AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 1208 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Heyd , le 24/06/1948
Biographie :

Armel Job est un écrivain belge de langue française.

Après ses études, il est engagé comme professeur de latin et de grec au séminaire de Bastogne. Il y enseigne pendant vingt-trois ans et en 1993, il en devient le directeur.
Durant ses années de professorat, Armel Job publie à plusieurs reprises des articles spécialisés dans les Revues de l’enseignement catholique belge et poursuit des travaux de traduction du latin et du grec.

Armel Job a reçu le prix du jury Giono en 2005 pour "Les Fausses Innocences", un roman qui se déroule dans la partie germanophone de la Belgique.

Armel Job a reçu le Prix de la Personnalité Richelieu 2007. Ce prix, attribué par l'ensemble des clubs belges et luxembourgeois du Richelieu international, récompense une personnalité pour sa contribution à la promotion de la langue et de la culture françaises.

En 2011, il reçoit les deux prix en jeu, le Prix des délégués et le Prix des lycéens pour son roman paru en 2009 "Tu ne jugeras point." Il est ainsi, avec Bernard Tirtiaux, l'un des rares auteurs à avoir été primé deux fois par les jeunes lecteurs du Prix des lycéens.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Armel Job P2
Citations et extraits (440) Voir plus Ajouter une citation
latina   02 novembre 2018
Et je serai toujours avec toi de Armel Job
En Ardenne, le vétérinaire n'est pas le doux praticien en blouse blanche, équipé d'une lampe frontale, qui fait tirer la langue au chien-chien et au canari, c'est une armoire à glace qui débarque en bottes dans les fermes, qui ouvre en deux coups de scalpel le flanc d'une vache et y plonge les bras jusqu'au coude, pour en extirper l'obligatoire cul-de-poulain de la race blanc bleu. Au savoir-faire, il ajoute la force et la fatigue, qui sont les deux vertus cardinales du campagnard.
Commenter  J’apprécie          350
Ladybirdy   29 septembre 2019
En son absence de Armel Job
Devant le chagrin, tout le monde s'incline. Le chagrin exalte, il transforme en saints ceux qui souffrent. Mais le chagrin est pervers. Il fait de nous des égoïstes qui n'ont même pas honte de l'être, puisque c'est en son nom qu'on nous isole sur un piédestal, offert à la vénération. Et de là-haut, avec la palme du martyre à la main, on ne pense plus à baisser les yeux sur son compagnon d'infortune, qui pleure tout autant sans doute, mais dont les larmes tombent pudiquement à l'intérieur. 
Commenter  J’apprécie          320
latina   04 novembre 2018
Et je serai toujours avec toi de Armel Job
Beaucoup de femmes passent leur vie à essayer de comprendre les hommes, mais les hommes, eux, se fatiguent rarement à comprendre les femmes.
Commenter  J’apprécie          3211
Ladybirdy   10 février 2020
La disparue de l'île Monsin de Armel Job
L’âme ne réside pas, comme on le croit communément, dans quelque repli inaccessible de l’être humain ; l’âme habite le corps tout entier, elle peut, le cas échéant, le faire frémir de la nuque aux talons. 
Commenter  J’apprécie          282
Ladybirdy   02 novembre 2019
Une drôle de fille de Armel Job
Nous croyons naïvement que le mal que nous avons subi nous incite d’autant plus à faire le bien. En fait, le mal pervertit au point que ses victimes bien souvent deviennent ses alliés. Parce qu’on nous a offensés, nous n’avons plus qu’un méchant souhait, que les autres subissent les mêmes offenses que nous. 
Commenter  J’apprécie          260
Ladybirdy   11 février 2020
La disparue de l'île Monsin de Armel Job
Une demi-vérité est pire que le silence. Une demi-vérité, c’est déjà un mensonge complet, et il n’y a pas de chemin plus difficile à rebrousser que celui du mensonge. 
Commenter  J’apprécie          262
Ladybirdy   10 février 2020
La disparue de l'île Monsin de Armel Job
La joie est parfois contagieuse, la tristesse toujours. 
Commenter  J’apprécie          270
Pancrace   23 avril 2019
Une femme que j'aimais de Armel Job
Souvent nous sommes agacés quand nos vieux parents nous rappellent des anecdotes de notre enfance.

Il nous semble qu'ils font surgir devant nous un inconnu un peu ridicule.

On est plusieurs personnes successives dans la vie.

L'adulte en qui on se transforme fait bien des fois regretter aux parents l'enfant dont il est issu.
Commenter  J’apprécie          250
jeunejane   24 avril 2019
Une drôle de fille de Armel Job
Peut-on imaginer l'effet que faisaient les jambes des femmes en ces temps-là? Les hommes comme Rodolphe avaient vécu des années dans un monde où les jambes balayaient le sol. Il avait fallu attendre la Grande Guerre pour que les jambes apparaissent en éclaireuses. Puis, vu le chaleureux accueil qu'elles avaient reçu, les robes s'étaient troussées rapidement pour danser le fox-trot et les nouvelles danses venues d'Amérique.
Commenter  J’apprécie          241
latina   09 juin 2013
Le commandant Bill de Armel Job
Brusquement, elle lui donna un baiser qui atteignit principalement sa joue, mais dans son mouvement glissa sur la commissure de ses lèvres.Dans son esprit, ce baiser n'était qu'un remerciement à un enfant turbulent qui n'est pas aussi méchant qu'on l'aurait cru.

Mais peut-être son cœur se méprit-il. Tandis qu'elle rentrait au village, il bondit comme un fou dans sa poitrine.
Commenter  J’apprécie          240
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

tu ne jugeras point

qui est le tueur?

Denise
Antoine
Mme Maldague

9 questions
162 lecteurs ont répondu
Thème : Tu ne jugeras point de Armel JobCréer un quiz sur cet auteur