AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.5 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : République tchèque
Né(e) à : Háj ve Slezsku , le 26/06/1891
Mort(e) à : Prague-Zbraslav , le 01/06/1942
Biographie :

Vladislav Vančura est un des plus importants écrivains tchèques de la première moitié du XXᵉ siècle. Il est également scénariste et réalisateur.

Vladislav Vančura appartient à la génération de Kafka, de Ungar, de Hašek et de Karel Čapek. Médecin de formation, il décide bientôt de se consacrer à la littérature. Chef de file de l'avant-garde poétique à Prague au lendemain de la Grande guerre, il s'intéresse vivement aux progrès du cinéma. Mais il s'attache avant tout à bâtir, dans une langue « vieille nouvelle » qui emprunte à la fois au tchèque humaniste et baroque et aux parlers populaires, une œuvre romanesque reconnue par de nombreux écrivains tchèques, tels que Milan Kundera ou Antonín Liehm, comme l'une des plus importantes de ce siècle. Membre de la Résistance, il est exécuté par les nazis à Prague le 1er juin 1942.
(extrait de la couverture du livre Jan Marhoul, où l'auteur est présenté).
+ Voir plus
Source : Jan Marhoul
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
lectuur   08 mai 2020
Jan Marhoul de Vladislav Vancura
La différence entre lui et les autres, c'était plus qu'un avantage, c'était un don. Il tenait la colère à distance et remplissait l'espace de la maison de joie et d'amour.
Commenter  J’apprécie          180
lectuur   08 mai 2020
Jan Marhoul de Vladislav Vancura
Si Marhoul avait eu une lame à la main, ç'aurait été une serpette de jardinier. S'il l'avait brandie à la face d'un homme voulant lui enlever Josefina, elle aurait brillé en signe de paix. Car l'esprit de cet homme bon enfant s'étendait à tout l'univers et dans chacune de ses colères ou chacun de ses coups, c'est lui-même qu'il blessait. L'innocence angélique, ce nuage, s'appuyait contre lui et Marhoul le portait.
Commenter  J’apprécie          140
Danieljean   30 mars 2016
Markéta Lazarová de Vladislav Vancura
Il y a toutes sortes d’extravagances disséminées au gré du hasard. Accordez donc à cette histoire sa place en Bohême, dans la région de Mlada Boleslav, en ces temps troublés où le roi s’efforçait d’assurer la sécurité des routes, ayant des difficultés épouvantables avec certains hobereaux qui se conduisaient littéralement comme des voleurs et qui, pis encore, s’esclaffaient presque en faisant couler le sang. Vous autres, à force de cogiter sur la noblesse d’âme et sur les mœurs exquises de notre nation, vous êtes devenus vraiment sensibles à l’excès et, en buvant, c’est de l’eau que vous répandez sur la table, au grand dam de la cuisinière – tandis que les gaillards dont je vais parler étaient fougueux en diable ! Une espèce que je ne saurais comparer qu’à des étalons. Les choses que vous tenez pour importantes étaient le cadet de leurs soucis. Le peigne et le savon, allons donc ! Ils ne respectaient d’ailleurs même pas les commandements du Seigneur.
Commenter  J’apprécie          60
Tandarica   15 mars 2015
Jan Marhoul de Vladislav Vancura
L'espace de la nuit est le silence. De nulle part ne vient aucune voix. À travers le froid et l'obscurité on entend le souffle de l'univers. Les hommes, semence mystérieuse, dorment dans leurs maisons. Si la pauvreté et la douleur se mettait à crier, la colonne de leur clameur monterait aussitôt jusqu'au bord des ténèbres. Si la mort n'était pas accablée, le grondement d'une action horrible et grandiose se ferait entendre à minuit et sur chacun des coups du temps.

Mais la bouche béante de cesse de râler, la tête soulevée retombe, et la main de qui se meurt ne brandit pas de menace. Jusqu'ici chacun a brûlé seul, en soi-même, chacun a été consumé par sa seule douleur et sa seule détresse, chacun a fini seul sur les champs de bataille, au fond des mines ou dans un lit.

Où est la communauté des vivants ?

Où est le royaume du monde ?

Sur l'agonisant, la chambre se voûte, toujours changeante, l'homme est étendu à côté d'un autre homme, toujours étranger, car ce qui fut est, et les actes durent. La griffe des outrages écorche notre seul monde, et la pauvreté ardente s'enflamme en milliers de formes pareilles à des astres qui ont chu.

(figure en quatrième de couverture)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tandarica   15 mars 2015
Jan Marhoul de Vladislav Vancura
Les choses allaient s'assombrissant et la chaux des murs se couvrait des couleurs de la vieillesse. Des soirs d'une beauté incongrue s'éteignaient doucement. À l'ouest, des nuages en feu se dressaient à la surface de l'horizon comme une chaîne de montagnes. Benešov se couchait dans sa poussière, remuait faiblement, se frottait contre le trottoir de son mail, faisait l'amour à l'étourdie, buvait, s'enivrait, s'égayait. Le marchand de limonade a plié son éventaire, le cantonnier est assis sur le pas de sa porte, et deux pensées tourmenteuses sont posées comme deux pigeons dans les combles de la maison de Marhoul.
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   30 mars 2016
Markéta Lazarová de Vladislav Vancura
Comment, vous n’êtes pas satisfaits de cette histoire des temps anciens ? Vous ne ressentez même pas une once de joie en entendant parler d’un froid aussi rigoureux, de gaillards si impétueux et de bien jolies dames ? Ce récit ne vous fait-il pas un coup de masse, en comparaison avec les charmantes complications de la littérature contemporaine ?
Commenter  J’apprécie          20
steka   09 novembre 2019
Markéta Lazarová de Vladislav Vancura
Nous sommes quelque peu vieillissants déjà et, parmi les innombrables choses qui nous sont arrivées, beaucoup ne valaient rien du tout. Qu'importe, d'autres en revanche étaient belles, et certaines autres farfelues.
Commenter  J’apprécie          10
steka   16 novembre 2019
Markéta Lazarová de Vladislav Vancura
Sacrebleu, une brute de brigand lui avait flanqué un coup dans le sens où s'écoulent les larmes, puis un autre au niveau de la bouche. Sur le moment, il ne s'en était même pas aperçu. Petite distraction qui n'en rend pas la douleur moins cuisante.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Vladislav Vancura (16)Voir plus


Quiz Voir plus

(1) Pseudoquiz, les pseudos des Sphinx Babelio !! ❓❓❓ Facile !

Village polonais :

pezenas
szramowo
stonehenge

12 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : pseudo , sphinx , Or , bronze , argent , humour , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur