AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de si-bemol


si-bemol
  21 février 2019
Sentarô, un jeune homme au parcours de vie chaotique, vend à des clients de moins en moins nombreux des pâtisseries traditionnelles japonaises qu'il confectionne sans motivation, sans soin et sans talent. Conséquence logique de la piètre qualité des produits qu'il propose : la boutique dont il a la gérance est au bord de la faillite, les dettes s'accumulent et l'avenir est problématique.

Jusqu'au jour où, comme dans un conte, Tokue, une étonnante petite vieille surgie de nulle part avec ses doigts crochus et son regard étrange, insiste pour se faire embaucher avec un salaire de misère. Comme dans un conte, encore, Tokue qui sait “écouter la voix des haricots” et faire chanter la pâte, accomplit des miracles : les clients se précipitent pour goûter ses pâtisseries au goût divin dans lesquelles on perçoit comme un supplément d'âme.

Mais, comme dans un conte, toujours, les doigts déformés de Tokue dissimulent un secret, un mal caché, contagieux peut-être, et terrible - comme le dit le vent mauvais de la rumeur qui bien vite emportera sur son passage la bienveillance, la compassion et la tolérance pour laisser place à la défiance et à la peur.

Et Tokue disparaîtra comme elle était venue, comme disparaissent dans les contes les fées, les bonnes sorcières et les esprits surgis de nulle part pour donner, le temps d'une parenthèse, un petit coup de main aux humains en difficulté. Mais, tandis que nous découvrons son histoire terrible et bouleversante, elle continue à veiller de loin et laisse à Sentarô, en plus de son savoir-faire et de son expérience, un dernier cadeau très précieux : une attitude intérieure nouvelle qui lui permettra de trouver son chemin de vie et le courage de son accomplissement.

Même si le style, purement factuel et sans beaucoup de recherche, ne m'a pas particulièrement séduite, j'ai néanmoins beaucoup aimé cette histoire gourmande de pâtisserie et d'amour de l'art culinaire qui nous parle aussi d'amitié, de tendresse, de courage et de résilience et nous offre avec beaucoup de douceur une leçon de sagesse, à l'écoute profonde des choses et des êtres, jusqu'à capter le murmure discret des haricots…

Un beau roman à déguster délicatement comme une friandise, dans une dilatation subtile de tous nos sens.

[Challenge MULTI-DÉFIS 2019]
Commenter  J’apprécie          606



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (58)voir plus