AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.63 /5 (sur 26 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1980
Biographie :

Sylvain Audet-Găinar a grandi dans le Haut-Beaujolais avant de faire des études de Lettres à Lyon, à Strasbourg et à Bucarest.

Fasciné par la Roumanie, il y a vécu et enseigné le français pendant de longues années.

Il a également été le traducteur de plusieurs polars roumains, avant de se lancer aujourd’hui dans l’écriture de ses propres romans.

Ajouter des informations
Bibliographie de Sylvain Audet-Gainar   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande-annonce de Micmac à Bucarest


Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Tandarica   21 septembre 2020
Du rififi à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
Février 2017

Malgré un froid à pierre fendre, nous tenons bon. L’immense place de la Victoire est pleine à craquer et des centaines de milliers de corps emmitouflés frémissent à l’unisson dans cette nuit glacée. Jamais, depuis décembre 1989, autant de Roumains ne sont descendus dans la rue. Il aura fallu attendre qu’une parodie de gouvernement fasse voter en catimini un décret d’urgence dépénalisant plusieurs délits de corruption pour que le vase déborde. Chaque soir depuis une semaine, partout à travers le pays, une foule excédée se rassemble pour crier sa colère sous un seul mot d’ordre : #REZIST.

L’ambiance est bon enfant. On offre des fleurs aux gendarmes. On distribue des boissons chaudes à des inconnus. On crée, à qui mieux mieux, des slogans percutants.

Assisterait-on enfin au réveil d’une conscience civique en Roumanie, bientôt trente ans après la fin de la dictature ?

Rien n’est moins certain.
Commenter  J’apprécie          430
Tandarica   18 novembre 2020
Micmac à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
Tandis que cette année [2018] encore, des centaines de milliers de Roumains désabusés quittent le pays pour aller tenter leur chance ailleurs, Arthur Weber décide, lui, de s'y installer et d'y fonder un foyer.

(p. 13)
Commenter  J’apprécie          310
Tandarica   22 novembre 2020
Micmac à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
Dans la physionomie de ces deux gardes du corps, autant d'angélisme que de probité dans les comptes de n'importe quelle institution publique de Roumanie. Et côté discrétion, on est plus proche d'un concert de Rammstein que de Carla Bruni !

(p.76)
Commenter  J’apprécie          261
Tandarica   21 septembre 2020
Du rififi à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
— San-Antonio !? J’ignorais que Frédéric Dard avait ses adeptes jusqu’en Roumanie.

— Des fanatiques, vous voulez dire ! Dans les années quatre-vingt-dix, les librairies roumaines ont été inondées par cette série. On en traduisait jusqu’à quatre à cinq titres par an ! Après des décennies de censure et de littérature bien-pensante, croyez-moi, ces romans trouvaient preneurs. Un chef-d’œuvre de la libre-pensée, d’après mon père. Lui-même est devenu tellement accro à cette collection qu’il s’est mis à en adopter le langage et à contaminer toute la famille. Résultat des courses, Răzvan n’a jamais lu un seul conte de fées avec son grand-père, mais il est devenu incollable sur Alice aux pays des merguez, Le Pétomane ne répond plus ou Remets ton slip, gondolier !
Commenter  J’apprécie          90
Tandarica   21 septembre 2020
Du rififi à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
Ces histoires de coups tordus, de trahisons, de complots, de double-jeu me mettent à chaque fois le cerveau à l’envers.

— Quel intérêt d’avoir mis en place une machination aussi tarabiscotée ? ne puis-je pourtant m’empêcher de demander.

— Tout d’abord, pour des raisons diplomatiques. Depuis quelques années, les dérapages mégalomanes de Ceauşescu inquiétaient l’Occident et on cherchait un moyen de renverser une opinion publique encore très favorable à son égard. En apprenant le cynisme avec lequel les services secrets roumains s’en prenaient à des opposants sur leur territoire, les Français en furent outrés. Le Président François Mitterrand, qui devait se rendre en visite officielle à Bucarest cette année-là, reporta même sine die son déplacement. Et puis cette mystification avait aussi une raison très pragmatique. Organiser ces prétendues actions criminelles permettait à Matei Haiducu, avant que sa défection ne soit découverte par les autorités roumaines, de rentrer à Bucarest et de mettre à l’abri les membres de sa famille en les aidant à se réfugier en France. Notamment son plus jeune frère, Andrei Ion Haiducu, qui deux ans à peine après son arrivée à Paris, épousa une Française avec qui il eut un fils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Tandarica   21 septembre 2020
Du rififi à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
Interprétant comme il le peut mon regard perdu, le gai chroniqueur conclut son exposé avec une pointe de connivence virile :

— Moralité, mon petit Arthur : mieux vaut faire attention quand tu trempes ta nouille, ça t’évitera de finir comme une andouille.

La Fontaine n’aurait pas dit mieux. La maxime est d’ailleurs balancée en alexandrins parfaits.
Commenter  J’apprécie          60
Tandarica   21 septembre 2020
Du rififi à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
Dans un pays où la croissance démographique était devenue une obsession pour son Conducător adoré, les qualités de gynécologue de mon oncle s’étaient tout de suite révélées profitables. Tandis que Ceauşescu rêvait de familles nombreuses, de petits Roumains joufflus, capables de venir grossir les rangs d’« hommes nouveaux », prêts à l’acclamer et à chanter sa Gloire, Oncle Mircea est devenu très vite un champion de la procréation médicalement assistée et de la chasse aux avortements illégaux. Cela n’a pas pour autant empêché ce milicien de la natalité de profiter des ambiguïtés du régime, en jouant régulièrement au faiseur d’ange avec les femmes et les filles d’apparatchiks, qui auront toujours su le récompenser grassement de ses services rendus avec discrétion.
Commenter  J’apprécie          50
Francharb3   23 novembre 2020
Micmac à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
– On dirait presque, Arthur, que tu regrettes que la société civile roumaine soit enfin sortie de sa léthargie ?

(p. 237)
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar   09 juillet 2020
Du rififi à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
Je te souhaite donc de connaitre toi aussi un jour la vertigineuse question des sources de la vie
Commenter  J’apprécie          30
Francharb3   23 novembre 2020
Micmac à Bucarest de Sylvain Audet-Gainar
–Tu sais, Arthur, Bion de Borysthène a dit une chose très juste. « Il est inutile de s'arracher les cheveux quand nous sommes plongés dans la douleur car en pareil cas, la calvitie n'est point un remède efficace ».

(p. 240)
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L’assommoir, petite révision!

Quand se déroule l'action?

entre 1780 et 1800
entre 1810 et 1830
entre 1850 et 1870
entre 1900 et 1920

14 questions
673 lecteurs ont répondu
Thème : L'Assomoir. de Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..