AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Renod


Renod
  10 octobre 2016
Un écrivain surnommé Têtard projette d'écrire une pièce de théâtre sur la vie de sa tante. Il raconte l'existence de cette gynécologue de campagne dans de longues lettres adressées à un littérateur japonais. Désormais retraitée, la Tante éprouve du repentir et déclare que ses mains sont souillées de sang. Il y a le sang des milliers d'accouchements qu'elle a assurés au cours de sa longue carrière dans un dévouement exemplaire. Mais il y a aussi le sang des femmes avortées sous la contrainte, certaines à un stade avancé de leur grossesse. La politique de contrôle des naissances a été appliquée avec excès. Les médecins peuvent imposer les hystérectomies, les vasectomies, les stérilets ou les avortements. Ceux qui tentent de s'y soustraire sont traqués et traités comme des ennemis du pouvoir. La Tante voue une loyauté infaillible à l'idéologie du Parti. Elle accomplit son devoir avec fanatisme organisant même des actions commando pour débusquer des femmes coupables d'une deuxième grossesse. Mais les temps changent, le pays s'est ouvert à l'économie de marché. Les Chinois continuent d'adorer la déesse de la fertilité et ceux qui en sont privés peuvent désormais louer un ventre. La violence économique succède à la violence étatique.

« Grenouilles » est mon premier roman chinois. Les scènes sont imprégnées des traditions et des croyances populaires. Les personnages sont hauts en couleur, la Tante par exemple se distingue par son excentricité. Les anecdotes sont cocasses et si les faits relatés sont graves, l'auteur ne se départit jamais de son humour.
Pour finir, j'ai trouvé le roman inégal, parfois savoureux, d'autres fois fastidieux. Les "premières fois" ne sont pas toujours les meilleures et je compte bien persévérer.
Si l'un/e d'entre vous peut me conseiller un roman chinois qui aurait cette même tournure de "farce campagnarde", je suis preneur.
Commenter  J’apprécie          230



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (22)voir plus