AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Royat , le 17/11/1946
Biographie :

Jean Paul Bourre est un aventurier de l’âme, écrivain de talent il retranscrit avec honnêteté sa quête dans un monde où l’irrationnel côtoie avec violence une réalité souvent meurtrière.

Romancier, journaliste et poète, il est le « joueur de l’impossible », rebelle dans l’âme il n’a de cesse d’ouvrir des portes que le commun des mortels préféreraient laisser fermées.

Jean-Paul Bourre assure une émission depuis des années une soirée par semaine (aujourd'hui un jeudi sur deux) sur la radio "Ici & Maintenant!".

Il est l'auteur de plus d'une trentaine d'ouvrages, consacrés à ses voyages, au vampirisme, aux sectes lucifériennes, ce qu'il appelle "le romantisme noir", aux traditions celto-païenne, ainsi qu'aux musiciens rock ou à l'opéra, entre deux romans ou recueils de poésie.

En 2004, il publie pour la première fois un roman policier politico-ésotérique, "L'élu du serpent rouge" aux éditions Les Belles Lettres.

+ Voir plus
Source : www.myspace.com
Ajouter des informations

Jean-Paul Bourre et ses lectures



Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?



Difficile de citer un seul livre. Il y a les livres d’aventures lus dans les années cinquante, et aussi les premiers Livre de poche. Un climat, le besoin de créer moi aussi des univers, beaucoup plus qu’un livre précis.

Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?



Je n’ai pas arrêté d’écrire, mais quand je lis les romans d’Haruki Murakami, comme son livre La Fin des temps , c’est vrai que le stylo me tombe des doigts.

Quelle est votre première grande découverte littéraire ?



Le Grand Meaulnes d’ Alain-Fournier, sans oublier bien sûr « Une Saison en Enfer » d`Arthur Rimbaud, dans la première édition du Livre de poche.

Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?



Voyage au bout de la nuit de Céline.

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?



Un grand livre oublié, Les fruits du Congo d’Alexandre Vialatte.

Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?



L`Ecume des jours de Boris Vian.

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?



Plusieurs. Entre autre cette phrase de l’écrivain autrichien Thomas Bernhard : « Le froid augmente avec la clarté. »

Et en ce moment que lisez-vous ?



L`Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón.


L`entretien de Jean-Paul Bourre avec Babelio



Une question sur Guerrier du rêve : A la fin de l`ouvrage, on sent une certaine mélancolie, et l`emploi des hallucinogènes a laissé place à celui des drogues anesthésiantes... Selon vous, et au jour d`aujourd`hui, est-ce une réaction propre à votre parcours, votre personne ou un constat généralisé à nos sociétés ?



Les deux. A des fins personnelles, pour pacifier le réseau des nerfs, devenu trop aiguisés, tendus. En même temps, Ce basculement correspond bien à un changement de société, et de mentalité. Dans le fond, ce sont les drogues du « Meilleur des mondes ».
où tout est devenu aseptisé, chloroformé, placé sous contrôle.

Vous avez écrit un nombre impressionnant d’ouvrages dans les domaines les plus diverses. Est-ce qu’il reste des champs, des territoires qui vous restent obscurs et où vous vous sentez étrangers ?



Il y a un territoire que j’aimerai explorer, mais qui ne m’est pas étranger. C’est l’univers du conte de fées, où l’écriture serait à la fois limpide et pleine de mystères, où les mots traduiraient immédiatement la vision, la sensation.

On a l’impression que vous vous livrez complètement dans cette autobiographie. Est-ce que vous vous êtes quand même imposé quelques limites ?


Je ne pense pas. Par contre, j’ai choisi certains évènements plutôt que d’autres, pour l’équilibre du texte, et pour éviter les longueurs. Vous parlez de Guerrier du rêve - le livre est réédité dans quelques mois, augmenté d’une centaine de pages. J’ai rajouté ce que j’ai vécu depuis les année quatre-vingt dix qui marquaient la fin du livre. Il sera réédité (avec photos) par les éditions Camion noir, sous le même titre.

Comment voyez-vous l’avenir de la poésie et de la littérature en général avec le nouveau support du numérique ? Est-ce que vous êtes optimiste ?



Pas vraiment. Je suis attaché à la démarche solitaire du poète, de l’écrivain, et surtout à la présence physique du livre comme à un être vivant.

En ayant multiplié les interventions télés, en vous étant joué des codes des médias, quel regard portez-vous sur l`ère de la "communication" de masse dans laquelle nous sommes actuellement ?



Lobotomisation des esprits, rouleau compresseur, machine à décerveler, pensée unique. Je ne vois pas d’autres mots.

Comment compareriez-vous le fait d’avoir une émission de radio et le fait d’écrire ? Quels sont les avantages de l’un et l’autre de ces exercices ?



Il s’agit de deux mouvements, apparemment opposés mais complémentaires. Écrire demande de plonger à l’intérieur de soi-même, comme un ermite, dans la plus complète solitude. A la radio, il y a les auditeurs qui écoutent, le micro dans lequel on doit parler, les musiques qui vont passer à l’antenne. On ne peut pas raturer et recommencer. L’expérience se fait dans l’urgence, sans filet. En même temps, la radio me permet de sortir de moi-même, de lancer des passerelles dans la nuit, et de vivre une sorte de transe, grâce au micro.

Qui sont vos héros aujourd’hui, et ceux de votre jeunesse le sont-ils toujours ?



Aujourd’hui, je citerai William Wallace, dans le film Braveheart de Mel Gibson. Sinon mes héros sont toujours ceux de ma jeunesse. Leur longévité ne m’étonne même pas. Ils ont l’éternité pour eux.


Merci à Kanterror pour ses nombreuses suggestions de questions, merci à Jean-Paul Bourre pour ses réponses et sa disponibilité.


étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nous avons rencontré Jean-Paul Bourre pour évoquer son essai sur la malédiction du Palais Dario de Venise, dans lequel la jeune Marietta Barbaro, emmurée, s'est consumée de chagrin, l'historien Rawdon Brown s'est donné la mort face à ses tableaux, Kit Lambert, le manager des Who, s'est perdu dans les fêtes et les drogues... la liste est longue, et sanglante, des propriétaires morts de façon tragique dans ce petit palais penché sur le Grand Canal. Elle faillit s'achever par Woody Allen, si celui-ci, prudent, n'avait au dernier moment renoncé à son achat... Propos recueillis par Marie-Pierre Ciric le 30 mai 2011. le livre : https://www.lesbelleslettres.com/livre/203-ca-dario

+ Lire la suite

Citations et extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   03 janvier 2016
Ca'dario : La malédiction d'un palais vénitien de Jean-Paul Bourre
Les premiers évènements remontent au XVe siècle, lorsque le premier propriétaire, Giovanni Dario, ambassadeur à Venise, fait construire le palais sur la rive du Dorsoduro. Sa fille Marietta épouse un Barbaro, dont le palais est voisin du palais Dario. Peu de temps après, le vieux père Dario fait faillite, il perd sa place au Grand Conseil de Venise, et sa fille se laisse mourir de désespoir, emmurée dans l'une des pièces de la Ca' Dario.



Deux jours après le drame, les domestiques découvrent le corps de Francesco Barbaro, assassiné dans son jardin.



Au XVIIe siècle, un descendant des Barbaro qui habite le palais Dario est assassiné en Crète, dont il est le gouverneur. Le propriétaire suivant, un riche diamantaire arménien, perd toute sa fortune et meurt ruiné. Au XIXe siècle c'est l'historien Rawdon Brown, spécialiste de l'histoire de Venise, qui se donne la mort dans la salle des tableaux du palais Dario.
Commenter  J’apprécie          130
Bibalice   26 août 2010
Guerrier du rêve de Jean-Paul Bourre
C'est ainsi que je vois passer les informations, à une certaine distance, sous la forme de grands paquebots illuminés. J'ai abandonné Psichari, et je suis revenu à Rimbaud avec une faim insatiable. Un objectif. Repartir. Une fidelité : Je ne travaillerai jamais, surtout pas comme ils l'entendent. Guerrier du rêve je suis. C'est une promesse faite à moi même, dans les années de mon enfance, empoisonné par les livres d'aventures, par le vent noir des chimères.

En quoi la chimère de Nerval aurait-elle moins d'épaisseur, moins de réalité que la chimère sociale, strictement matérielle, que tout le monde poursuit ? Parole de pasteur, avant de devenir gitan coupeur de bourses, clochard céleste, fouilleur d'extase, voleur de cheveux.

J'ai vingt ans, la partie haute de mon cerveau est indépendante, et j'aimerais tout de même vivre un grand amour.
Commenter  J’apprécie          110
Bibalice   05 septembre 2010
Guerrier du rêve de Jean-Paul Bourre
Nadène m'apprend qu'il ne fera pas son service militaire. Il est réformé grâce à la vignette indienne, un Shiva, que je lui avais envoyé de Paris, dans une lettre. ça avait marché ! "merci pour ton Shiva ! " Laisse-faire vieux -c'est pas moi- c'est Shiva. Je ne suis rien moi, ego surmultiplié résorbé en même temps dans un seul atome de silence.
Commenter  J’apprécie          110
greg320i   02 janvier 2014
Satanisme de Jean-Paul Bourre
Le plaisir érotique du meurtre est la révélation suprême du Diable. Il devient l'instrument d'une psychothérapie terrible, dont on ne sort jamais. Dieu et Diable luttent au couteau jusqu'à l'aube, versent des flots de sang pour régler l'éternel conflit du bien et du mal. Le drame se déroule dans la cervelle de l'homme. C'est lui qui se prend pour Dieu ou pour le Diable et se donne le droit de juger , et de tuer.

Commenter  J’apprécie          90
Bibalice   15 septembre 2010
Guerrier du rêve de Jean-Paul Bourre
Sophie s'est endormie. Il me vient à l'esprit qu'elle est la seule fille blonde de San Clemente, ce qui lui donne pouvoir sur la lumière, sur le feu. J'observe son village illuminé par la flamme, sa tendresse inquiète. Au mur, un énorme clou traverse les pieds dun Christ ensanglanté, suspendu à la croix. Connait-elle l'angoisse de la mort dans son sommeil ? Ses lèvres bougent. Elle se met à parler en dormant, comme la pythie de Delphes...
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   29 avril 2016
Les Sectes lucifériennes aujourd'hui de Jean-Paul Bourre
Dans les montagnes de la Haute – Kabylie, les manifestations « diaboliques » étaient fréquentes.  Chaque soir, Salomon Deguida, le grand-père de Magda, conversait avec les esprits, avec une familiarité qui touchait à l’horreur.  A ce sujet, les souvenirs de famille abondent : « Il disait que les démons avec lesquels il dialoguait se cachaient sous ses ongles, et poussait des hurlements dès qu’on lui touchait le bout des doigts.  Lors de ses possessions, il parlait une langue inconnue, et nous ne reconnaissions plus sa voix.  L’entité qui l’habitait parfois venait le visiter pour des raisons que j’ignore encore. Peut-être voulait-elle le protéger, ou lui rappeler l’existence d’un pacte oublié.
Commenter  J’apprécie          60
raynald66   19 juillet 2019
Michael jackson fabrication d'un monstre de Jean-Paul Bourre
Il y a l'homme d'affaires, à la fois Machiavel et Peter Pan, jouant ses coups avec la virtuosité du prestidigitateur.

En 1989, il rachète le catalogue complet des Beatles pour 47 millions de dollars et le revend le double deux ans plus tard à la firme japonaise Sony

avec laquelle il vient de signer un contrat de un milliard de dollars,

plus vingt deux pour cent sur les recettes.

Le plus gros contant de l'histoire du showbiz
Commenter  J’apprécie          60
monana28   12 décembre 2010
Guerrier du rêve de Jean-Paul Bourre
Lire ou écrire n'a jamais empêché de mourir.
Commenter  J’apprécie          80
gaillard1   23 mars 2014
Préceptes de vie issus de la sagesse amérindienne de Jean-Paul Bourre
Ne respecte pas les individus pour leurs bavardages, leur agitation stérile, mais pour leur qualité d'être, pour la petite musique qu'ils ont gardée au fond d'eux-mêmes. Cette étincelle d'or est un vestige de l'ancien pouvoir. Elle se met à briller dans certaines circonstances, malgré eux.
Commenter  J’apprécie          60
monana28   12 décembre 2010
Guerrier du rêve de Jean-Paul Bourre
Les sédatifs qui étouffent et endorment ont remplacé les dopes qui réveillent, celles des années 60.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..