Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique



ISBN : 2756022268
Éditeur : Delcourt (2012)


Note moyenne : 3.82/5 (sur 11 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
À la veille d'une des nuits les plus importantes pour les habitants de la zone libre de Boulder, l'heure est grave et Mère Abigaïl n'a toujours pas réapparu. Une battue, menée par Harold, s'organise, mais Frannie doute sérieusement de la loyauté de ce dernier... Tout s'... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par garrytopper9, le 18 juillet 2014

    garrytopper9
    J'avais trouvé les deux tomes précédents un peu mous, il ne s'y passait pas grand chose, et je commençais a m'inquiéter pour la suite. Mais, non, ça y est, les auteurs ont recentrés les intrigues sur des personnages intéressants, et tout de suite, la BD se lit toute seule. Pourtant il n'y a pas d'action, ce n'est vraiment que du relationnel, mais avec les bons personnages, les choses passent tout de suite mieux.
    Il y a tout de même mère Abygail qui est là pour rappeler qu'il y a une bonne dose de mystique et qui se lance dans une étrange quête. Pour le reste nous suivons « les gentils » qui s'organisent, avec un comité décisionnaire entre autre.
    On sent que, malgré tout, ils ont besoins de règles, ils ont besoin d'un semblant de communauté. Les choses se mettent en place, et grâce à cela, des décisions sont prises, des décisions qui seront importantes lors du dénouement.
    L'intrigue est donc bien relancée, pour mon plus grand plaisir !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 25         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par exarkun1979, le 24 septembre 2013

    exarkun1979
    Bon, là je commence à m'emmerder à lire cette BD. Ça commence à être long et il ne se passe pas grand chose d'intéressant. Si la politique c'est cool dans un livre, ça ne l'est pas en BD. L'histoire avance très peu. Je commence à en avoir marre d'Harold et sa jalousie. J'ai vraiment hâte que ça débloque.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par ImagIn, le 26 août 2012

    ImagIn
    Durs à cuire et Les tueurs sont les septième et huitième volumes de l'adaptation en bande-dessinée du chef d'œuvre de Stephen King, Le fléau.
    Dans le premier, l'intrigue est essentiellement centrée sur Poubelle, un pyromane complètement désaxé qui cherche à rejoindre le camp de Randall Flagg à Las Vegas. Sur place, on découvre comme la vie s'est organisée du coté obscur de la force, et quels sont les plus fidèles lieutenants de Flagg. Des scènes marquantes, idéalement servies par le talent de Mike Perkins pour réaliser des planches choc sur la mise en place d'une société sans pitié qui n'accepte aucune dérive. En particulier la punition réservée à ceux qui ne respectent pas les règles : la crucifixion.
    Le tout contrebalancé par quelques fugaces scènes de bonheur retrouvé à Boulder, Colorado, scènes dont on devine qu'elles ne vont pas durer. Dans Les tueurs, c'est justement Harold Lauder qui prend de l'importance, car bien qu'il ait rejoint les partisants de Mère Abigail, on sent une dualité inquiétante en lui. Roberto Aguirre-Sacasa lui donne une présence extraordinaire en le mettant en avant. La petite communauté s'organise, et prépare sa défense contre les forces de Flagg dont elle devine qu'elles vont fondre sur Boulder. le moins que l'on puisse dire, c'est que le scénariste sait y faire pour nous imerger dans l'ambiance.
    Comme dans Durs à cuire, certaines planches sont impressionnantes. Je pense notamment à celle de la vision de Mère Abigail. Les ombres sont menaçantes, l'angoisse est palpable, et on en redemande. Une adaptation qui ne me déçoit pas, depuis le tout début.

    Lien : http://etemporel.blogspot.fr/2012/08/durs-cuire-les-tueurs.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Dexterette, le 07 juillet 2012

    Dexterette
    Même si j'apprécie toujours la BD et que je continue de lire les différents tomes, je trouve que l'histoire mouline un peu, on sent qu'on se trouve entre 2 parties importantes et que tout va bientôt exploser...Néanmoins le personnage d' Harold prend de l'importance, on s'y intéresse un peu plus, et la nouvelle société prend de l'ampleur également. Ce qui devrait se passer dans le prochain tome me semble plus intéressant, plus qu'à attendre la sortie...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par ClubStephenKing, le 01 juillet 2012

    ClubStephenKing

Critiques presse (1)


  • Sceneario , le 03 juillet 2012
    Le suspense continue à nous tenir en haleine tout du long du récit. Mike Perkins, grâce à la complicité de la coloriste Laura Martin, arrive à donner des pages de grande qualité.
    Lire la critique sur le site : Sceneario

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par garrytopper9, le 18 juillet 2014

    On dit que les deux plus grand péchés sont l’orgueil et la haine. Est-ce vrai ? Je pense à eux comme les deux plus grandes vertus. Abandonner son orgueil et sa haine revient à dire que l’on changera pour le bien du monde. Les embrasser revient à dire que le monde doit changer pour votre propre bien.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par Dexterette, le 07 juillet 2012

    Tu paieras...Je ne sais pas lequel d'entre eux tu es, mais tu paieras...

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par VFanel, le 23 novembre 2012

    Avant d'ôter la paille de l’œil de ton voisin, ôte la poutre du tien

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
13,20 € (neuf)
8,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Le fléau (Comics), Tome 8 : Les tueurs par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz