AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.71/5 (sur 163 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Saint-Quentin (Aisne) , le 10/09/1959
Biographie :

Née à Saint-Quentin, département de l’Aisne, France, le 10 septembre 1959, Corinne de Vailly est un auteur Québécois de l'imaginaire.

Elle a fait ses études en Lettres au cégep Saint-Laurent avant de commencer à travaillé à 17 ans comme journaliste pour Quebecor et pour d’autres maisons d’éditions de magazines. En 1986, elle est devenue chef de pupitre et reporter pour Le Petit Journal à TQS. Elle a ainsi découvert le Pérou etles bidonvilles de Lima (en 1988), puis la Côte-d’Ivoire (en 1990) et la Belgique (1990).

Elle a écrit deux comédies musicales présentées pendant plusieurs années à La Ronde: Les Mics et les Micquettes (1984-1985) et Les Schnouguis (1989), ainsi que des chansons pour enfants, pour les productions Walt Disney, et des chansons pour différents interprètes québécois.

Corinne de Vailly a fait par la suite quelques expériences de scénarisation et d’adaptation pour plusieurs émissions jeunesse, «Mais où se cache Carmen San Diego?», série «Iris, le gentil professeur» à Radio-Canada, et «La Bande magique» à TVI.

Elle commença l'écriture avec des guides pratiques et des almanachs, avant de publier son premier livre jeunesse en 1993, Miss Catastrophe (pour les 4-6 ans) aux Éditions du Raton-Laveur.

Puis, elle a écrit plusieurs romans, dont Top Model (Éd. SMBi) qui a été réédité en 2005 sous le nom de Le Concours Top-Model dans la Collection Intime, par les Éditions du Trécarré. Elle est aussi l’auteur des série Celtina et Emrys (Éd. Les Intouchables), de L'Amour à mort (Éd. de Mortagne), des romans de la collection L'envers des mots (Éd. Goélette) et de trois livres de contes (Éd. Goélette) et coauteur avec sa soeur Sylvie-Catherine de Vailly de la série Phoenix, détective du Temps (Éd. du Trécarré)


+ Voir plus
Source : http://corinnedevailly.fr.gd et http://uchronies.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Corinne De Vailly   (48)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Celtina


Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Comment mettre des mots sur ce que je ressens au fond de moi, alors que je ne le sais pas moi-même ? Il faut qu'on me laisse du temps pour comprendre...
Commenter  J’apprécie          90
Je ne sais pas pourquoi, j'ai du mal à mettre le mot exact sur ce que je me fais. Pourtant il y en a un, et je le connais. Mais je dis toujours "je fais ça" ou "je me coupe". Je suis incapable de prononcer LE mot précis.
Mais ce soir, je prends le taureau par les cornes et je tape dans un moteur de recherche ce terme que je me refuse à prononcer : automutilation.
Commenter  J’apprécie          40
Il y a écrivain et écrivain, mon jeune ami, reprit Flamel. Recopier ou écrire des actes de tous les jours n'exige pas énormément de talent. Mais pour les travaux de luxe, pour les beaux manuscrits enluminés, il faut un doigté particulier.
Commenter  J’apprécie          40
Morgan et Fée Des Bêtises s’engagent dans le
passage secret. Derrière eux, un petit vent frais
balaie la bibliothèque. Quelques feuilles de papier
volettent çà et là. Le mur se referme. La bibliothécaire
n’a rien remarqué.
De l’autre côté, Morgan est aussitôt pris de
vertige. Il est emporté par une spirale lumineuse.
En entrouvrant les yeux, il aperçoit brièvement
une calèche tirée par des chevaux, et des
messieurs portant des hauts-de-forme. Mais la
spirale l’emporte toujours plus loin. Il croit voir
un duel de mousquetaires, mais déjà la vision
s’éloigne. La chute dure longtemps. Morgan a
l’impression de voler dans un nuage de brume
aussi doux que du coton, aussi léger qu’une
aigrette de pissenlit.
Enfin, il ouvre les yeux pour de
bon. Il est allongé dans l’herbe
fraîche d’un pré. Son pantalon
s’est transformé en chausses
blanches. Son blouson de cuir a
été remplacé par un surcot bleu
azur et or. Il a vraiment l’air d’un
écuyer de neuf ans du Moyen Âge.
Fée Des Bêtises est assise près
de lui. Elle ressemble à une princesse
avec sa cotte bleu pâle et son surcot rouge.
Ses cheveux sont remontés en macarons sur ses
oreilles et, sur la tête, elle porte un superbe touret
de soie blanche maintenu par une mentonnière
de dentelle.
Morgan la dévisage. Elle ne ressemble plus du
tout à la clocharde qu’il connaît.
– Tu es si belle et si jeune ! Le nom de Fée te va
comme un gant, maintenant.
Elle rit et le remercie du compliment.
Commenter  J’apprécie          20
La brume matinale a enveloppé
Les statues de pierre comme des soldats
Le promeneur solitaire que je suis
Vient s'y perdre sur les pas des dieux maudits

Je crois entendre les derniers Gaels
Les guerriers du vent devenus remparts
Pour Mona refuge éternel
Temple sacré du peuple du Savoir

Les rochers ont perdu espoir
Au son honni des cuirasses barbares
La vérité s'est faite Lumière
Seule visible aux regards de ces hommes fiers.
Commenter  J’apprécie          30
Morgan sort de sa poche son précieux calepin
qui contient les pluriels rigolos et magiques.
Lorsque les mots sont prononcés, ils
s’échappent lettre par lettre pour
former l’expression dans les airs
et ainsi activer les pouvoirs de
Fée Des Bêtises.
– Es-tu prêt, Morgan ?
demande la magicienne.
Elle sourit, puis remonte les manches de sa
vieille redingote tout usée.
Commenter  J’apprécie          20
À partir du moment où je me jugeais assez mature pour me donner à un garçon, je devais prendre mes responsabilités et me montrer digne de l’éducation qu’ils m’ont donnée. Mais non, pauvre idiote ! J’ai voulu croire que ça n’arrive qu’aux autres. Comme tous mes amis. On se croit invincibles. Tout le temps. On peut fumer, voyons, le cancer ne nous touchera pas ! On peut conduire vite, pfff, ce sont les autres qui causent des accidents. Et le sida, bien sûr, c’est aussi pour les autres ! C’est difficile, à notre âge, d’imaginer ce qu’on sera dans vingt ans. On vit presque au jour le jour. Et puis, il y a cette fameuse pensée magique… On croit qu’elle peut empêcher certains événements malheureux de se produire, de nous atteindre.
Commenter  J’apprécie          10
L’étrange beauté de l’insecte n’avait rien de naturel, il le comprenait bien. Ses ailes membraneuses et transparentes étaient façonnées dans le métal le plus fin qu’il ait ­jamais vu. Celui qui l’avait confectionné avait sans nul doute des doigts d’or. Du regard, Saster accompagna la libellule mécanique dans son vol ascensionnel qui l’éloignait de la tombe. À cet instant ­uniquement, il s’aperçut que la musique s’était tue. La communauté des Fils du vent et les musiciens s’en allaient en ­silence, disparaissant un à un dans la brume. Prudent, le jeune homme inspecta les alentours. Nulle trace de celui qui avait envoyé l’insecte-espion.
Commenter  J’apprécie          10
Ah! voyager! Partir au loin, sous d'autres cieux! Vous en rêvez. Vous vous voyez déjà au sommet de la tour Eiffel, au pied des pyramides de Gizeh, sous les cocotiers d'une île paradisiaque du Pacifique, entrain de sympathiser avec les Maoris ou de danser dans un village de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Et pourquoi pas? Changer d'air pour une semaine, un mois, un an… C'est possible, si on s'y prépare bien.
Commenter  J’apprécie          10
Jamais je n’avais menti à mes parents, même pas pour des niaiseries comme le font la plupart des enfants. J’ai toujours pu leur dire la vérité sans craindre les remontrances, les jugements. Ils m’ont toujours fait pleinement confiance, totalement convaincus que je ne la trahirais jamais. Et pourtant, après seize ans de confiance, je m’apprêtais à leur raconter n’importe quoi, en sachant très bien qu’ils me croiraient, parce qu’ils n’avaient aucun motif de mettre ma parole en doute.

« Pauvre papa ! Il a toujours su qu’un jour un homme viendrait m’enlever à lui. Eh bien, ce vandale est là, dans son salon, il a même bu une de ses bières et s’est assis dans son fauteuil préféré. Et sa petite fille adorée va bientôt lui jeter de la poudre aux yeux afin de filer pour sa première nuit d’amour. »
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Corinne De Vailly (185)Voir plus

Quiz Voir plus

De qui sont ces vers célèbres mais masqués ?

Deux labradors méchants attaquent ton caniche. (indice : c'est une recommandation)

Arthur Rimbaud
Charles Baudelaire
Paul Verlaine
Victor Hugo

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , jeux littérairesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..