AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Joad


Joad
  12 mars 2018
Du haut de son toit, Roberto maîtrise son art, celui de la flexion.
La réflexion est celle de Koltès: un mot échappe à Jung au sujet de l'atemporalité de la folie et du culte de Mithra et il n'en faut pas plus à l'auteur pour, à partir d'une citation initiale, tracer le destin de Zucco.
Quel est ce destin? Celui d'un personnage de Sade trop cuit à cause du soleil, d'une chanson vénéneuse mais heureuse de Bashung, d'une élégante déroute pasolinienne au milieu des champs de sueur.
Il peut sauter à l'élastique, se rater, recommencer en toute liberté et rire de ses éclats.
Il peut devenir céleste et contagieux car il est l'opium.
Il est attendu Zucco.

Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus