AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mauriceandre


mauriceandre
  30 novembre 2019
Salut les Babelionautes
Dans ce tome deux, Drew Karpyshyn a fait faire un bond de quelques années et je regrette que l'Auteur n'est pas jugé utile d'écrire comment le Spectre renégats a pris le contrôle des Geths, les robots humanoïdes créés par les Quariens, qui les ont chassés de leur Planète.
Pour quelqu'un comme moi, qui n'est pas familier du jeu dont est inspiré cette trilogie, c'est un Space Opéra basique.
Heureusement qu'il a conservé le personnage de Kahlee Sanders, qui assure par sa présence un lien avec le tome 1, sinon je l'aurai regretté.
Mais d'autres personnages viennent au devant de la scène, Gillian une enfant biotique humaine, qui est l'enjeu d'une confrontation entre l'Alliance Humaine et une organisation visant la domination de la galaxie, et cela en voulant créés des super soldats.
Cette Organisation qui se donne comme nom Cerberus, nom du gardien des Enfers dans La mythologie grecque, est dirigé par un homme qui croit à la supériorité humaine sur les autres Races Extraterrestre présente dans l'Univers.
La encore la plupart de l'action se passe a la surface des planètes, c'est pourquoi je regrette tant que Drew Karpyshyn n'est pas plus développé l'attaque par les Geths de la citadelle, énorme station spatiale qui est le siège de l'autorité Galactique.
Le dénouement de ce tome deux ouvre la porte aux Moissonneurs, qui vont surement être très présent dans le tome trois, merci a Eric Betsch qui a pris la suite de Cédric Degottex pour la traduction.
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus