AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.93 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Titulaire d'un master de psychanalyse dispensé par l'Université Paul Valéry de Montpellier,
Alexandra Arcé a été amenée à s'intéresser aux Expériences de Mort Imminente par le vécu d'une expérience personnelle transformatrice qui l'a conduite à s'interroger sur la nature psychique du phénomène.

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
FRANGA   10 juin 2018
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
Une recherche qui ne serait pas avant tout personnelle aurait-elle du sens ?

En ce qui me concerne, j’ai découvert les E.M.I. pour la première fois alors que j’avais une douzaine d’années avec La vie après la vie de Moody.

Je ne savais pas vraiment ce que j’allais trouver dans ce livre mais la rencontre fut réussie : c’était le livre que j’attendais pour nourrir les questionnements qui m’occupaient alors sur la vie, la mort et le destin.

J’espérais au fond de moi que la vie avait un sens et qu’elle ne se terminait pas abruptement.

Ce qui m’effrayait le plus, c’était l’absurdité. J’entrevoyais déjà ce qui menaçait l’apparence stable des existences que chacun se construisait de son côté. Les efforts qu’il fallait déployer, parfois jusqu’à l’usure, pour se construire une identité, pour mener une carrière, pour gagner sa vie, pour fonder une famille, pour développer une oeuvre ou n’importe quoi d’autre, s’achevaient sur la mort.

Je ne suis pas sûre de me situer encore dans cette ligne de pensée aujourd’hui mais peu importe, lorsque j’ai lu le livre de

Moody pour la première fois, il m’a fascinée. Les témoignages des patients qu’il avait rencontrés me confirmaient dans cet espoir que la vie se poursuit même après la mort.

Pour moi, cela ne faisait aucun doute. J’interprétais ce que je lisais en fonction de ce que j’avais besoin de croire. Mon inté-

rêt pour l’ésotérisme s’est poursuivi pendant un an ou deux encore. Je lisais tout ce qui me tombait sous la main pour trouver de nouvelles confirmations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Alexandra Arcé
FRANGA   22 juillet 2018
Alexandra Arcé
L'EMI est marquée par le signe du secret. Les experienceurs déclarent souvent ne pas arriver à transmettre ce vécu numineux d'une manière satisfaisante, les mots ne permettant pas d'en rendre la force. Un autre écueil au partage de cette expérience, c'est le manque éventuel de réceptivité de l'interlocuteur "ceux qui l'écoutent ne le prennent pas au serieux, si bien qu'il renonce à se confier à d'autres". (Pages 85/86)
Commenter  J’apprécie          100
FRANGA   13 juin 2018
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
Autrefois, on était touché par des visions divines ; aujourdhui, on reçoit une invitation à faire quelques pas dans l'au-delà. Les temps changent et les signes se métamorphosent mais l'homme continue de croire, ou de désirer la croyance.
Commenter  J’apprécie          100
FRANGA   01 novembre 2018
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
L'homme moderne a cru pouvoir circonscrire le monde en projetant toute son énergie sur lui. Il a dilapidé son âme aux quatre coins de la terre, voulant tout voir d'elle et se faire payer de retour en l'exploitant. La conscience objective du monde extérieur voudrait nous faire croire qu'à son image, il n'existe qu'une conscience objective du mode intérieur et qu'à défaut de la penser, nous devrions l'exploiter. Comment peut-on se laisser persuader par une idée qui dénie outrageusement nos intuitions les plus évidentes ? Comment arrivons-nous à croire que notre pensée ne peut être que consciente ? Que faisons-nous de l'évidence de nos rêves et des expériences psychiques singulières ou extraordinaires comme celles des E.M.I. ? Par quelle force de persuasion finissons-nous par nous détourner de ces possibles auxquels les messages de l'inconscient nous invitent à nous abandonner ? Pourquoi refusons-nous d'éprouver ces numina et de leur donner une forme, ce qui nous ferait artistes de notre destinée ? Qu'est-ce qui se dissimule derrière les arguments d'autorité affirmant que notre âme n'est qu'une conscience, sinon la terreur face à l'étendue infinie de l'inconscient ? Que craignons-nous en nous-mêmes ? Nous qualifions d'obscurantistes les siècles derniers pour éloigner de nous le souvenir de massacres et de comportements terrifiants et nous brandissons une conscience que l'on imagine raisonnable pour se garder du retour de tels débordements. Mais ce comportement n'est pas celui d'hommes sages qui ont conscience de leurs démons, qui peuvent les identifier et qui restent vigilants lorsque ceux-ci se réveillent, c'est le comportement d'hommes qui refusent de voir leur part sombre, qui la répriment ou la projettent sur d'autres hommes qu'un jour, ils voudront combattre faute d'avoir su s'affronter eux-mêmes. L'inconscient est chargé de tous les maux et pourtant, il est un allié du conscient. De leur dialectique peut se développer un conscient plus fort, plus sûr de son existence, moins suggestible et moins malléable. Par le mythe de l'E.M.I., nous apprenons que le monde extérieur n'est pas tout et qu'il peut être bon de renoncer à nous en faire le maître pour que notre conscient s'abandonne aux messages de l'inconscient, pour qu'il en comprenne les numina. Au lieu que ce soit le destin qui nous attrape, peut-être arriverons-nous à suivre notre destinée à l'endroit où elle souhaite nous conduire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
FRANGA   08 juillet 2018
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
Retourner à la vie communément ordinaire après une telle expérience pourrait entraîner du désespoir ou de la déception. L'expérienceur dit avoir rencontré l'absolu mais il retrouve finalement son état de conscience ordinaire pour continuer à mener son existence ordinaire sur terre. Pourtant, la déception est rarement évoquée dans les témoignages. Briser les idoles, reconnaître qu'elles ne savent rien du désir du sujet, c'est retourner dans le même monde qu'avant mais le retrouver transfiguré, libéré de tous les filtres qui en modifiaient la couleur et la pureté-ces filtres que l'individu ne s'imposait que de soi à soi-même dans l'attente du regard de l'Autre qui seul pouvait alors lui donner forme et substance. Désormais, le sujet est prêt à s'en passer. (page 80)
Commenter  J’apprécie          80
FRANGA   16 juin 2018
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
C'est au cours de la rencontre avec l'"être de lumière " que le sentiment d'absolu se manifeste dans l'E.M.I. Cette entité lumineuse est le "tout autre" ; elle produit sidération et stupeur avant que le sentiment ne se délie comme si, par une transmission immédiate des qualités de l'entité à l'experienceur, celle-ci acceptait de le faire entrer dans le territoire du sacré. Moody résume ainsi : "La chaleur et l'amour qui émanent de cet être à l'adresse du mourant dépassent de loin toute possibilité d'expression. L'homme se sent comme envahi et transporté par cet amour ; il s'abandonne en toute sérénité au bienveillant accueil qui lui est fait". L'expérience relève en partie du numineux mais elle y incorpore quelque chose de plus.
Commenter  J’apprécie          80
Alexandra Arcé
FRANGA   20 juin 2018
Alexandra Arcé
C'est au cours de la rencontre avec l' "l'être de lumière" que le sentiment d'absolu se manifeste dans l'E.M.I. Cette entité lumineuse est le "tout autre" ; elle produit sidération et stupeur avant que le sentiment ne se délie comme si, par une transmission immédiate des qualités de l'entité à l'expérienceur, celle-ci acceptait de le faire entrer dans le territoire du sacré. Moody résume ainsi : "la chaleur et l'amour qui émanent de cet être à l'adresse du mourant dépassent de loin toute possibilité d'expression. L'homme se sent comme envahi et transporté par cet amour ; il s'abandonne en toute sérénité au bienveillant accueil qui lui est fait".
Commenter  J’apprécie          80
FRANGA   29 octobre 2018
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
On fait peut-être prendre beaucoup de risques à l'expérienceur lorsqu'on lui demande d'interpréter son E.M.I. dans la période fraîche qui lui succède, lorsque les masques sont tombés et que le complexe du moi est encore fragile. Le recours à la fonction de l'imagination active lorsqu'elle n'est pas spontanée, telle qu'employée pour permettre la libre association des contenus du rêve par exemple, devrait alors se faire avec un encadrement adapté car le moi peut être encore trop fragile pour se distancer suffisamment des contenus autonomes de l'inconscient.
Commenter  J’apprécie          70
FRANGA   24 juin 2018
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
Autrefois, on était touché par des visions divines ; aujourdhui, on reçoit une invitation à faire quelques pas dans l'au-delà. Les temps changent et les signes se métamorphosent mais l'homme continue de croire, ou de désirer la croyance.
Commenter  J’apprécie          70
FRANGA   02 avril 2020
Expérience de mort imminente : L'approche jungienne de Alexandra Arcé
La psychanalyse nous apprend que l'interprétation des faits de la psyché par elle-même comporte de nombreux risques et qu'elle est souvent biaisée. La psychanalyse elle-même peut faire partie de ces dangers lorsqu'elle est utilisée comme un corpus fixe de théories et non pas comme une sonde qui "étend le terrain de ce qu'elle explore". La psychanalyse n'est pas une fin en soi mais un outil qui permet de mettre des mots sur des phénomènes qui relèvent de la subjectivité pure. La psychanalyse est à la fois le phénomène et le savoir qui parle de ce phénomène : la naissance de nouvelles pensées dans le conscient de l'être humain
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Naruto Résumé

Qui était seul sans ami mais moins seul grâce à Ino?

Sasuke
Naruto
Kakashi
Gaara
Sakura
Ino, elle même

1 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Naruto, tome 6 : La détermination de Sakura de Masashi KishimotoCréer un quiz sur cet auteur
.. ..