AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de sassenach


sassenach
  06 janvier 2008
Dans le Sud des Etats-Unis dans les années avant la guerre de Sécession, Rhett Butler est un jeune homme à la réputation de gentleman mâtinée d'aventurier. Son enfance et son adolescence n'ont pas toujours été très faciles malgré sa famille aisée. Il a été renié par son père et a du, du fait de son caractère bien trempé, se débrouiller seul très tôt,. Un jour, lors d'un pique-nique, il rencontre Scarlett O'Hara et tombe sous le charme de ses yeux verts …
Inutile de faire un résumé très poussé ou très détaillé : toux ceux qui ont lu "Autant en emporte le vent" connaissent l'histoire (pour les autres, n'attendez pas !!) mais cette fois, c'est du côté de Rhett et de sa famille que l'on découvre tout ce qui a fait le charme et le succès du roman de Margaret Mitchell. J'avoue que cela faisait très longtemps que j'avais lu ce classique et je ne me rappelais pas de tous les détails de l'histoire ou les différents personnages mais j'ai néanmoins apprécié ma lecture (comme quoi, il n'est pas nécessaire d'avoir lu "Autant en emporte le vent" pour se lancer dans sa "suite"). Les quelques pages du début m'ont un peu déstabilisée, on plonge directement dans le feu de l'action mais je me suis vite retrouvée absorbée dans le livre. le début nous raconte la jeunesse de Rhett, nous permettant de mieux comprendre les motivations de cet homme mystérieux. Hormis quelques petites coquilles d'édition ou quelques phrases bizarrement tournées, les pages défilent à toute vitesse, on s'attache aux personnages, les méchants sont bien détestables, Rhett toujours aussi envoûtant et Scarlett toujours autant tête de mule ! L'auteur s'attache à nous faire découvrir la vie et les pensées de divers personnages, certains n'ayant qu'un lointain rapport avec Rhett et donc on peut se poser la question de cette sélection. Mais ces découvertes permettent une autre lumière sur l'histoire, éclairant des zones d'ombre, créant de nouveaux liens entre les personnages et l'ensemble m'a semblé plutôt réussi. La fin nous raconte enfin la suite de l'histoire, le après "Autant en emporte le vent", ce qui permet de sourire un peu devant la signalétique de la couverture qui clame "La suite officielle d'Autant en emporte le vent" ! Un point de vue différent, je suis d'accord, autorisée par les héritiers de Margaret Mitchell, je n'en doute pas mais quant à une suite, cette partie-là est plutôt réduite à sa plus simple expression dans le livre, une centaine de pages au total. Mais bon, je comprends qu'il n'a pas du être facile de trouver une accroche qui indiquait que ce livre ne trahirait pas le classique de la littérature américaine. Effectivement, pour l'ambiance, l'auteur s'est vraiment bien débrouillé mais la magie entre Rhett et Scarlett est loin d'être aussi forte et puissante. Certaines scènes marquantes du roman de Mitchell ont disparu dans celui de McCaig et m'ont manqué alors que mes souvenirs restaient malgré tout assez vagues alors j'imagine la réaction de certains fans de Margaret Mitchell. Mais le livre se lit bien, l'écriture est fluide et j'estime que l'auteur s'est bien tiré de l'exercice difficile qui est de "s'attaquer" à un classique particulièrement connu et apprécié !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr