AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.3 /5 (sur 239 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1981
Biographie :

Après des études de lettres, puis de commerce à l’ESSEC, Manon Moreau a décidé de devenir journaliste.

Elle travaille aujourd’hui comme pigiste, et vit entre Paris, l’Espagne et la Hongrie.

"Le vestibule des causes perdues" (2011) est son premier roman.
Il a été récompensé par plusieurs prix : Festival du premier roman de Chambéry, Prix (du métro) Goncourt, Prix le Sel des Mots, Prix de la bibliothèque Cyrano de Bergerac de Clichy-sous-Bois.

Elle est l'auteure de "Où vas-tu Pedro ?", pièce de théâtre publiée aux Éditions de l'Amandier.

Elle est aussi l'auteure d'un recueil de nouvelles, "Suzanne aux yeux noirs" (2013) qui a obtenu le Prix Ozoir'elles 2013.

Ajouter des informations
Bibliographie de Manon Moreau   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (124) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21   14 février 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
- N'empêche tous tes bouquins, ça ne vaudra jamais le soleil quand tu marches, comme aujourd'hui. Quand tu lis t'es enfermé, t'es pas dehors, tu bouges pas, tu marches pas.

- Pas du tout, il y a des livres qui voyagent et d'autres qui te disent de partir.
Commenter  J’apprécie          491
Gwen21   09 février 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
[...] il aimait traîner dans les églises. Comme les bibliothèques. Ces lieux hors de la vie [...] immobiles depuis des siècles, où le temps n'avait pas prise.
Commenter  J’apprécie          382
joedi   20 juin 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
Qu'est-ce qui marche sur quatre jambes le matin, deux le midi, trois le

soir ?

Le pèlerin.

Le pèlerin qui se traîne hors de son lit à l'aube, à quatre pattes à cause des courbatures. Qui, frais, dans la journée, se passe de son bâton, avant de s'en remettre totalement à lui comme un radeau le soir.
Commenter  J’apprécie          330
Jeanfrancoislemoine   30 juin 2019
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
Pourquoi apporter des fleurs sur la tombe des ses parents alors qu'on ne leur en offrait pas lorsqu'ils étaient vivants ? ( p 399 )
Commenter  J’apprécie          310
Gwen21   02 février 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
Qu'on ne me fasse pas croire qu'un kilomètre a la même longueur à six heures du matin et à six heures du soir. Les kilomètres rallongent au cours de la journée.
Commenter  J’apprécie          251
KATE92   19 février 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
Paris, un jour de pluie



Il pleut ce jour-là à Paris et l'homme marche.

Pas comme les autres, les passants, les badauds, les étudiants du Quartier Latin.

Lui marche vers quelque chose, vers quelqu'un, peut-être. Il va son chemin, sa vie tient dans ses pas. Tendu vers le haut de la rue, au-delà du périphérique, au-delà de la campagne sage. Par-delà les champs.

Il échappe au monde alentour, les voitures, les gouttes d'eau sales, où va-t-il, on ne sait pas. Il s'échappe et le lourd sac dont son dos est chargé n'y fait rien : désormais plus rien ne l'arrêtera. Son indifférence est une insolence, il attire les regards fascinés et envieux. D'autres le prendront pour un fou, un vagabond, avec ce bâton de bois comme un prédicateur, ce coquillage rose accroché à son sac.

Peu lui importe, il n'est déjà plus là.
Commenter  J’apprécie          232
Gwen21   13 février 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
Ce qui est terrible quand on marche, c'est qu'on cogite, on pense... Mara avait une théorie : les pieds tapent sur la terre, le sang remonte dans le coeur, c'est l'énergie de la terre qui gagne l'esprit, tout est bouleversé.
Commenter  J’apprécie          240
Gwen21   07 février 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
De toute sa carrière Robert n'avait jamais vu un collègue content de son cadeau de retraite. A croire que la mocheté encombrante et inutile est un moyen de faire payer sa chance au jeune retraité.
Commenter  J’apprécie          220
Gwen21   03 février 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
[...] les années, c'est comme les kilomètres, certaines valent plus lourds que d'autres.
Commenter  J’apprécie          220
TheWind   30 juin 2015
Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau
Bruce ne croyait en aucun dieu, mais trouvait l'agnosticisme plus élégant que l'athéisme. Plus élégant, tu parles. Plus raisonnable, surtout. Plus prudent. Pour être honnête, il avait une peur bleue de la souffrance et de la mort, ce qui lui valait d'entretenir une belle hypocondrie et une aimable politesse envers les dieux de toutes sortes.
Commenter  J’apprécie          200

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Amélie Nothomb en titres

Hygiène de ...

l'endormi
l'assassin
l'anodin
l'ennemi

10 questions
519 lecteurs ont répondu
Thème : Amélie NothombCréer un quiz sur cet auteur

.. ..