comprendre par là que ça me paraît peu crédible, un peu trop facile par endroits.
Côté romance, on retrouve cet univers très young adult. Krista qui se morfond pour Elias que l'on arrive pas forcément à croire mort, ni faux.
La fin reste ouverte. Avec moi, c'est une chance sur deux. Soit j'accroche, soit je suis frustrée. En l'occurrence, l'auteure se serait arrêtée là, ça ne m'aurait pas gênée. Je vais tout de même acquérir le dernier tome pour voir quelle fin est finalement choisie.
Challenge Trivial Reading 8
Challenge Coeur d'artichaut
Challenge Multi-auteures sfff
Challenge A travers l'histoire 2020
Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge Séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203
basileusa
  20 mars 2020
Un avant dernier tome qui était pendant un moment le dernier tome de la trilogie. Mais la fin étant assez ouverte, l'auteure a écrit un dernier tome. Et honnêtement c'est pas plus mal parce que j'ai envie d'avoir une suite .
Au début de ce troisième tome, j'ai eu un peur qu'on reste dans ce camp d'internement dans lequel est enfermée Krista . J'avais pas envie de lire une énième histoire sur un camp de concentration allemand. Je connais puisque je transmets moi-même cette histoire aux élèves . Heureusement on ne s'éternise pas là-bas et c'est tant mieux car on découvre enfin le monde en dehors de Germania et des camps. C'est plutôt intéressant.
Quand à la lecture, elle se fait toujours à un bon rythme, en alternant les moments de tensions, les surprises et des retrouvailles !
J'ai hâte de lire la conclusion de cette série qui tient bien la route malgré mes doutes lors du précèdent tome.
Challenge Mauvais genres 2020
Challenge séries 2020
Challenge auteure SFFF
Commenter  J’apprécie          220
Saiwhisper
  29 mai 2018
« Euhhhh… Est-ce vraiment une trilogie ? » me suis-je demandé en refermant ce troisième opus aussi bon, addictif et incroyable que ses prédécesseurs. Honnêtement, je ne sais que penser de cette suite… le début m'a transportée : j'ai été conquise par l'ambiance sombre, violente et déroutante. On y retrouve Krista dans un camp réservé à tous ceux qui ont trahi la Nation. Avec d'autres femmes, la jeune fille va subir l'horreur au quotidien. Humiliées, maltraitées et traitées comme des moins-que-rien, les anciennes Aryennes vont vivre des choses ne laissant pas le lecteur de marbre… Ces sévices ne sont pas sans rappeler ceux que l'on a réellement administrés aux juifs pendant la secondaire guerre mondiale. Oxanna Hope a vraiment su retranscrire le manque d'humanité des SS à travers cette uchronie. Elle a également placé des personnalités surprenantes comme un certain médecin cruel et dément du nom de Mengele…
Heureusement pour elle, Krista va parvenir à s'échapper, emportant avec elle, une poignée de ses consoeurs bien décidées à ne pas baisser les bras… Dès lors, les choses iront très vite ! La tension et les rebondissements à la chaîne m'ont tenu en haleine tout du long. Incapable de décrocher de ma lecture, j'ai dévoré cet ouvrage en deux temps en moins de vingt-quatre heures. Autant dire que j'étais terriblement à fond dans ma lecture. D'ailleurs, je ne pensais pas que Krista et son équipe ferait des découvertes aussi importantes ! L'auteure a prouvé qu'elle avait maîtrisé son scénario depuis le début. Un scénario surprenant du début jusqu'à la fin. Un scénario où rien n'est laissé au hasard.
Mais alors, qu'est-ce qui m'empêche d'attribuer un coup de coeur à cette très bonne suite où se mélange action et émotion ? Et bien ce sont les derniers chapitres, en particulier dans l'épilogue. À mes yeux, soit c'est une fin ouverte que je n'aime pas du tout (Je me fais mille et un scénarios dans ma tête au moment où j'écris ces lignes !), soit c'est une ouverture en vue d'un quatrième tome (Ce qui ne serait pas pour me déplaire, bien au contraire !!! J'encourage l'idée de suite.) ! Je suis un peu perplexe et aspire à un quatrième tome. Par ailleurs, même si j'en comprends les raisons, j'aurais également souhaité que Manuela et Dina, deux traîtresses ayant fui avec Krista, soient davantage développées. Ce manque de consistance peut s'expliquer par le fait qu'Oxanna Hope a préféré faire avancer son histoire et maintenir la tension due à la situation dans laquelle les personnages se trouvent. Conter le passé ou creuser la personnalité de ces deux personnages aurait peut-être nui au reste… Cela dit, ce choix est à double tranchant, puisque je ne me suis pas inquiétée pour ces personnages, me concentrant uniquement sur l'héroïne et sur un ou deux autres protagonistes que je vous laisse découvrir en lisant « Pénitence »…
Krista a su m'émouvoir tout au long du récit. J'ai grandement apprécié l'aboutissement de son caractère qui s'est forgé au fil des tomes. J'ai aimé suivre ses doutes, ses pensées, son combat et son entêtement. Déjà par le passé, elle avait prouvé son courage et sa détermination. Ce troisième tome met en valeur son tempérament admirable ! Un autre personnage a également su se démarquer néanmoins, je ne peux pas vous le présenter sous risque de vous spoiler. Sachez seulement que la narration se place de son côté vers la moitié du roman et met en avant sa façon de voir les choses. J'ai trouvé ce changement de narration aussi intéressant que pertinent.
Oxanna Hope a donc su proposer une série addictive, étonnante et originale ! Non seulement cette uchronie fait réfléchir et semble réaliste, mais elle a également le mérite de toucher son lectorat. C'est donc une réussite !… Cependant, je reste tout de même sceptique par cette fin ouverte, car j'aime lorsque l'on a toutes les réponses et lorsqu'il ne faut pas trop imaginer tout ce qui attend les personnages principaux… (Et oui, encore une saga où Sai' réclame une suite ou une saison deux…)
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Clem_YCR
  15 juin 2018
Alors que je referme ce dernier tome de la trilogie Lebenstunnel, je ne peux pas m'empêcher de penser : mais c'est quoi cette fin ? Une fin qui, jusque dans l'épilogue, nous laisse à penser que rien n'est terminé. Pourtant, je ne pense pas qu'un quatrième tome soit prévu et j'avoue être un peu frustrée par l'épilogue ; . Je pars avec le sentiment d'en vouloir encore, ce qui est à la fois positif (je suis vraiment accro aux personnages et à l'histoire) et négatif (je ne suis pas satisfaite de cette fin).
C'est avec un plaisir non dissimulé que je me suis lancée dans Pénitence ; par deux fois déjà, Oxanna Hope avait joué avec nos nerfs, nous laissant, à la fin du premier, puis du second tome, sur les fesses avec un retournement de situation de fou. Je vous avoue que j'avais un peu peur de savoir comment serait traité le revirement du tome 2 et que les explications qu'Oxanna apporte ici ont su me convaincre (ou presque, car une question demeure : pourquoi Krista se rappelle de tout ?). La première partie du roman se déroule du point de vue de Krista, qui est déportée dans un camp pour les rebuts de la société : non-aryens et aryens ayant échoué à leur test et donc trahi leur patrie (je me demande d'ailleurs, en écrivant ces lignes, pourquoi seule les femmes semblent soumises à ce fameux test - ou alors les hommes sont-ils emprisonnés dans une autre partie du camp ?). Elle est le seul personnage connu que nous retrouvons dans pénitence, et nous la suivons pas à pas dans ce climat de terreur, où rien n'est épargné aux « traitres » et où même les prisonnières entre elles ne se font pas de cadeaux (pour certaines tout du moins). Forte du témoignage d'Elias, Krista associe cet endroit aux camps d'extermination de la seconde guerre mondiale et attend le moment de sa mort. Deux nouveaux personnages sortent du lot : des jeunes-femmes emprisonnées avec Krista, Manuela et Dina. Toutes deux très différentes, elles vont pourtant être amenées à tisser des liens avec elle ; si Manuela est douce et semble plutôt soumise, Dina cache un tempérament de feu et un caractère explosif.
Nous découvrons petit à petit les dessous du camp où travail de bagne et expériences médicales sont monnaie courante. Cette première partie, portée par la plume addictive d'Oxanna, est noire, oppressante, malsaine et un tantinet trop lente à mon goût. Je vous rassure tout de suite, les choses s'accélèrent ensuite et rien ne peut arrêter l'imagination sadique d'Oxanna qui en fait voir à ses personnages !
Dans la seconde partie du roman tout est précipité ! Les trois aryennes sont amenés à collaborer avec d'autres personnages croisés au cours de leur périple. Comme il est dur de parler de ce livre sans révéler ce qu’il s’y passe !! Sachez juste que les péripéties s’enchainent, les découvertes faites par les jeunes-gens remettent tout en question, l'auteure apporte une explication à tout ce qu’a vécu Krista jusqu’à la fin du second tome et l’on retrouve avec plaisir son personnage qui se pose en leader. Oxanna Hope va très très loin dans l’organisation de son empire totalitaire et alors que j’arrivais à quelques pages de la fin, je n’arrêtais pas de me répéter : « mais ce n’est pas possible, il ne reste pas assez de pages pour qu’ils arrivent à s’extirper de cette situation ! ». Pourtant, quelqu'un avait soufflé la réponse ou du moins l’avait sous-entendue ; le tout était de trouver le moyen de…
Et nous voilà revenus à cette fin…
Allégeance reste mon tome préféré, il avait été un coup de cœur et, si Chaos et Pénitence ne m’ont pas autant convaincue, ils restent très bien écrits, extrêmement surprenants et amènent à réfléchir sur la nature humaine. J’ai beaucoup apprécié l’évolution du personnage de Krista dans ce tome, qui grandit énormément et affirme ses actes et je ne peux que vous conseiller de tenter l’aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nenvyal
  22 avril 2018
Qu'est-ce que j'attendais ce tome avec impatience. Ce tome où toutes les réponses seraient présentes. Mais que va faire Krista après le choc psychologique et émotionnel qu'elle a subi ? Qu'est-ce qu'elle va faire dans ce tome 3 après cette fin de tome 2 complètement OH MY GOD ? *roulement de tambour* TAN TAN TAN TAAAAAAAAAAAN. VOUS devez LIRE le ROMAN voire la TRILOGIE.
Avant toute chose, j'avais de très très grosse attente concernant ce dernier volet qui concluait la saga Lebenstunnel. En fait, j'ai tellement surkiffé le premier tome, qu'arriver à son niveau est très difficile. Malheureusement, je suis un peu déçue du tome 3 concernant le rythme. Je voyais des phrases de blog, (moi pas lu avis sinon hiiii aie aie), ça me donnait plus envie de le découvrir et me mettait l'eau à la bouche. du coup j'attendais un rythme assez effréné et « soutenu » ainsi que quelque chose de très sombre. Sauf, c'est plus tourné vers la psychologie et le concept de « survivor ». Faut savoir aussi que quand je remarque un truc, je ne vois que ça. Et ce pour tout et n'importe quoi. MOUHAHAHA ! C'est possible que je devienne de plus en plus sans coeur. Les études de psychologie rendraient-elles les gens psychopathes ? =P
Nous retrouvons Krista chérie, dans une situation particulièrement pas du tout, du tout à son avantage. Ce que je remarque avant tout est que l'écriture a évolué par rapport aux autres tomes. C'est vraiment génial. Elle est encore plus fluide, faisant d'un récit plus prenant. L'écriture est une révolution qui gronde. le style narratif, toujours à la première personne, a changé en fonction des tomes mais surtout de la personnalité évolutive de Krista. Et petite surprise en plein milieu. J'ai vraiment aimé ce changement qui permet de « voir plus large ». Niark niark. Mais que. ce. c'est ? Mystère !
L'histoire se concentre sur certains détails/éléments de la société. Je ne sais pas comment l'expliquer, la tournure de l'histoire est orientée différemment par rapport aux autres tomes. La fin du tome 2 est comme une rupture et le tome 3 serait une sorte de suite mais différente. Lebenstunnel a un univers oppressif, violent. L'autrice, Oxanna Hope, met toujours en avant des aspects du Nazisme avec leur culture, leur croyance sous les traits du culte de personnalité. J'ai vraiment aimé ce dernier aspect qui est ressorti davantage. Y a des êtres humains qui ne réfléchissent pas. (encore je suis polie !, devrais-je dire que je ne contrarie pas plutôt). Des situations sont décrites, où la tension et la rage sont présentes mais perdent de l'intérêt car ce n'est pas assez sombre (désolée !), j'imaginais plus de tortures. =P C'est un monde parlant tortures sous les traits d'humiliation, d'oppression, physiques et essentiellement psychologiques.
Krista ne sait plus où elle est/où elle en est. Elle commence à enlever les chaînes de son éducation, de sa culture, de son entourage pour découvrir d'autres idéologies, cultures. Cependant, Krista se découvrait de plus en plus. Seulement, après toutes les péripéties et le choc psychologique, c'est comme si elle se retrouvait tout au début. Elle va être perdue avec tout ce qu'elle a appris. Elle va devoir faire le choix entre être la jeune femme formatée par le système sociétal et obéissante ou être la jeune femme qui a vu un monde tout en couleur. D-U-A-L-I-T-É. Je la lisais se battre avec elle-même, de voir cette capacité à faire un travail sur elle, à pousser encore et encore pour aller plus loin et à la fin accepter. Mais quoi ? Elle va encore plus renforcer ses convictions avec des remises en questions et des questionnements tout au long du livre. À votre avis, quel sera son choix ? Les évènements précédents vont l'aider dans les moments de doutes, dans les moments où certains apprentissages vont lui être vitaux. Elle va encore plus, faire face à son conditionnement pour s'affirmer en tant que toute nouvelle personne qui s'est découverte. Krista fluctue (qu'est-ce que j'ai aimé voir ça), elle est partagée entre résignation et lutte/combat. L'autrice a su parfaitement maîtriser cet aspect. D'ailleurs je me demandais si elle (Krista, pas Oxanna !) n'avait pas des hallucinations auditives. HA HA HA étude de psychologies sort de ce corps !
Je pense que rien n'est à la hauteur du premier tome. Je l'ai vraiment mis sur un piédestal. J'ai tellement mais tellement surkiffé ce livre. Ça n'empêche pas de penser que cette saga doit être lue, elle interroge subtilement le lecteur. En outre, cette dystopie/uchronie n'est absolument pas comme les autres dans sa structure et encore moins pour sa conclusion. J'ai vraiment apprécié l'histoire mais j'aurais tellement aimé plus de rythme. C'est plus axé sur l'histoire de Krista et sa levée d'oeillère. Tain' je deviens plus sadique que les auteurs·rices (mais ça m'empêchera pas de râler si un personnage mort – j'aime pas !). D'ailleurs ce qui m'a marqué est la mort d'un personnage, je n'ai pas compris. HA HA.
Ce troisième tome est un peu plus rythmé sur la psychologie des personnages et leurs survies. Il expose le fait de survivre dans un monde qui leur est hostile, de survivre dans un univers où la différence par rapport à une règle/norme établie est passible de mort, de torture ou d'expérimentations médicales/scientifique.
Rage ou soumission aux pensées de cette société ?
J'adore l'épilogue ! =D Ce qui est en lien avec cet épilogue, je suis choquée je ne m'y attendais pas ! POUAH !
Lien : https://de-fil-en-histoire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
ValHou57ValHou57   26 mai 2018
Que ferait Élias s'il était à ma place? songé-je tout à coup.
Si sa pensée me noue le ventre, je me force à me remémorer tous les moments agréables passés avec lui. Nos discussions, alors que nous étions supposés dormir, son regard planté dans le mien, sa main dans la mienne, son odeur, ses lèvres. Je pose mon index sur les miennes et le fait glisser dessus. Peut-être qu'en fermant les yeux, je pourrais me souvenir du goût de ses lèvres. J'aimerais le sentir à mes côtés. J'aimerais entendre sa voix tandis qu'il me crierait que ma mort ne servirait à rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 avril 2018
Je n’ai pas besoin de répondre à ma conscience pour confirmer ses dires. Non, c’est vrai. Je ne les avais pas ouverts. Parce que mon existence me convenait, que je ne connaissais que cette façon de vivre et que les mensonges du gouvernement ont su convaincre des tas de filles comme moi que nous étions sur la bonne voie. Mais tout cela est faux, cette voie n’est pas celle que le peuple doit suivre. Elle le maintient en cage, lui cache la vérité sur les agissements du Führer, sur ses méthodes radicales de traiter les adolescentes comme nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   29 mai 2018
C'est à ce moment précis que je décide de me reprendre en main. Je ne peux pas continuer à subir comme une vulgaire victime, je veux être actrice de ma vie. Je vais quitter cet endroit.
Morte ou vive.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   05 avril 2018
Une imagination qui me prive de ma liberté et m’a fait tomber amoureuse d’un garçon qui n’existe même pas, songé-je. Quelle drôle d’histoire ! Je m’étais crue enfin libérée de mes chaînes en compagnie d’Élias, et au final, je me retrouve prisonnière autant physiquement que moralement. Comment puis-je avoir inventé de telles choses ? Ce médecin a raison, j’ai une imagination trop fertile.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 avril 2018
Je ne sais pas ce qui se passe à ce moment, mais un malaise me saisit. Le genre de faiblesse physique qui vous pousse à vous coucher par terre pour que cesse cette impression de tourbillon dans lequel on tombe. J’ai mal à la tête et mes jambes flageolent.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Oxanna Hope (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Oxanna Hope

Conférence le fantastique au coin de la rue 3/3
Conférence "Le fantastique au coin de la rue" enregistrée à Zone Franche (Bagneux - février 2013) Avec Mélanie Fazi, Corinne Guitteaud et Oxanna Hope. Table ronde animée par Jean-Luc Rivera, critique littéraire et organisateur de festivals. le début : youtu.be L'audio de la conférence en intégralité : www.actusf.com
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Au creux de ma main tu n'es plus rien" d'Oxanna Hope.

Quel est le nom du coéquipier de Thomas ?

Letang
Lanier
Lalande

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Au creux de ma main tu n'es plus rien de Oxanna HopeCréer un quiz sur ce livre

.. ..