AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Malice


Malice
  08 juillet 2013
J'ai beaucoup aimé ce livre une réflexion sur la place de la femme en Inde."D'abord une bonne épouse ne peut pas servir deux maîtres et, par maîtres, il faut entendre son père et son mari. Une bonne épouse apprend à faire passer les intérêts de son mari avant ceux des autres, même ceux de son père. Une bonne épouse écoute son mari et fait ce qu'il dit." Uniquement des femmes se retrouvent dans un compartiment de seconde classe. Akhila a quarante cinq ans , célibataire, elle travail aux impôts. Elle profite de ce long voyage vers le sud du pays, pour faire le point dans sa vie. Ce long voyage va lui permettre de mieux orienter sa vie et de ses choix."Elle a fait de son mieux mais le train est complet. Il n'y a plus de place en deuxième climatisée et ni en première. Elle t'a trouvé une couchette en deuxième classe avec réservation mais dans le compartiment pour dames. Est ce que ça te va ? Tu vas te retrouver avec cinq autres femmes qui voudront tout savoir de ta vie."
Les autres femmes qui partagent avec elle se voyage, elles confient à Akhila leur vie.
Donc dans ce magnifique de Anita Nair, c'est la vie des femmes en Inde qui défile. Il y a Prabha Devi,
Sheela Vasudevan une très jeune fille qui est montée la dernière. Janaki Prabhakar une femme âgée, une femme au foyer. Margaret Paulraj une jolie femme, son marie est le principal d'une école. Et elle enseigne la chimie. Sa vie n'est pas rose tous les jours avec son mari.
Marikolanthu la dernière qui raconte sa vie à Akhila.
Elle est très différente des autres, car elle est pauvre et n'a pas connu le rôle d'épouse des autres femmes.
Sa vie est un véritable conte.
Tous ces femmes racontent leur vie, les bons moments mais aussi les échecs. Akhila est très dévouée depuis toujours à sa famille, elle a enfin envie que sa vie prend une autre direction. Toutes ces femmes à travers leurs récits montrent bien que le regard des autres est pesant. C'est plaisant il y a beaucoup d'humour. le passage de l'oeuf dur, la découverte du goût ma beaucoup amusée entre Akhila et Katherine Weber (anglo-indienne). Akhila aimera le goût de l'oeuf dur, cela sera mal vu par sa famille.
Passage sur l'échange de culture, de moeurs. Autre passage qui ma touché, peut-être parce que j'ai une grande admiration pour Lewis Carrol , Prabha Devi a des enfants, ils font du sport, elle les attend, elle se balade et elle découvre "Une petite porte dans le mur lui faisait signe. Un autre souvenir d'écolière lui revint à la mémoire. Etait-ce ce qu'avait ressenti Alice en voyant la petite porte dans le mur ? Sur quel pays des merveilles s'ouvrait-elle donc ?" J'aime ce passage car en découvrant cette porte cela lui rappel des souvenirs mais aussi débouche sur quelque chose qui est une piscine et l'émerveillement de la part de Prabha Devi, car c'est une nouveauté et elle va apprendre à nager.
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (10)voir plus