AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.12 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Beauval, Somme , le 25/10/1921
Mort(e) : 2015
Biographie :

Jean Mauduit est un écrivain, journaliste et historien.

Normalien, docteur ès-Lettres et Sciences Humaines, il a passé le plus clair de son parcours professionnel dans les médias.

Secrétaire général de "France-Soir" en 1956, il est producteur à l'ORTF en 1965. Il a été secrétaire général de "Elle" où il lança les "États-Généraux de la Femme" et "Le Grand Prix Publicité des lectrices de Elle".

Il a été conseiller de la direction générale du groupe Hachette, directeur de la communication du groupe Hachette de 1979 à 1986, consultant de Médiamétrie en 1988 et tenu une chronique littéraire sur les ondes de "Canal Académie" et sur canalacademie.

Il est l'auteur en solo de quelques livres, dont une biographie de Denis Huisman, "Une faim si dévorante" (2009), une histoire du mythique restaurant, "Maxim's: L'histoire d'un rêve" (2011), un roman historique publié chez Flammarion "Tant de feuilles emportées par les jours" (2010).

Avec son épouse Anne-Marie, rencontrée au Magazine "Elle" où elle tient la rubrique "Décoration", il écrit des essais historiques, sociologiques comme "La France contre la France", "Une histoire de la séparation de l'Église et de l'État: 1902-1906", couronnée par l'Académie Française.

Tous deux fascinés par le XVIIe siècle, ils écrivent une trilogie de romans historico-policiers qui se situent à l'époque de Mazarin, publiés chez Flammarion entre 2000 et 2007.

+ Voir plus
Source : http://www.jean-mauduit.com et http://www.editionsdurocher.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Mauduit   (8)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
Jean Mauduit
LaSalamandreNumerique   03 février 2019
Jean Mauduit
L’espoir est une bulle irisée qui colore fugitivement la vie.
Commenter  J’apprécie          425
BVIALLET   26 décembre 2012
La Conjuration de la Rose Noire de Jean Mauduit
Et alors ? Comme si vous ne saviez pas que dans bien des couvents les religieuses se mignotent, s'entre-baisent et s'entre-frottent éperdument, quand elles ne jouent pas à la bête à deux dos avec leur confesseur. Comme si vous ignoriez que la plupart des prêtres vivent en état de concubinage, qu'ils écoutent et absolvent en confession des péchés bien moins graves que les leurs ; et que pendant leur messe ils communient au corps et au sang du Christ d'une bouche encore souillée des baisers de leur maîtresse.
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLET   26 décembre 2012
La Conjuration de la Rose Noire de Jean Mauduit
Est-ce que le Diable n'oeuvrait pas aussi dans les replis du monde, dans les châteaux, les palais, à la cour du roi lui-même ? Avec ce tournoiement de vanités, d'intrigues, de fêtes galantes et de débauche ? Avec ces grandes dames toujours prêtes à faire commerce de leur beauté pour le pouvoir et l'influence avant que le temps ne soit venu pour elles d'aller prosterner leurs charmes flétris dans la pénombre des confessionnaux ?
Commenter  J’apprécie          20
Becar   29 juin 2019
L'ombre de Bonaparte de Jean Mauduit
Le hasard fit que Charles se trouvait là, et qu'il vit ce qui se passait : le général Bonaparte et sa monture, un demi-sang du nom de Calumet, dans cette bousculade, avaient été précipités dans le marais comme de vulgaires troufions. Sans réfléchir, et toujours pris dans l'espèce de rêverie qui l'avait saisi depuis le début, il aperçut vaguement le Général, dont les pieds étaient retenus au fond par ses étriers. Il plongea dans l'eau puante tâtonnant à la recherche du corps. Bonaparte, sans doute étourdi par sa chute, ne faisait rien pour l'aider. Pendant quelques secondes interminables, il eut l'impression de se trouver impuissant devant la fatalité du pire. Ses tempes battaient, il étouffait, fermant sa bouches pour ne pas avaler le liquide innommable. Il parvint enfin à dégager un pied, puis l'autre. Sur quoi, vingt grenadiers au moins, qui s'étaient aperçus de l'incident, plongèrent à leur tour dans le marais et remontèrent le Général sur la chaussée, tandis qu'une nuée de volontaires conduits par Augereau se précipitaient sur l'ennemi pour le repousser au-delà du pont.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLET   26 décembre 2012
La Conjuration de la Rose Noire de Jean Mauduit
C'était Mazarin et la haine universelle qu'on lui vouait ; c'était sa manière de gouverner d'une main de fer avec une apparence de douceur ; c'était la travail d'usure qu'il menait inlassablement contre le pouvoir des Grands ; ses richesses peu communes ; la façon dont il avait pressuré les bourgeois, avec son compère feu Parcelli d'Emery en les surchargeant d'impôts de toutes natures ; la misère générale du royaume saigné à blanc par la guerre, les invasions, les exactions des reîtres bardés de fer ; et naturellement l'origine italienne du cardinal, la pesanteur comique de son accent, les relations qu'on lui prêtait avec la reine. 
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLET   26 décembre 2012
La Conjuration de la Rose Noire de Jean Mauduit
Nous sommes le grand office de la récupération ! Nous volons ce qui nous appartient. Nous sommes l'armée des pauvres. Et quand nous nous lèverons d'entre les pavés, vous verrez, ce sera la fin du monde, je veux dire de votre monde. Je vois haïs, Beauclair. Vous, les vôtres et vos semblables. Mais trêve de mondanités. En garde, monsieur le petit, tout petit marquis. 
Commenter  J’apprécie          10
Jean Mauduit
dido600   19 juillet 2018
Jean Mauduit
"L’espoir est une bulle irisée qui colore fugitivement la vie."
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le temps des miracles QUIZ

Quel est le premier amour du personnage principal?

Les jumelles: Suki et Maya
Fatima
Gloria Bohème
Jeanne Fortune

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Le temps des miracles de Anne-Laure BondouxCréer un quiz sur cet auteur