AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.23 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1962
Biographie :

Nadia Porcar a publié plusieurs titres jeunesse en tant qu'auteure et traductrice.

Elle vécut seize ans au Japon (Osaka puis Kyoto) où elle a donné des cours de français, écrit, réalisé des films en super8 (Petits paysages, Ichi-ni-san-pô !, Jellyfish).

Elle enseigne aujourd’hui aux Cours de Civilisation Française de la Sorbonne.

Elle est l'auteure de Tatami pop, éd. Pierre Mainard, 2004 - Au Japon ceux qui s’aiment ne disent pas je t’aime, Arléa, 2011 - Ce que tout le monde sait et que je ne sais pas, Arléa, 2013 (ces deux ouvrages parus chez Arléa ont été écrits par trois auteurs, réunis sous le pseudonyme d’Elena Janvier) - Le défi de Jason, Nathan Jeunesse, 2014.

Ajouter des informations
Bibliographie de Nadia Porcar   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

CCFS - Cérémonie de remise des diplômes - 12-06-2014. Discours de Nadia PORCAR.


Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Analire   30 mars 2014
Jason et le défi de la Toison d'or de Nadia Porcar
C'est sur les ailes de la poésie et du chant que nous nous élevons vers les dieux.
Commenter  J’apprécie          200
Analire   01 avril 2014
Jason et le défi de la Toison d'or de Nadia Porcar
Quelle valeur a celui qui n'a pas conscience du danger, dis-moi ? Le premier pas vers le courage, c'est bien la peur. Ensuite, il ne te reste plus qu'à la combattre.
Commenter  J’apprécie          130
Analire   01 avril 2014
Jason et le défi de la Toison d'or de Nadia Porcar
Mais comment veux-tu savoir si tu as du courage, si tu n'as pas peur ?
Commenter  J’apprécie          130
coco4649   16 novembre 2017
Le capital sympathie des papillons de Nadia Porcar
Noir et blanc





En maternelle, les méchants la traitaient de « régresse à plateau », les gentils l’appelaient « café au lait », tandis qu’elle se sentait absolument caucasienne. Quand elle réussit à se rappeler cette lointaine petite enfance où il ne faisait pas si bon être métis, quand elle parvint surtout à le formu-

ler, ça alla vite. La nuit même, elle se vit en rêve, rose et noire. Ce drôle d’animal au miroir, avec des taches brunes sur une peau pâle, c’était elle.



Au réveil, soulagement, déception. Soulagée, car comment aller dans la vie sociale ainsi bariolée ? Déçue parce que, parce que… une panthère, tout de même ! Rien de moins !
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   16 novembre 2017
Le capital sympathie des papillons de Nadia Porcar
Notre monde





Quand on est petit, ce n’est pas qu’on trouve ça tellement beau, c’est surtout que ça se trouve comme ça. Il y avait, parole, UN arbre et UN bac à sable et rien d’autre. C’est là qu’on se réunit, c’est notre monde. Là qu’Alain Chabert dira à Nora ou Aïsha : ta mère, on met une pièce et tac, y’a un enfant qui sort.



[…]
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Petit Pays

Comment s'appelle le père de Gabriel ?

Martin
Mathieu
Michel
Mohammed

50 questions
1747 lecteurs ont répondu
Thème : Petit pays de Gaël FayeCréer un quiz sur cet auteur