AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de denis76


denis76
  08 octobre 2019
Dans ma série « Revival », après les thrillers des années 2000, je remonte encore plus loin, dans les années 70, une lecture importante de ma jeunesse : Moitessier !
.
« C'est la Mer qui prend l'Homme, Ta-Ta-Tiennn ! »
.
Jeune, Moitessier fut un de mes Maîtres.
Comme lui, j'aimais la Liberté ;
comme lui, j'aimais la mer ;
comme lui, je détestais la société de consommation ;
comme lui, je détestais la compétition, invention de l'homme ;
comme lui, j'étais un vagabond, me déplaçant avec mon seul sac marin !
Avec lui, je faisais de la philo pratique sans le savoir, tellement loin des cours de cette matière, dont notre prof avait eu la bonne idée de mettre des petit « un », petit « a », au lieu de nous apprendre à PENSER... Mais peut-être que « penser » n'est pas dans le programme...
.
Dans « La longue Route », Bernard raconte son amour de la mer et de la Liberté. En tête du Tour du Monde à la voile et sans escale en 68, il décide d'ignorer la société et , au lieu de remonter l'Atlantique pour recevoir son prix, il av continuer vers l'Océan Indien et les îles du Pacifique !

Alors j'ai enchaîné les lectures de ma « série Arthaud » (Florence est la fille de l'éditeur ) :
Moitessier,
Tabarly,
Colas, et d'autres...
.
Un bon livre, selon moi, doit avoir une influence plus ou moins pratique, servir à quelque chose pour soi-même ( j'exclue le fanatisme ! )
J'ai passé mon CAEV et mon BEMV pour enseigner la voile, je faisais mon petit Moitessier sur l'étang de Bages-Sigean, le lac d'Hourtin, celui d'Annecy, le golfe du Morbihan, avec une Caravelle ou un 420 : ….. ho, ce n'était pas grand chose...
Alors j'ai sauté sur une affiche : un propriétaire de quillard « Tigre », 11 mètres, cherchait des équipiers pour remonter de Quiberon au Havre !
Le Havre, là où habitaient mes parents ! J'étais en fin de contrat, c'était l'occasion.
Nous nous sommes tapés des délires tous les six... Nous nous sommes fait peur entre Guernesey et Cherbourg, filant, dérivant à l'ancre flottante et à sec de toile, par je ne sais plus combien de noeuds de vent !
J'étais heureux, je faisais mon petit Moitessier, mon petit Tabarly !
.
Plus tard, j'ai aussi admiré les filles ( Arthaud, Autissier... )
.
J'ai fini par en acheter un....Si vous passez par les côtes d'Armor, vous verrez mon vieux quillard au ponton. Depuis mes 20 ans, j'ai un peu navigué, mais maintenant, il est à quai et nous sert de maison secondaire. Peut-être qu'un de nos 5 enfants prendra le relais...
.
Le bateau s'appelle : « L'Évasion » !
Commenter  J’apprécie          488



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (46)voir plus