AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Krout


Krout
  30 août 2018
PLOUF !
Oh ! Un dauphin !^^

- Un homme à la mer ! Ohé du bateau. J'ai raté l'embarquement.
Le bateau était déjà trop lourd. Surtout trop lent, par manque de souffle lyrique pour gonfler ses voiles sur une mer étale.
- Hé ! L'eau est froide au Kamtchatka.


Pourtant j'avais vraiment aimé Globalia et, contrairement à une amie Babeliote, le grand Coeur aussi m'avait emporté. C'est d'ailleurs en pensant à ces très bons moments de lecture que j'ai sélectionné, au nom de JC. Rufin, celui-ci lors de mon dernier passage en bibliothèque.


Cependant que l'enfance d'Auguste Benjowski en Hongrie s'annonçait prometteuse et que déjà je m'attachai à Mr Bachelet, ce philosophe itinérant qui devint son précepteur, hélas ensuite mon ardeur faiblit rapidement au fil des pages. le jeune Benjowski, après déjà bien des péripéties que je vécus de loin sans arriver à me passionner, n'avait pas atteint la Sibérie que déjà son récit me laissait froid.


Mais quelle idée ce schéma narratif nous faisant assister à d'interminables entretiens des deux principaux protagonistes, Auguste et sa compagne Aphanasie, racontant à tour de rôle leur histoire à un très vieillissant Benjamin Franklin sirotant son thé, et s'assoupissant à l'occasion. Jamais, au grand jamais, un différé n'aura la saveur du direct. Pour un grand roman d'aventure, il faut me semble-t-il des dialogues cinglants comme des coups de fouet et propres à vous plonger au coeur d'une action virevoltante.

- Parbleu nous voulons force ripailles !
- Canaille, les provisions ! Mettez moi ce fourbe Stepanov aux fers !
- Ventre Saint Gris ! Au pain sec et à l'eau.


Rien de tout cela dans ce récit édulcoré où les conjoints ne s'interrompent jamais pour se chamailler sur des détails ou bien donner des versions franchement différentes voire carrément contradictoires. le vénérable auditeur ne se manifestant pas pour poser une question, émettre une opinion ou demander une information, l'ensemble manque cruellement de dynamisme. Pour ma part, j'aurais préféré que l'auteur choisisse alors d'écrire un essai à cette lecture mi-figue, mi-raisin.


Dommage car le sujet lui-même, une royauté éclairée très temporaire pour offrir une transition pacifique à Madagascar vers un gouvernement libre et souverain par les tribus malgaches unifiées, est hautement intéressant et porteur.
Commenter  J’apprécie          456



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (36)voir plus