AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.4 /5 (sur 2192 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 02/06/1740
Mort(e) à : Charenton , le 02/12/1814
Biographie :

Donatien Alphonse François, marquis de Sade est un écrivain français.

Né dans une vieille famille aristocratique, il entre à 14 ans dans une école militaire, puis revient à Paris en 1763 comme capitaine. Il montre, en fréquentant les actrices et les courtisanes, son goût pour la luxure, qui lui vaut, l'année même et peu de temps après son mariage, un premier séjour en prison pour "débauche outrée".

Après une seconde incarcération de six mois en 1768 pour flagellation, il est accusé en 1772 d'empoisonnement pour avoir rendu malade une prostituée à qui il avait fait prendre des dragées aphrodisiaques. Il est condamné à mort par contumace. Arrêté, puis évadé, il est finalement repris et, sous le coup d'une lettre de cachet, incarcéré successivement à Vincennes, à la Bastille et à Charenton. C'est pendant cette longue période d'emprisonnement que Donatien Alphonse François de Sade commence à écrire pour dissiper son ennui. Il est libéré en 1790 par la Révolution comme toutes les victimes de lettres de cachet.

Pendant la Révolution, ses deux fils émigrent, sa femme obtient la séparation du fait de ses violences conjugales. Ses biens en Provence ayant été pillés, sans ressources, le Marquis de Sade essaie de faire jouer ses pièces de théâtre pour pouvoir survivre. Bien qu'ayant milité dans une section révolutionnaire de quartier, il est condamné à mort en 1793. Il échappe à la guillotine à cause d'une erreur administrative. Il vit alors modestement de ses publications. Il est arrêté en 1801 à cause de ses écrits outrageux et de leur violence pornographique et interné par décision administrative à l'asile de fous de Charenton. Bien que totalement lucide et malgré ses protestations, il va y rester jusqu'à sa mort. Il aura passé trente années en prison.

Maîtrisant parfaitement la langue française, le Marquis de Sade alterne dans ses ouvrages les scènes pornographiques souvent extrêmes et les dissertations philosophiques. Dans "Dialogue entre un prêtre et un moribond" (1782), il affirme un athéisme absolu et ne laissera plus passer une occasion de l'afficher dans ses écrits. Ce n'est qu'à partir du milieu du XXe siècle que son œuvre, longtemps interdite et diabolisée, sera redécouverte et réhabilitée. Elle n'est plus lue sous le seul angle superficiel du "sadisme" et de la pornographie, mais sous sa fonction libératrice en s'attaquant aux hypocrisies de la société et à la pensée dominante.
+ Voir plus
Source : atheisme.free.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Simone Debout, née en 1919, reçoit Mediapart chez elle, à Paris (XIVe), pour évoquer Charles Fourier (1772-1837), comparé à Sade, à l'occasion de la publication (chez Claire Paulhan) d'un ouvrage remarquable : « Simone Debout & André Breton – Correspondance 1958-1966 ». Entretien réalisé par Antoine Perraud (décembre 2019)
+ Lire la suite
Podcasts (25) Voir tous


Citations et extraits (416) Voir plus Ajouter une citation
Marquis de Sade
milamirage   29 mai 2015
Marquis de Sade
Il n'y a d'autre enfer pour l'homme que la bêtise ou la méchanceté de ses semblables.
Commenter  J’apprécie          700
Marquis de Sade
Liliealu   16 janvier 2014
Marquis de Sade
La véritable liberté consiste à ne craindre ni les hommes ni les dieux.
Commenter  J’apprécie          613
Marquis de Sade
isajulia   11 avril 2013
Marquis de Sade
Le pouvoir est par nature, criminel.
Commenter  J’apprécie          570
Marquis de Sade
Jean-Daniel   05 novembre 2019
Marquis de Sade
Il faudrait que je cessasse de vivre pour cesser de vous aimer.
Commenter  J’apprécie          491
Marquis de Sade
MissSherlock   15 juin 2013
Marquis de Sade
Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination.
Commenter  J’apprécie          480
LydiaB   09 juin 2013
Historiettes, contes et fabliaux de Marquis de Sade
Une femme vraiment honnête non seulement ne doit point faire le mal, mais elle ne doit même jamais le laisser soupçonner.
Commenter  J’apprécie          460
maylibel   05 octobre 2012
La philosophie dans le boudoir de Marquis de Sade
N’écoutez jamais votre cœur, mon enfant, c’est le guide le plus faux que nous ayons reçu de la nature.
Commenter  J’apprécie          460
Marquis de Sade
Unhomosapiens   23 janvier 2019
Marquis de Sade
Tous les hommes sont fous, et qui n'en veut point voir doit rester dans sa chambre et casser son miroir.
Commenter  J’apprécie          400
belette2911   06 avril 2013
La philosophie dans le boudoir de Marquis de Sade
On n’a pas idée de ce que je conçois, mon ami, de ce que je voudrais faire.



J’imaginais qu’en m’en tenant aux femmes, cela me rendrait sage ;... que mes désirs concentrés dans mon sexe ne s’exhaleraient plus vers le vôtre ; projets chimériques, mon ami ; les plaisirs dont je voulais me priver ne sont venus s’offrir qu’avec plus d’ardeur à mon esprit, et j’ai vu que quand on était, comme moi, née pour le libertinage, il devenait inutile de songer à s’imposer des freins : de fougueux désirs les brisent bientôt.



Enfin, mon cher, je suis un animal amphibie ; j’aime tout, je m’amuse de tous les genres ; mais, avoue-le, mon frère, n’est-ce pas une extravagance complète à moi que de vouloir connaître ce singulier Dolmancé qui, de ses jours, dis-tu, n’a pu voir une femme comme l’usage le prescrit, qui, sodomite par principe, non seulement est idolâtre de son sexe, mais ne cède même pas au nôtre que sous la clause spéciale de lui livrer les attraits chéris dont il est accoutumé de se servir chez les hommes ?



Vois, mon frère, quelle est ma bizarre fantaisie : je veux être le Ganymède de ce nouveau Jupiter, je veux jouir de ses goûts, des ses débauches, je veux être la victime de ses erreurs : jusqu’à présent, tu le sais, mon cher, je ne me suis livrée ainsi qu’à toi, par complaisance, ou qu’à quelqu’un de mes gens qui, payé pour me traiter de cette façon, ne s’y prêtait que par intérêt ; aujourd’hui, ce n’est plus ni la complaisance ni le caprice, c’est le goût seul qui me détermine...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Marquis de Sade
Carosand   23 octobre 2014
Marquis de Sade
Il n'y a d'autre enfer pour l'homme que la bêtise ou la méchanceté de ses semblables
Commenter  J’apprécie          372

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..