AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Pour le droit de vote des femmes (10)

IreneAdler
IreneAdler   08 juillet 2018
Si je donne ces exemples [éducation, mariage, propriété...], c'est pour prouver que les femmes ne sont pas les enfants gâtées de la société, contrairement à ce que beaucoup semblent penser ; qu'elles n'ont pas ce surcroît, cet excès de pouvoir qu'on leur prête ; et qu'elles ne sont pas suffisamment représentées par les représentants des hommes qui n'ont pas eu le courage de prendre pour elles cette mesure de justice simple et évident.
Commenter  J’apprécie          30
Athalenthe
Athalenthe   18 avril 2018
Les hommes sont tellement accoutumés à considérer que les femmes ne sont que cela, des femmes, qu'ils oublient de voir en elles des êtres humains. p103
Commenter  J’apprécie          20
de
de   27 juillet 2018
elle exige de ne pas refuser à l’un ce qui est accordé à l’autre, sans raison et par pur caprice
Commenter  J’apprécie          10
Deslivresetlesmots
Deslivresetlesmots   20 juillet 2018
J’aimerais d’ailleurs que notre Assemblée commande un rapport sur le nombre de femmes qui, chaque année, sont battues à mort par leur mari, rouées de coups, piétinées jusqu’à ce que mort s’ensuive par leurs mâles protecteurs ; en face, une colonne avec le nombre de condamnations prononcées contre ceux de ces ignobles criminels qui n’ont pas été purement et simplement acquittés. Et j’aimerais, dans une troisième colonne, une liste des biens matériels illicitement dérobés, dont le vol, jugé par le même tribunal au cours d’une même session et par les mêmes magistrats, a été sanctionné par une peine identique. Nous disposerions ainsi d’une estimation arithmétique de la valeur assignée par une législature et des tribunaux masculins au meurtre d’une femme, souvent consécutif à des années de torture, et s’il nous restait un tant soit peu de dignité nous baisserions tous la tête de honte.
Discours parlementaire du 20 mai 1867, p. 43-44
Commenter  J’apprécie          10
Athalenthe
Athalenthe   18 avril 2018
Peut-être estime-t-on que [...] celles dont la tâche principale consiste jour après jour à dépenser judicieusement l'argent, de façon à obtenir les meilleurs résultats possibles avec le minimum de ressources, ne sauraient donner de leçons aux honorables messieurs siégeant d'un côté ou de l'autre de cette Assemblée, qui s'évertuent pourtant à produire des résultats singulièrement insignifiants à l'aide de moyens vraiment considérables. p.28
Commenter  J’apprécie          10
de
de   27 juillet 2018
Et quand bien même ce risque serait beaucoup plus grand qu’il ne l’est en réalité, il serait indigne de prendre prétexte de cette appréhension pour refuser à la moitié de l’espèce humaine un moyen de se protéger nécessaire, et hautement prisé par l’autre moitié
Commenter  J’apprécie          00
de
de   27 juillet 2018
La voie la plus sûre ne passe pas par l’exclusion de certains mais par l’admission de tous, en sorte que les erreurs et les excès contraires se neutralisent mutuellement
Commenter  J’apprécie          00
Deslivresetlesmots
Deslivresetlesmots   20 juillet 2018
Elles ne seraient plus rangées dans la catégorie des enfants, des idiots et des fous, jugées inaptes à prendre soin d’elles autant que des autres, assez démunies pour qu’il faille agir en tout point à leur place et sans leur consentement.
Discours parlementaire du 20 mai 1867, p. 37
Commenter  J’apprécie          00
Deslivresetlesmots
Deslivresetlesmots   20 juillet 2018
Ou a-t-on peur, si le droit de vote leur était reconnu, qu’elles révolutionnent l’État, qu’elles nous privent de l’une quelconque de nos grandes institutions, que nos lois dégénèrent ou que nous soyons d’une façon ou d’une autre moins bien gouvernés en conséquence des suffrages qu’elles auraient exprimés ? Personne, Monsieur, ne croit des choses pareilles.
Discours parlementaire du 20 mai 1867, p. 21
Commenter  J’apprécie          00
Deslivresetlesmots
Deslivresetlesmots   20 juillet 2018
Je sais qu’un sentiment obscur – trop honteux pour s’exprimer ouvertement – suggère que les femmes n’ont pas à se soucier de leurs droits, que leur unique préoccupation doit être de servir un homme de la façon la plus utile et dévouée. Mais puisque je suis convaincu qu’il n’est dans cette assemblée aucun député que sa conscience blâme d’entretenir un sentiment aussi mesquin, je peux affirmer sans offenser personne que cette volonté de confisquer l’existence entière d’une moitié de l’espèce à l’avantage présumé de l’autre moitié, me paraît, indépendamment de son caractère injuste, particulièrement absurde.
Discours parlementaire du 20 mai 1867, p. 27
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    LirekaFnacAmazonRakutenCultura





    Quiz Voir plus

    Quelle guerre ?

    Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

    la guerre hispano américaine
    la guerre d'indépendance américaine
    la guerre de sécession
    la guerre des pâtissiers

    12 questions
    2449 lecteurs ont répondu
    Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre