AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.97 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Professeur de psychologie clinique, Université Lyon 2, Centre de recherche en psychologie et psychopathologie clinique (CRPPC)
Il a dirigé des ouvrages collectifs. Il est fondateur du réseau Cliniques de la création. Il est Coordonateur d’un projet ANR sur le processus de création 2008-2010 Il a Organisé des colloques internationaux et des journées d’étude
Ses thèmes de recherche sont : - Jeu et dessin en psychopathologie de l’enfant - Processus de création et symbolisation - Clinique de l’emprise sectaire

Source : http://recherche.univ-lyon2.f
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Transmis par la mémoire orale, les contes portent en eux la sagesse et le goût du merveilleux de ceux qui, au fil du temps, y ont déposé leurs plaisirs, leurs angoisses et leurs émotions. À travers son histoire personnelle, l?auteur a cherché, dans ces pages, à transmettre la passion qui est la sienne pour ces histoires qui enchantent le quotidien et ouvrent au voyage à travers les diverses cultures du monde. Par sa chaleureuse présence, le conte se découvre dans le partage, au sein de la vie familiale. Il donne à voir et surtout à entendre les conflits et les peurs qui agitent le psychisme de l?enfant. Mais en même temps il a un pouvoir réparateur, il est capable d?offrir un dépassement aux situations difficiles. Les figures traditionnelles des contes, de Cendrillon à Vassilissa, de l?ogre à la Baba-Yaga sont évoquées tout au long de ce parcours. Grâce au recours à la magie, aux métamorphoses et aux sortilèges, l?imaginaire se déploie et fait oeuvre d?apaisement. Bernard Chouvier est psychologue clinicien, psychanalyste, professeur émérite de psychopathologie clinique à l?Université de Lyon. --- Fiche du livre : https://www.dunod.com/pouvoir-contes ********************************* Retrouvez-nous sur : --- www.dunod.com --- Facebook : https://www.facebook.com/editionsdunod/ --- Twitter : https://twitter.com/DUNOD

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Daniella13   12 mars 2018
Le pouvoir des contes de Bernard Chouvier
Rêvez tant que vous voudrez, petites filles, mais n’oubliez jamais, qu’après le rêve, vient la dure réalité
Commenter  J’apprécie          370
ManouB   17 février 2018
Le pouvoir des contes de Bernard Chouvier
Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs d'enfance, les contes sont présents, comme un contrepoint à la vie ordinaire.
Commenter  J’apprécie          110
Phiip   27 avril 2017
Le grand loup noir de Bernard Chouvier
La vieille fut touchée par les larmes du grand loup noir. Derrière son image terrifiante se cachait un cœur blessé. Elle eut soudain une idée et se tourna vers l’aigle.

- Peut-être pourrais-tu me conduire au pied du château des rêves et me laisser là-bas trouver une solution pour sauver le loup…

- A ton aise, grand-mère, mais sache que je ne porterai que toi sur mon dos. Je ne ferai que te déposer dans cet étrange pays, dit l’aigle en arrondissant son dos.



La vieille l’enfourcha aussitôt et les voilà partis dans les airs, sans que le loup noir eut le temps de faire un geste.

L’aigle vole comme le vent

Passe vite, passe le temps

Jusqu’au dernier royaume

Jusqu’au bout du monde.



Plus l’aigle avance, plus il traverse de contrées et de mers, plus la vieille femme qu’il transporte sur son dos se sent rajeunir.



Lorsqu’elle arrive au château des rêves, elle est redevenue la jeune et belle bergère qu’elle était autrefois. Le grand oiseau replie ses ailes, dépose la jeune femme sur une tour et repart aussitôt.



Le château est immense. La belle traverse salles et cours, sans rencontrer personne. A la nuit, elle parvient dans une grande pièce éclairée de lustres de cristal et de mille flambeaux dans laquelle festoient de nobles seigneurs. Elle se dit que se tient là une grande fête et elle n’ose entrer. Mais bientôt deux bras puissants se saisissent d’elle et la conduisent, à travers la salle, jusqu’à la table du banquet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Inaka   27 décembre 2015
L'entretien clinique de Bernard Chouvier
Lucie s'évade dans son monde pour se protéger des agressions du monde extérieur et en particulier de la violence des adultes. Elle se construit une enveloppe de rêverie à l'intérieur de laquelle elle s'épanouit comme la grande fleur du dessin qu'elle réalise, pendant que sa mère expose les difficultés de sa fille et étale les griefs qu'elle a envers elle. Elle semble ainsi dire à sa mère et au psychologue: "Causez toujours, moi je n'en ai rien à faire, je me développe toute seule dans ma bulle et je n'ai besoin de personne."
Commenter  J’apprécie          10
Phiip   27 avril 2017
Les trois frères et le dragon de Bernard Chouvier
Soudain une voix se fit entendre en haut de l’arbre :

« Qui se plaint et pleure ainsi, m’empêchant de dormir ? »

Cadet se tut et vit devant lui une très vieille femme qui venait de descendre de la cabane qu’elle habitait dans les branches.

- Je suis perdu et je cherche mes frères qui ont disparu dans un souterrain…

- Je peux t’aider, dit la vieille, montre-moi le beau médaillon que tu portes autour du cou.

- C’est ma mère qui me l’a donné avant de mourir. Mes frères ont reçu le même.

- Si tu me promets de me donner ton médaillon et ceux de tes frères, tu les retrouveras sains et saufs.

Cadet promit ce qu’elle voulait à la vieille, tellement il était heureux à l’idée de retrouver ses frères. Elle s’approcha lentement de l’arbre et frappa trois coups de la main gauche sur le tronc en marmonnant quelques mots incompréhensibles. Une porte s’ouvrit qui plongeait dans le noir.

- Quand tu seras au bas de l’escalier, prends le souterrain de droite et continue le jusqu’au bout. Quoi qu’il arrive, mets en avant ton médaillon, il te portera chance.

Cadet remercia la vieille et s’engouffra dans le noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Inaka   28 décembre 2015
L'entretien clinique de Bernard Chouvier
L'idéalisation extrême, on le constate va de pair avec la participation à des groupes extrémistes. Il est un fait que le besoin chez l'adolescent de refaire le monde est concomitant du besoin de se regrouper. Conscient de sa fragilité et des incertitudes qui pèsent sur son avenir, il est à la fois avide de certitude et de solidarité.
Commenter  J’apprécie          10
Inaka   27 décembre 2015
L'entretien clinique de Bernard Chouvier
Manque de concentration, évasion dans l'imaginaire et instabilité, tout converge pour classer Lucie à l'intérieur de ce fameux désordre décrit par le DSM comme la conjonction entre le déficit d'attention et l'hyperactivité. Les troubles de Lucie ne relèvent absolument pas d'une telle typologie réductrice, mais ils sont la résultante d'un conflit entre les instances psychiques, en lien avec une réalité traumatique cumulative. Les deux malheurs qui ont frappé consécutivement Lucie l'ont contrainte à des aménagements défensifs et à une redistribution de ses investissements. La mort brutale du grand-père et, l'année suivante, la survenue effective du divorce parental, jusque-là seulement redouté. De tels événements ont des effets perturbateurs sur l'enfant, mais entraînent aussi chez lui une précocité maturative.
Commenter  J’apprécie          00
ManouB   17 février 2018
Le pouvoir des contes de Bernard Chouvier
Les formules choisies font choc et se gravent dans la mémoire comme des formules magiques. "Tire la bobinette et la chevillette cherra" est devenu une phrase aussi empreinte de merveilleux que le "Sésame, ouvre-toi" d'"Ali Baba et les quarante voleurs" pour signifier l'entrée dans l'imaginaire. Pue d'enfants savent ce que sont une bobinette et une chevillette, et encore moins, semble-t-il, que "cherra" est la troisième personne du futur de l'indicatif du verbe "choir". Pourtant la phrase fait mouche à tous les coups. Si on la remplace par une construction plus simple ou plus moderne, le charme tombe.
Commenter  J’apprécie          00
Cyril_lect   22 juin 2018
Le pouvoir des contes de Bernard Chouvier
J'ai connu le plaisir des contes grâce à ma grand-mère, je veux dire la mère de mon père, car l'autre, je ne l'ai pas connue, j'ignore même jusqu'à son nom. Marie-Victorine était un être d'exception.
Commenter  J’apprécie          10
ManouB   29 avril 2017
Le grand loup noir de Bernard Chouvier
Dans la montagne, tout près d'ici, vit un sage qui a pris les traits d'un aigle aux longues plumes blanches et noires. Donne-moi le parchemin et je lui proposerai de le lire.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Bernard Chouvier (31)Voir plus


Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur