AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mjaubrycoin


mjaubrycoin
  20 mars 2020
Ce très beau roman qui m'a permis de découvrir la collection "Vintage" de Belfond met en scène une héroïne particulièrement attachante, la belle Ursula qui ne se contente pas de jouir des privilèges du beau monde auquel elle appartient mais se consacre toute entière à la recherche scientifique avant d'épouser la cause des suffragettes et de se tourner résolument vers l'action politique.
L'auteur Edith Ayrton qui a publié le livre en 1924 est bien placée pour parler de ces femmes remarquables qui se sont illustrées dans tous les domaines et ont largement contribué à l'émancipation dont leurs filles ont bénéficié à la génération suivante. En effet sa mère était l'une des premières femmes médecin formées à Edimbourg, sa belle-mère devint la première femme membre de l'Institut des ingénieurs électriques et reçut une médaille de l'Académie des sciences en 1906 pour son travail sur l'arc électrique. Son père William Ayrton a soutenu activement ses deux épouses successives qui ont l'une et l'autre brillé dans leur domaine. Quant à son mari Israel Zangwill, il lui apporta son soutien inconditionnel sa vie durant.
Ces éléments biographiques permettent de comprendre l'inspiration de la romancière qui a voulu sous le couvert de la fiction dénoncer les inégalités criantes entre hommes et femmes au début du 20ème siècle et livrer une charge politique contre la répression impitoyable subie par les suffragettes ces femmes qui prenaient tous les risques pour conquérir le droit d'aller voter.
Ursula devra lutter pied à pied pour faire reconnaître sa valeur scientifique et elle s'engagera dans la lutte politique qui lui semblera constituer la seule issue possible pour échapper au déterminisme social qui laisse les femmes sur le bord du chemin. Même l'amour qu'elle éprouve pour son fiancé ne pourra lui faire perdre de vue ses objectifs au risque de voir son coeur se briser...Quand la première guerre mondiale éclatera, l'implication des femmes dans l'effort de guerre fera enfin avancer les choses.
J'ai beaucoup apprécié ce roman qui mêle une savoureuse critique sociale pleine d'ironie à une réflexion approfondie sur l'engagement politique et ses conséquences sur la vie de chacun. le style est tellement contemporain que l'on n'imagine pas que le livre a été écrit il y a presque cent ans et on prend un réel plaisir à suivre Ursula qui se comporte toujours avec courage, qu'il s'agisse de plonger dans le fleuve pour sauver une désespérée, de saisir à pleine mains une bombe pour la rejeter à l'extérieur, ou encore de rompre avec un ami très cher qui entretient pour elle de trop tendres sentiments auxquels elle ne veut pas répondre.
Les personnages secondaires sont particulièrement bien campés : en premier lieu sa mère, frivole et coquette mais néanmoins pleine de bon sens, Mme Smee la femme délaissée qui s'accomplira dans l'effort de guerre, mais aussi la belle Mary prête à subir le martyr pour la cause de femmes.
Sous couvert d'une trame romanesque parfaitement construite, voici une page d'histoire passionnante qui rappelle aux femmes d'aujourd'hui que le droit de vote, parfois négligé, constitue une conquête qui a été acquise de haute lutte par des femmes déterminées auxquelles nous devons toutes ( et tous) rendre un vibrant hommage.

Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (8)voir plus