AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de trust_me


trust_me
19 septembre 2012
Carole et Alex sont des virtuoses de la cambriole. Ces pétillantes jeunes femmes n'ont pas froid aux yeux et n'hésitent pas à se lancer des défis à priori insurmontables. Tant que le client est prêt à y mettre le prix, tout est possible. Comme par exemple aller dérober le déjeuner sur l'herbe de Manet dans le musée d'Orsay au nez et à la barbe des gardiens. Mais quand on leur demande de s'attaquer à La Grande Odalisque d'Ingres au Louvre, les deux copines doivent trouver une troisième comparse. Ce sera Sam, une spécialiste des arabesques à moto. Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu, même avec un plan infaillible…

Du pur défoulement, voila ce que proposent Bastien Vivès, Jérôme Mulot et Florent Ruppert. Au départ, ce devait être un hommage au dessin animé Cat's eyes, adaptation télévisée du manga éponyme de Tsukasa Hojo. Mais contrairement aux soeurs de Cat's eyes, Carole, Alex et Sam n'oeuvrent pas pour la bonne cause. Dépourvues d'états d'âme, ce sont des professionnelles du larcin, autant attirées par l'appât du gain que par l'adrénaline. Et question adrénaline, le lecteur est servi. C'est bien simple, à coté de ces trois-là, les personnages de Tarantino, passent pour des petits joueurs. La Grande Odalisque est un récit épique émaillé de nombreux morceaux de bravoure. Mention spéciale pour la scène finale qui s'étale sur plus de 30 pages et où les filles et la police envoient la grosse cavalerie en plein musée du Louvre pour une succession de cascades dignes des plus grands films d'action.

Cet album a été totalement réalisé à six mains, chacun corrigeant en permanence le travail de l'autre. Techniquement, c'est très fort. Usant d'un art consommé de l'ellipse, les auteurs proposent un découpage tout simplement bluffant. Une vraie leçon pour les petits jeunes qui voudraient se lancer dans la BD ! Par ailleurs, l'absence totale d'onomatopées alors que quasiment chaque planche respire le bruit et la fureur est un parti-pris fort intéressant.

De la bonne bande dessinée, donc, au moins du point de vue de la narration. Pour le reste… J'avoue un peu piteusement que j'ai refermé l'album en me disant qu'il y avait longtemps que je n'avais pas lu une histoire aussi insignifiante. Trépidante, certes, qui en met plein les yeux, certes, mais qui se reste au final sans grande saveur. Comme quoi, une belle mécanique, parfaitement huilée, peut se révéler au final une coquille vide sans grand intérêt. Dommage.



Lien : http://litterature-a-blog.bl..
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (10)voir plus