AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.33/5 (sur 9 notes)

Biographie :

Rescapée de jeunes années douloureuses, puis insérée dans le monde, j'ai d'abord écrit des livres dits sérieux avant d'oser les romans au grand jour : parce que vivre, c'est déployer ses potentialités, ses talents !

Ajouter des informations
Bibliographie de Marie Berchoud   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Oui, on peut sortir d'une enfance calamiteuse. Non, l'horizon vital n'est pas la répétition de drames proches et séculaires, mais l'apprentissage de la vie par expériences-tests aux limites, pour affronter la bête sauvage en soi : sa propre colère.
Commenter  J’apprécie          51
Lorsque Marie Berchoud n’écrit pas des livres « sérieux », elle nous offre des romans pour dire la vie, comme celui-ci qu’elle qualifie de récit de vie. Personnellement je l’ai lu comme un conte moderne, avec à la clé, une morale à l’usage des filles.
C’est l’histoire d’une adolescente moche et pleine d’esprit, une sorte de Riquet à la Houppe versus fille, qui se balade avec un loir apprivoisé perché sur l’épaule qu’elle a plus basse que l’autre. On la rencontre à 15 ans et on la retrouve à 25 ans. Elle se contemple avec un regard féroce et son miroir lui confirme qu’elle a bien raison. Fabrizia, mise providentiellement sur son chemin, joue le rôle de la bonne fée et lui révèle qu’un miroir n’est pas un regard, ce regard plein d’amour maternel refusé à la petite fille par une mère sèche et conventionnelle. Sans compter l’abandon du père, qui s’est évaporé avec une jeunesse Brésilienne.
L’enfant qui n’a pas été aimé par sa mère ne peut se sentir beau alors que même moche il se sentira beau s’il est aimé.
Heureusement, Rosalie sait ce qu’elle veut : devenir qui elle est et choisir sa vie.
D’abord changer de prénom, Rosalie ne lui convenant guère, elle le laisse aux vaches, et s’auto baptise Oriane.
Oriane n’est pas comme les autres, Oriane est TROP, trop tout, trop grande, trop intelligente, trop lucide. Elle est tellement tout ça qu’on aurait envie d’être comme elle. Sa particularité ringardise la beauté qu’elle fait paraître stéréotypée et conventionnelle, voire ennuyeuse.
Oriane est un modèle pour les filles d’aujourd’hui. Elle véhicule les messages de la vie.
Elle trouve le chemin de sa beauté via l’incarnation assumée de ce qu’elle a reçu en partage. Elle ne se paye pas d’histoires vaines de princes charmants, est libre, autonome, prête à accueillir ce qui vient
Commenter  J’apprécie          00
Je me souviens de mes lectures, elles abattaient tous les murs autour de moi, transperçaient la haute fenêtre à barreaux pour me déposer, splendide et satisfaite, de l’autre côté, en plein milieu du parterre d’or des millepertuis.
Commenter  J’apprécie          20
Ça s'est déjà vu, quelqu'un qui déteste l'école et qui, placée en position d'enseigner, se met à aimer ce boulot, à désirer le faire pour mieux d'école, une vraie école, qui ne ment pas, qui laisse entrer la nature et met des mots sur les contraintes utiles, l'attention, le silence, la durée...
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Marie Berchoud (12)Voir plus

Quiz Voir plus

Littérature et médecine

Lequel parmi ces écrivains ne fut pas médecin ?

Rabelais
Céline
Tchékhov
Faulkner

9 questions
122 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}