AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mero


Mero
27 mai 2014
Si la politique menée par Manuel Valls vous inquiète autant que les dérives du socialisme en général, ce petit livre de 120 pages vous donnera assurément de bonnes raisons de justifier vos craintes. J'ai tourné la dernière page avec un profond soupir de désespoir en pensant à cette grosse mascarade qui se joue sous l'oeil crédule des Français. L'Homme est naïf par nature, on ne le changera pas, je me plais à penser que certains le savent mieux que d'autres après cette lecture.

Emmanuel Ratier nous dresse le portrait sans concessions d'un arriviste issu de la bourgeoisie catalane ayant fait fortune pendant le colonialisme et qui - contrairement a l'image qu'il essaye de se donner de lui-même - n'a rien du jeune étranger naturalisé Français qui a réussi son ascension à la force du poignet.
Son enfance, il la passa entre banquiers richissimes, catholiques conservateurs et anti-communistes.

Dès ses 18 ans, un détail important du livre nous informe qu'il passa un accord "secret" sur les bancs de la fac , appelé « pacte de Tolbiac », avec deux camarades au très brillant avenir : Stéphane Fouks, aujourd'hui pape des communicants socialistes et responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France, et Alain Bauer, ancien Grand Maître du Grand Orient de France et ponte de la sécurité urbaine. Son ascension doit beaucoup à ces deux hommes, avec lesquels il est demeuré étroitement lié comme ce fut déjà le cas sous l'ère Sarkozy.

«Avec Manuel au PS et Alain au Grand Orient, on tient la France pour
trente ans.» Stéphane Fouks (Challenges, avril 2014).

Il est marrant de noter que d'après l'anecdote racontée par Julien Dray, les trois comparses se voyaient déjà devenir respectivement à l'âge de 18 ans; Grand Maître de la Franc-maçonnerie, Communiquant et Président de la République... Une vision prophétique qui je l'espère ne se réalisera pas pour le troisième.

Élève médiocre engagé très tôt dans la politique, il n'a jamais exercé de véritable profession, se contentant d'endosser le rôle de jeune loup rocardien avalant tous ses ennemis sur son passage. Son ascension est uniquement due à sa fourberie entretenue à l'aide du lobbying, il ne manque jamais d'ailleurs de tourner cela en ironie dès que l'on daigne fouiller son passé. le travail infiniment documenté de Monsieur Ratier nous montre comment Manuel Valls - à l'époque déjà maire d'Evry - sait s'entourer des différentes communautés religieuses de sa ville pour mieux contrôler l'échiquier politique qu'il s'est construit, il s'engagera activement au côté de l'association Evry-Palestine à cette occasion. Un militantisme acharné qui se confluera par un voyage en Israël ou il dénoncera l'action politique menée par Ariel Sharon, l'ancien premier ministre connu pour les massacres perpétrés dans la bande de Gaza, allant même jusqu'à soutenir l'interdiction de sa venue en France.

Quelques années plus tard après avoir été planté des arbres en terre de Palestine pour célébrer le jumelage d'Evry avec ce camp de réfugiés, Valls déclarera être lié ÉTERNELLEMENT à Israël.... QUAND MEME !
Fini de s'épancher sur le sort des malheureux petits Palestiniens, Valls coupe les robinets de l'association Evry-Palestine et passe aux choses sérieuses. le sionisme dépense beaucoup d'argent pour ses meilleurs poulains, Valls le sait très bien.

Le livre est brillamment documenté. Toutes les coupures de presse, lettres et autres dossiers prouvant les mensonges éhontés de Valls sont minutieusement rassemblés et analysés le plus simplement possible.

La parole forte alliée à l'acte belliqueux. La bipolarité de Valls surprend au fur et à mesure des chapitres. Il devient Sarkozy sans le son, tant et si bien que Martine Aubry lui propose gentiment de dégager du parti quand il se radicalise. Sous l'influence de Bauer, il imagine une France hyper surveillée, avec beaucoup de flics et beaucoup de caméras, à l'image du modèle américain.

Pour comprendre l'« affaire Dieudonné» et l'acharnement de Manuel Valls contre un humoriste, il faut avoir à l'esprit l'incroyable dérive depuis bientôt cinq ans de Manuel Valls dans son soutien « inconditionnel » à la politique israélienne et au gouvernement de Benyamin Netanyahou. Une
évolution très récente (d'évidence liée à son remariage) puisque, comme il nous l'est expliqué dans le livre, Valls a été durant plus de 25 ans un défenseur farouche de la cause palestinienne.

Sa femme juive orthodoxe, très influente dans le domaine de la culture, lui a ouvert ses carnets d'adresse pour mieux étoffer l'image publique de Monsieur 5%. de son côté Alain Bauer lui a ouvert les portes du Grand Orient de France avec un apport non négligeable pour neutraliser l'humoriste Dieudonné comme le prouve les diverses vidéos des conférences apparues dans la presse,.Stephane Fouks le gâtera par ses relations avec les institutions juives de France dont il est très friand. Vous savez, ce fameux repas annuel du CRIF ou vont prêter allégeance tous nos politiques français.

Du Catholique devenu Franc-maçon, au pro-palestinien devenu ultra-sioniste. Manuel Valls nous montre son vrai visage : La vanité d'une ambition au service des lobbies...
Commenter  J’apprécie          133



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (10)voir plus