AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Maître de conférences en histoire à l'université de Paris VIII St-Denis

Spécialiste de l’histoire de l’esclavage, de la colonisation et des mouvements indépendantistes et abolitionnistes. Il est également rédacteur en chef de la revue Dix-huitième siècle.

Marcel Dorigny a centré ses recherches sur les courants du libéralisme français au XVIIIe siècle et la Révolution française.

Spécialiste du dix-huitième siècle il s’intéresse tout autant aux conséquences de l’esclavage sur l’histoire contemporaine.

Membre du Comité de réflexion et de proposition pour les relations franco-haïtiennes, présidé par Régis Debray, Marcel Dorigny possède les connaissances historiques pour comprendre la situation actuelle d’Haïti.

Parmi les nombreux ouvrages publiés sur ces sujets, "L’Atlas des esclavages" et "L’Atlas des premières colonisations" réussissent une synthèse riche en cartes et graphiques explicites.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bernard Gainot, Marcel Dorigny et Claudine Clabots interviewés par Patricia Martin à propos de leurs ouvrages sur le Premier Empire, lors de la 22ème Fête du Livre à AUTUN en 2019.
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Fifrildi   23 avril 2016
Atlas des premières colonisations : XVe - début XIXe siècle : des conquistadors aux libérateurs de Marcel Dorigny
Sans connaître une hécatombe aussi violente et rapide que celle qui frappa les autochtones du Mexique, du Pérou, et plus encore des Antilles, les Indiens d'Amérique du Nord virent leur population s'effondrer de près de 90% entre à la fin du XVIe siècle et celle du siècle suivant.
Commenter  J’apprécie          50
DOGONColas   15 août 2018
Les abolitions de l'esclavage (n° 4098) de Marcel Dorigny
[...] les partisans d'une indemnisation des planteurs avançaient le nécessaire respect du droit de propriété. Pour eux, l'esclavage - et la traite qui en est la source - est légitime et parfaitement légal : les États ont systématiquement encouragé ces pratiques, les ont financées et protégées par un important arsenal législatif et fiscal. Dépossédant les propriétaires d'esclaves de leurs propriétés, l'abolition est systématiquement présentée comme une violation du droit de propriété devant donner lieu à indemnisation, comme pour n'importe quel type d'expropriation pour cause d'intérêt public.



- L'indemnisation en question -
Commenter  J’apprécie          10
DOGONColas   15 août 2018
Les abolitions de l'esclavage (n° 4098) de Marcel Dorigny
Pour être légale, la législation de l'esclavage n'en est pas moins illégitime, car radicalement opposée aux lois de la nature. Cyrille Bissette, en 1835, inversait le raisonnement des planteurs : l'esclave n'étant jamais une propriété légitime, l'abolition de l'esclavage ne peut être considérée comme une atteinte à la propriété, mais au contraire comme la restauration du véritable droit de propriété, l'homme esclave retrouvant dès lors la propriété de sa personne ; indemniser celui qui possédait illégitimement un homme serait immoral.



- L'indemnisation en question -
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur