AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.68 /5 (sur 4531 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 11/02/1984
Biographie :

Bastien Vivès est un auteur de bande dessinée français.

Il poursuit des études d'Arts Appliqués à l'Institut de la littérature française à Genève, puis trois ans à l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen à Paris et enfin aux Gobelins, toujours à Paris, où il étudie le cinéma d'animation.

On le connaît sur le web sous le nom de Bastien Chanmax, pseudonyme avec lequel il connaît ses premiers succès (notamment sur le forum Catsuka) avec le personnage de Poungi la racaille dont les aventures sur publiées en album en 2006.

Son premier album, "Elle(s)", est publié en 2007 aux éditions Casterman sous le label KSTЯ qui vient d'être créé. Le suivant, "Le Goût du chlore", est remarqué par la critique et reçoit le prix Révélation du festival d'Angoulême en janvier 2009 et le prix Töpffer 2008.

Il est l'un des auteurs du "Jour du musée" (2009), un album de BD réunissant cinq auteurs. En 2010 et 2011, il participe au feuilleton en ligne "Les Autres Gens", scénarisé par Thomas Cadène et en dessine sept épisodes.

En 2011, il connaît un nouveau succès critique et public avec "Polina". Ce roman graphique remporte plusieurs prix dont le Prix des Libraires BD 2011 et le Grand prix de la critique BD 2012.
Il fait l'objet en 2016 d'une adaptation cinématographique, "Polina, danser sa vie", signée par le chorégraphe Angelin Preljoca.

Également en 2011, il publie un album de bande dessinée érotique, "Les Melons de la colère".

Il travaille aux côtés de Balak et Michaël Sanlaville sur le manga français "Lastman" dont l'univers a été adapté en anime et en jeu vidéo.

En 2017, il publie le roman graphique "Une sœur", qui raconte l'histoire d'amour entre deux adolescents. Cet album est à nouveau salué par la critique.

En 2018, il publie trois nouveaux albums de BD érotique. En2018, Vivès reçoit le Prix Wolinski - Le Point pour "Le Chemisier".

Il est le neveu de l'acteur Gérard Vivès (1962) avec lequel il pratique la lutte.

+ Voir plus
Source : http://www.bedetheque.com/auteur-13692-BD-Vives-Bastien.html
Ajouter des informations
Bibliographie de Bastien Vivès   (54)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (63) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

C'est avec une adaptation de la bande dessinée Une soeur, de Bastien Vivès, que la jeune réalisatrice Charlotte le Bon revient au Festival de Cannes. Falcon Lake, présenté dans la sélection parallèle de la Quinzaine des réalisateurs, est son premier long métrage. La Québécoise expatriée à Paris était déjà venue présenter un court métrage sur la Croisette, Judith Hôtel, en 2018. Préférant filmer un environnement qu'elle connaissait, la cinéaste a déplacé l'action de cette histoire d'amour et de fantômes, qui se déroulait initialement sur une plage bretonne, dans un chalet au bord d'un lac au Canada. Un lac à la fois fantastique et effrayant, identique à celui où elle allait adolescente. Un lac le long duquel deux adolescents vont s'éveiller à l'amour et à la sexualité. Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤22Croisette14¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1 Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (255) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   14 novembre 2011
Polina de Bastien Vivès
Il ne sert à rien d’aller le plus haut possible si on ne prend pas le temps de contempler. Alors, quand vous êtes en haut, prenez votre temps.
Commenter  J’apprécie          310
Ziliz   17 février 2018
Une soeur de Bastien Vivès
[ Hélène, 16 ans - Antoine, 13 ans - Titi, 10 ans ]

- Y a une meuf dans ma classe, elle est tombée enceinte.

- Ah ouais ?

- T'imagines, elle a 16 ans. Tout le lycée a été au courant. Elle s'est fait avorter.

- Ah ouais ?

- Titi, genre tu sais ce que ça veut dire 'avorter'.

- Bien sûr, je sais ce que ça veut dire !

- Ah ouais ? Ça veut dire quoi 'avorter' ?

- Ça veut dire 'avorter', ça veut dire 'la mission a été avortée'.

- Ouais, mais tu me dis pas ce que ça veut dire.

- Si... Maman, maman ! Pas vrai que ça existe 'La mission a été avortée' ?

- Oui, ça se dit.

- Han ! Tu vois ! Et comment je le sais, c'est parce que c'est dans 'Pokémon bleu' !... En fait je mange plus avec vous, vous êtes pas assez intelligents.

(p. 144-146)

Commenter  J’apprécie          230
milado   12 mai 2015
Bastien Vivès, Tome 3 : L'amour de Bastien Vivès
l'enfant : - Papa, maman.

la mère - Oui.

l'enfant - à l'école il y a des enfants qui sont chrétiens, juifs, musulmans... Pourquoi moi je suis rien ?

La mère - Eh bien ! Nous avons voulu te laisser le choix. C'est pourquoi n'avons rien fait à ta naissance. Tu as envie d'en savoir plus à propos des religions ?

l'enfant - Bah j'aimerais bien en avoir une, comme mes amis à l'école.

La mère - Tu sais ma puce, il existe différentes religions plus ou moins importantes : juives, chrétienne, musulmane, bouddhiste...

Le père - Si tu veux, on va au Franprix et on t'achète une carte de membre, ça prend deux secondes.

La mère - Chéri, s'il te plaît, c'est important.

Le père - Non, mais tu veux pas non plus lui donner du crack ou de l'héroïne, pour qu'il teste, au point où on en est.

La mère - Ca n'a aucun rapport, je lui explique.

Le père - O.K. O.K., je te laisse.

La mère - Merci. Donc oui, avoir une religion c'est une sorte de guide...

L'enfant - Il paraît qu'on peut recevoir l'amour de Dieu.

Le père - L'amour de Dieu... Voilà la plus grande escroquerie de l'humanité.

La mère - Chéri !

Le père - Je crois qu'il n'y a pas plus mal placé au monde qu'un religieux pour parler d'amour : qu'est-ce qu'il y connait à l'amour ? Se laver le cul cinq fois par jour, pardonner parce que vivre est un pêché, avoir le gland tout rapeux.... Super l'amour de Dieu !

La mère - Chéri, tu arrêtes tout de suite !!! Non mais c'est pas possible, on peut pas avoir une discussion raisonnée deux minutes ?! Merci. Donc oui, avoir une religion c'est être investi, cultiver sa foi. Tu comprends ?

L'enfant - à l'école, ils disent que si j'ai pas de religion, je vais aller en enfer comme tous les sales chiens de ma race.

Le père - Vas-y, je te laisse lui répondre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
LiliGalipette   29 février 2012
Dans mes yeux de Bastien Vivès
« À ta place, j’irais lire autre part, c’est chiant la bibliothèque. » (p. 24)
Commenter  J’apprécie          210
croquignol   14 janvier 2022
Bastien Vivès, Tome 3 : L'amour de Bastien Vivès
- Fifi...

- Oui.

- J'ai vu une vidéo sur Internet.

- Ah bon ?

- Oui, j'ai vu une interview d'un auteur de BD.

- Qui ça ?

- Un mec qui fait de la BD.

- Et il disait quoi ?

- Oh, des trucs sur son parcours et ses albums.

- Et c'est bien, ce qu'il fait ?

- Je sais pas du tout. Mais à un moment, à la fin de la vidéo, il dit : "Les gens heureux n'ont pas d'histoire et n'en auront jamais". T'en penses quoi ?

- Tu sais, les auteurs de BD, ils sont souvent tout seuls chez eux à dessiner. C'est normal qu'ils soient coupés de la réalité et qu'ils en oublient de profiter du bonheur que nous offre la vie au quotidien. Et tu sais, quand je pense à tout le bonheur qui nous reste à vivre, je ne peux qu'être remplie de joie.

- Oui, tu as raison, il faut profiter de tous les deux, de notre amour, de nos envies et désirs communs.

- De notre soif de l'autre, de nos constructions futures et de nos expériences en profondeur.

- Oui, de notre cocon vital et protecteur, tout en nous ouvrant à l'appel de l'autre.

- Chéri... J'ai hâte d'avoir un enfant de toi.

- Moi aussi, mon amour. Et tu sais, dès que tu seras enceinte, on ouvrira un blog BD, et on racontera tous ces instants magiques du quotidien, et il verra "monsieur l'auteur de BD aigri", si les gens heureux n'ont rien à dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
colimasson   14 novembre 2011
Polina de Bastien Vivès
Un artiste est en permanence insatisfait. Car il recherche une certaine perfection. Mais ce n’est qu’à la fin de sa vie qu’il pourra se rendre compte de la valeur réelle de ce qu’il aura réalisé.
Commenter  J’apprécie          190
Pavlik   03 janvier 2015
Lastman, tome 2 de Bastien Vivès
La voix du juste rappelle à lui le plus aride des cœurs.
Commenter  J’apprécie          203
Theoma   31 août 2011
Polina de Bastien Vivès
Il faut être souple si vous voulez espérer un jour devenir danseuse. Si vous n'êtes pas souple à 6 ans, vous le serez encore moins à 16 ans. La souplesse et la grâce ne s'apprennent pas. C'est un don. Suivante...
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   13 novembre 2019
Lastman, tome 1 de Bastien Vivès
- Penses à pourquoi tu te bats ! Tes objectifs ! Les femmes, l’argent, la gloire, l’envie d’être le meilleur ; je sais pas moi… Cherche. Et une fois que t’auras trouvé, là tu pourras commencer à te battre.
Commenter  J’apprécie          170
Asil   19 mars 2011
Polina de Bastien Vivès
Il ne sert à rien d'aller le plus haut possible si on ne prend pas le temps de contempler.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les bandes dessinées de Bastien Vivès

Un roman graphique sur une danseuse.

Poline
Pauline
Polina

10 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : Bastien VivèsCréer un quiz sur cet auteur