AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.67/5 (sur 41 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) le : 16/07/1965
Biographie :

Catherine Barreau est une écrivaine belge.

Elle est auteure de "Les ombres se penchent" (2015), "Quatre attentes" (2015), "L’Escalier" (2016).

Catherine Barreau remporte le prix Rossel de littérature 2020 pour son quatrième roman, "La Confiture de morts" (2020).

Elle vit à Namur.


Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Barreau   (6)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Depuis lors, j'ai évité l'amitié, ça fait trop mal quand ça s'arrête : le manque, le vide, la solitude. Je préfère que ça ne commence pas. Je préfère mon isolement aux risques de l'abandon.
Je préfère ma liberté stérile à l'espoir et à la souffrance de l'arrachement.
Commenter  J’apprécie          110
Ma mère me manque comme une aurore boréale manque à celui qui en a entendu parler.
Commenter  J’apprécie          110
T'es docteur ou quoi?
Non, secouriste.
J'aurais pas cru
Quoi?
T'es pas le genre à avoir envie de s'occuper des autres. Excuse-moi, hein mais je le dis comme je le pense.
Commenter  J’apprécie          90
Je me disais que je devrais trouver d'autres techniques de séduction que l'insistance, l'argumentation ou la menace. Mais franchement, je ne me voyais pas glisser les doigts dans mes cheveux, sourire en coin et battre des cils. J'avais essayé devant le miroir et c'était terrifiant.
Commenter  J’apprécie          80
Si le désespoir est compatible avec l'insolence, c'est ce que je ressentais à ce moment-là.
Commenter  J’apprécie          60
Il s'est redressé. "Tu ne t'es pas ennuyée." Ce n'était pas une question, je ne m'ennuie pas, il le savait ; en son absence, j'étais emputée, creusée, mutilée et les livres me guérissaient. Mais l'ennui ? Quelle drôle d'idée. J'avais lu des mots, des phrases, des pages et des chapitres, c'était ma façon de vivre depuis que j'avais renoncé à devenir une fille normale, la seule façon de ressentir quelque chose de juste dans ma putain de vie avec ce con de corps. Pauvre gamine, je traînais un embarras d'estropiée, une claudication sociale. Les livres m'avaient donc sauvé la vie, ils me protégeaint, ils m'enfermaient et c'était très bien.
Commenter  J’apprécie          40
En s'éloignant, elle riait encore, le sang teintait sa salive, faisant éclore des bulles roses sur les dents, un sourire dément couleur Barbie.
Commenter  J’apprécie          50
Je n'ai rien appris sur notre identité. Sinon que nous étions les survivants de guerres, épidémies, invasions, barbaries et oppressions variées. Mais c'est le cas pour toutes les personnes qui nous entourent, tous les êtres vivants sont issus de lignées de survivants.
Commenter  J’apprécie          40
Georges sourit. Cette discussion obscure sur le choix d'un lieu et d'un contenant pour pisser lui plaît. Il se sent mieux que jamais, enfin un peu de vie, de surprise, de trivialité. Tout lui paraît plus clair. Et ça arrive dans le noir. Il se met à rire. Au fond, ça lui fait du bien de sauter un médicament. Il ne devrait pas.
Commenter  J’apprécie          30
J'avais essayé de m'adapter par imitation puis par effacement. S'adapter sans s'intégrer n'était pas possible et je suscitais la méfiance, mes tentatives de normalisation prenaient trop d'énergie et produisaient un effet pervers. Je me sentais lucide et impuissante : trop détachée avais-je supposé en renonçant.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Catherine Barreau (60)Voir plus

Quiz Voir plus

Quand les émoticônes donnent le titre...

🏝️💰

Robert Louis Stevenson
Victoria Hislop

16 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : code , Devinettes et énigmes , smiley , livresCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}