AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.39 /5 (sur 9 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) : 1974
Biographie :

Muriel Pic est écrivaine et critique littéraire.

Elle est aussi collagiste, vidéaste, photographe. Après avoir soutenu une thèse sur Pierre Jean Jouve, elle travaille sur l’œuvre de W.G. Sebald depuis plusieurs années. Son livre "L'Image Papillon" est paru aux presses du réel en 2009.

En novembre 2010, elle publie "Les désordres de la bibliothèque" aux éditions Filigranes. Articulé autour de photomontages manuels de bibliothèques privées et publiques, l'ouvrage propose une incursion dans l'intimité de lecteurs et s'interroge sur ce que lire signifie dans nos sociétés contemporaines.

Docteur de l’EHESS, elle enseigne à l’Université de Berne et traduit de l’allemand. Elle est collaboratrice scientifique à l'Université de Neuchâtel.

Muriel Pic est chercheuse en poétiques, critiques et plastiques. Son travail repose souvent sur des archives.

Son amour des archives la mène à travailler régulièrement sur le brouillage des frontières, composant une œuvre à la fois poétique et documentaire.

Tout cela se retrouve dans son livre "Affranchissements" (septembre 2020, Seuil, mention spéciale du jury du Prix Wepler), un livre qui cultive le goût des archives et des objets, mais aussi celui des mots et des langues.

+ Voir plus
Source : http://folliard-eglinton.over-blog.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Muriel Pic   (5)Voir plus

étiquettes
Podcast (7) Voir tous


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   07 janvier 2019
Les désordres de la bibliothèque de Muriel Pic
Cet enchaînement de livres m'apparaissait comme traversé par le souffle d'un magicien qui se tenait là en suspens, appliquant une loi surnaturelle. Et plus je m'immergeais dans le sens profond de cette bibliothèque, plus cette impression se renforçait et se confirmait. de l'ordonnancement des livres émergeait sous une forme toujours plus claire une série d'images, de motifs déterminés et d'idées originelles, et derrière cette complexité je voyais finalement surgir clairement la figure dominante de l'homme qui avait construit cette bibliothèque. - Ernst Cassirer à propos de la bibliothèque d'Aby Warburg (p. 51)
Commenter  J’apprécie          123
coco4649   25 mars 2020
Élégies documentaires de Muriel Pic
XI LA NEIGE





Réveillez-vous ! Tout est blanc !

Les ruches sont pleines de neige.

Nulle trace, tout est possible encore

la dictature du temps

de l’histoire

rompue comme les rails des chemins de fer.

Plus rien ne passe et tout se tait.

Réveillez-vous ! Un folio attend

votre réveil éblouissant.

Pour vous seul sans limite

le blanc sans fin à couvrir.

Réveillez-vous ! le jour point comme un stylet.
Commenter  J’apprécie          70
Lenocherdeslivres   18 septembre 2020
Affranchissements de Muriel Pic
La peur est sans doute de toutes nos émotions la plus délétère, nous empêchant d'imaginer ce que nous ne voyons plus et qui se tient pourtant là, sous nos yeux, à l'échelle de nos existences oppressées par le souci d'argent.
Commenter  J’apprécie          60
coco4649   11 mars 2018
Élégies documentaires de Muriel Pic
 

 

Sous les astres errants du ciel

sans fin s’agitent et se transforment

tous les éléments de la matière.

Rien à faire

la nature des choses est irrégulière.

Rien à faire

la vérité est toujours en ruines.

Rien à faire

les souffrances endurées

ne rendent pas plus réel le temps passé. […]
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   08 janvier 2021
Affranchissements de Muriel Pic
II. Les enveloppes







                                2001



Extrait 2

                                                                Je quitte le clavier, je m’achète un beau carnet et un beau crayon, en vain. Rien ne vient, même s’il est bien là avec moi, plein de sollicitude et d’empathie. Je suis compliquée et ambitieuse, Jim est simple et calme comme un arbre, une fleur, une plante. Mon cœur se déchire à la première passion quand le sien est un asile pour toutes choses. Je me perds dans les mots, quand il lui suffit d’un bref regard silencieux pour s’orienter dans le monde. Un sens lui fait défaut, celui qui lui donnerait prise sur l’amour ou la gloire. Je dois m’en amputer. Il veut n’être rien, je veux être tout. Il est tout, je ne suis rien. Il est sans pourquoi, je ne cesse de me poser des questions, idiote derrière ma loupe, spectatrice ignorante et honteuse des derniers mois de sa vie. Il est là, près d’un talus ou le nez au vent. C’est l’habitant du jardin, une sorte d’ermite ornemental, le bossu dans le parc, avec quelque chose d’un clochard ou d’un ange qui aurait refermé ses ailes. Il aime la nature sans la penser, il l’aime comme il regarde une fleur. Il l’aime sans savoir ce qu’aimer signifie, il est dans l’innocence de ne pas penser, mais d’être spontanément à l’écoute par le dedans, en acceptant que toute chose soit limitée. Mais de tout cela suis-je vraiment sûre ? En réalité, je n’en sais rien.

    Il me faut donc recommencer, repartir du début.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649   08 janvier 2021
Affranchissements de Muriel Pic
II. Les enveloppes







                                2001



Extrait 1



    Quelque chose qui n’a probablement pas existé s’est formé en moi à partir d’échos, de traces, de bribes, l’infra-ordinaire de Jim, le texte en lambeaux d’un monde inconnu que je devais traduire à partir du grimoire magique d’un album de timbres. J’avais entre les mains les dernières années de la vie d’un homme et notre passage au troisième millénaire. Qu’ai-je donc fait de décembre 1998 à janvier 2001 ? J’essaie de retrouver ma propre vie avec chaque timbre, de repasser les saisons, mais en vain, cette époque que j’ai vécue ne m’appartient plus. Une obscure culpabilité m’oblitère, le sentiment d’une dette à rembourser m’obsède. J’ai l’impression de devoir quelque chose. Je ne vois que Jim, je ne pense que Jim. C’est une appropriation réciproque par petites perceptions. Mes efforts cependant sont vains, la page reste blanche, rien ne vient qui pourrait m’aider à la faire revivre. Il me manque le contact entre l’imagination et la vie, il me manque la liberté. Je voudrais, comme lui, sentir les microséismes d’un instant, expérimenter la théorie mathématique des bifurcations, croire que la plus petite particule peut enrailler le système général et lancer des nouvelles dynamiques se ramifiant à toute vitesse et dans toutes les directions. Je voudrais faire de la poésie ma manière d’être seule. Mais j’échoue constamment.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649   09 janvier 2021
Affranchissements de Muriel Pic
II. Les enveloppes







                                2001



Extrait 3



    Jim est au bureau de poste, il choisit des timbres et discute avec la postière. Le bleu de ses yeux est plus intense, son pouls s’accélère, le temps passe plus vite, les nuages occupent tout le ciel en une couche épaisse et sombre. Est-il possible de revivre ce que l’on n’a pas vécu ? Ciel ! Amour ! Liberté ! Quel rêve, ô pauvre folle… Pourtant je le vois, il est là, c’est l’automne 1998, il a déjà un cache-col bleu clair, bientôt ce sera l’hiver. Dans la campagne, la surface des étangs deviendra solide, opaque, la vie en sommeil. Tout semblera figé, immobile, ralenti, saisi par la lenteur de la glace. Mais je vais trop vite, nous ne sommes que le 29 septembre. Jim achète quatre timbres sur le progrès automobile par les records de vitesse. Il regarde d’anciens bolides aux formes allongées qui font des courses sur la plage de Pendine Sands.



    J’ouvre les enveloppes dans l’ordre. Il y en a vingt-six : une pour l’année 1998, douze pour les années 1999 et 2000, une pour 2001. Chacune comprend quatre timbres, il y en a donc cent quatre. Ma main ouvre ce que la main de Jim a fermé. Elle tremble légèrement. Les images tombent sur la table. Je repousse la nostalgie et les dispose en ligne pour bien les regarder. […]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fanfanouche24   07 janvier 2019
Les désordres de la bibliothèque de Muriel Pic
Toute passion, certes, confine au chaos des souvenirs. Mais j'irai plus loin : le hasard, le destin, qui de leurs couleurs imprègnent le passé sous mes yeux, ils s'offrent là en même temps aux sens, à travers l'habituel fouillis de livres. Car ce genre de possession, qu'est-ce d'autre qu'un désordre où l'habitude s'est faite si familière qu'elle peut apparaître comme un ordre ? [...]tout ordre, dans ces domaines précisément, n'est qu'un état de suspens au-dessus de l'abîme. - Walter Benjamin, Je déballe ma bibliothèque (1931)
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   30 mars 2017
Élégies documentaires de Muriel Pic
 

 

Prora propagande

Propagande prora

Je regarde des documents

des photographies.

je regarde des morts.

Par-delà la résidence vue sur la mer

à l’horizon du camp au format Welt

je vois six millions de matériel humain

des corps nus sans soleil

des corps nus avec la mort en fac

e





Le premier ensemble, intitulé Rügen, concerne Prora, « camp de vacances » pour travailleurs du IIIème Reich dont Hitler lança la construction sur l’île de Rügen en mer Baltique.
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   30 mars 2017
Élégies documentaires de Muriel Pic
 

 

L’art ancien des abeilles :

figurer la communauté parfaite.

L’art ancien des communautés :

prendre les hommes pour des abeilles.





incipit/Deuxième ensemble : Miel

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

DOCTEUR JIVAGO

Quel est l'auteur de ce livre ?

Léon Tolstoï
Alexandre Pouchkine
Boris Pasternak
Anton Tchekov

6 questions
1 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..