AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.15 /5 (sur 37 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Plescop, Morbihan , le 14/03/1926
Mort(e) à : Lorient, Morbihan , le 15/11/2008
Biographie :

Charles Le Quintrec est un écrivain et poète français.

A 17 ans, tuberculeux, il part en sanatorium: c'est là qu'il se réfugie dans la lecture. En 1948, il écrit à un auteur qu'il admire, Hervé Bazin, pour lui confier ses ambitions littéraires. Ce dernier l'encourage à venir s'installer à Paris.

Le Quintrec travaille quelques mois dans une banque, puis entre à "Ouest-France", où il sera un redoutable critique littéraire. Il y restera quinze ans.

Il a écrit de nombreux recueils de poésie et des romans, édités pour la plupart chez Albin Michel.

En 1950, il obtient son premier prix littéraire, le prix Groënland. D’autres suivront, jusqu'au dernier, qu'il reçoit en 2007 pour l'ensemble de son œuvre: le grand prix de Littérature catholique.

Charles Le Quintrec a fait de sa "poésie un château d’amour" et ses écrits mélangent avec bonheur poésie, voyages, histoire, Bretagne et spiritualité.
+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Charles Le Quintrec   (40)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo

Charles le Quintrec
Bernard PIVOT reçoit Charles LE QUINTREC qui vient de publier le deuxième volume de son journal : "Les lumières du soir". Il explique comment il répartit son énergie entre les différentes formes d'écriture, poésie, roman... Puis il raconte son arrivée à Paris, les premières années de "pauvreté radieuse" qu'il y passa, ses rencontres, et exprime l'amertume qu'il ressent à être...

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Charles Le Quintrec
coco4649   06 août 2015
Charles Le Quintrec
LE PARDON DES OISEAUX





Si c'est déjà la mort, dites-lui que j'arrive

Je n'ai jamais eu peur de mon dernier matin

Dans le fleuve du Temps qui flotte à la dérive

Je retrouve les litanies des dieux défunts

Et j'entre sans prier dans les de Profundis.



Les voussures du ciel abritent tant d'oiseaux

Tant d'astres vont mourir dans les bois de la biche

Que les cerfs et les daims fuient les forêts en friche

Et l'Ankou se prépare à faucher sur les eaux

Si je dois revenir un jour sur cette rive

Les arbres me suivront vers l'Ouest par troupeaux.



Je suis homme, je sais que la mort me devance

Avec sa robe de ténèbres sur le dos

Je n'ai que mes péchés pour lui prendre sa faulx

Pour la vaincre, il me reste une vaine violence

Laissez-moi, je voudrais retrouver mon enfance

Et demander pardon au peuple des oiseaux....

Commenter  J’apprécie          231
gill   26 novembre 2012
Une enfance bretonne de Charles Le Quintrec
Enfant de l'Armor et l'Argoat - de la mer et du bois - et de tout ce qui reste de l'espace maritime qui vit les Vénètes affronter les légions de César et de tout ce qui subsiste du légendaire de la forêt de Brocéliande qui, jadis, recouvrait la totalité de la péninsule armoricaine, je reviens à mon pays avec le double désir de le reconnaître et d'en être compris.

Ici, toujours les hommes ont regardé vers le large.

De tout temps, ils ont fait des rêves de partances et de navigations fabuleuses.

Fuir, là-bas, fuir...

Il semble que la hantise mallarméenne provienne du fond des âges.

C'est là-bas que les palmiers sont bleus, que les oiseaux sont ivres, que les femmes sont sœurs.

Là-bas, l'or des eldorados ruisselle sempiternellement quand les chants se mélancolisent et que, d'elle même, la mort renonce à la plupart de ses mauvais coups...

(extrait du premier chapitre de l'édition de poche parue en 2000)
Commenter  J’apprécie          130
coco4649   30 juillet 2021
Poètes de Bretagne : anthologie de Charles Le Quintrec
Partir







Ce tourment que le vent

Fait gronder dans mon sang

Ce désir de Partir

Et vers tant d’archipels

Et vers tant d’îles qui m’appellent...



Il y a des chansons magiques

Pour les départs des cantiques

Pour endormir au fil de l’eau

Celui qui s’en ira bientôt

Dans sa barque en sapin pleureuse d’eau bénite.



Il y a toutes ces musiques

Pour toi, pour moi mais partons vite

Le soleil a déjà creusé mon dernier soir

Pour mourir jeune, il est trop tard.



Mais pour mourir d’amour

Toutes les routes sont nouvelles

Chaque jour est le premier jour

L’heure qui sonne est la plus belle.





// Antony Lhéritier (1912 – 1993)
Commenter  J’apprécie          70
LadyDoubleH   16 mai 2018
Poètes de Bretagne : anthologie de Charles Le Quintrec
Éclos d’un ciel d’épiphanie

ou de l’extase d’une branche



l’oiseau



ce beau fruit

du silence.



[Gilles Baudry]
Commenter  J’apprécie          80
myriampele   22 juin 2013
Les Enfants de Kerfontaine de Charles Le Quintrec
Sur la place, face à l'église paroissiale, ils attendirent le car de Choiseux. A leur côté, des femmes, parapluies ouverts quoiqu'il ne plût pas, cherchèrent un abri sous le porche du sanctuaire et sous l'auvent d'une boulangerie. Des bigoudennes, très empennées, se mirent à craindre pour le fragile édifice de leur hennin.
Commenter  J’apprécie          50
crapette   02 septembre 2015
La Source et le Secret : Poèmes de Charles Le Quintrec
A l'école de la rue

J'ai rencontré Dagobert

Sa culotte décousue

Il la mettait à l'envers...

BALLADE
Commenter  J’apprécie          60
Jcequejelis   03 novembre 2013
Poètes de Bretagne : anthologie de Charles Le Quintrec
Le Pays - Auguste Brizeux



Oh ! ne quittez jamais, c'est moi qui vous le dis,

Le devant de la porte où l'on jouait jadis,

L'église où, tout enfant, et d'une voix légère,

Vous chantiez à la messe auprès de votre mère ;

Et la petite école où, traînant chaque pas,

Vous alliez le matin, oh! ne la quittez pas!

Car une fois perdu parmi ces capitales,

Ces immenses Paris, aux tourmentes fatales,

Repos, fraîche gaieté, tout s'en vient engloutir,

Et vous les maudissez sans pouvoir en sortir.



Marie.



1279 - [La Petite vermillon n° 301, p. 66-67]
Commenter  J’apprécie          40
coco4649   30 juillet 2020
Poètes de Bretagne : anthologie de Charles Le Quintrec
Retours







Me voici revenu d’inutiles voyages

Je ne sais plus, plus loin, quels soleils tropicaux

Ont brûlé mon regard et sculpté mon visage

Au roulis sans sommeil de quels obscurs cargos.



C’est loin, je ne sais plus où saigne ma tristesse

De quel port dans la nuit rôde le souvenir

Escale de misère, il pleuvait, où était-ce ?

Je ne sais plus. À l’aube, il fallait repartir.



Et puis ailleurs encore, après quelque bagarre

...

...

Quelle femme pleurait ? Je ne sais plus. C’est loin.





//Anthony Lhéritier (1912 – 1993)
Commenter  J’apprécie          40
coco4649   15 mai 2014
Terre océane de Charles Le Quintrec
LE SONGE ET LE SANG

À Pierre Emmanuel.



Je voudrais vivre à l'envers

Parmi les herbes, les haies

Semblable à ce que j'étais

Avant de naître à la terre

Je ne verrais ni les faons

Ni les insectes qui font

Des fêtes dans les feuillages

Je serais comme l'enfant

Qui respire du dedans

L'homme de chair et de sang

Et la femme à son image.



Je voudrais vivre à l'envers

Dans un ciel de sauvegarde

Je dirais : voici la terre !

Je crierais : voici les arbres !

Et les oiseaux coutumiers

Par couples, jusqu'au couchant

Arracheraient à l'été

Des lambeaux de lumière, et

Chaque jour à volonté

Serait simple comme avant.



p.43

Commenter  J’apprécie          20
coco4649   29 mars 2022
Poètes de Bretagne : anthologie de Charles Le Quintrec
Corbeaux dans un paysage de neige







Les corbeaux sont les maîtres

Ils cinglent le rivage étourdi de la mort

d’un noir envol de larmes et de croassements.



Rivage blanc, plus blanc qu’un sentier interdit

qui mène à la ferme perdue

au chien féroce



Ô blanche liturgie de l’engourdissement !

Léthargie neutre de la ponctuation

en caprice et saccade.



Virgules qui découpent

les phrases parallèles

où s’inscrit la parole errante des charrois.





// Claude Vaillant (1924 – 2004)
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Charles Le Quintrec (86)Voir plus


Quiz Voir plus

Le quiz à géométrie variable ... 🔺🟨🔷

Des poètes disparus ?

carré
cercle
triangle

10 questions
106 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , littérature , géométrie , triangles , cercle , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur