AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.38 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Hanoï , 1929
Mort(e) à : Paris , le 22/05/2003
Biographie :

Née au Viêt Nam, à l’époque Indochine française Elula Perrin découvre la France en 1946. Après avoir obtenu une licence en droit, Elula se marie et accompagne son mari au Maroc. C’est à l’occasion de ce voyage qu’elle découvre son homosexualité.

De retour à Marseille après un périple qui la conduira de l’Espagne en Italie, elle enseigne l’histoire pendant quelques années avant de devenir gérante d’une plage à Saint-Tropez.

En 1969, elle fonde avec Aimée Mori le Katmandou, une discothèque qui deviendra rapidement un haut-lieu des nuits lesbiennes parisiennes.

En 1977, elle publie chez Ramsay un livre autobiographique, Les femmes préfèrent les femmes, et participe à des émissions télévisées pour témoigner sans complexe de son attirance pour les femmes. Ce premier ouvrage connaît un succès retentissant. Bourgeoise assumée, Elula Perrin revendique ouvertement son amour des femmes à une époque où l’homosexualité n’est pas encore dépénalisée.

A la fin des années 1980, après la fermeture du Katmandou, elle ouvre Le Privilège près du Palace. Suivront d’autres lieux de la nuit gay comme L’Enfer puis le Rive Gauche. Pendant presque 30 ans, Elula Perrin restera une figure de la nuit parisienne gay et lesbienne.

En 1995, dans un entretien accordé au mensuel Têtu, Elula Perrin s'affirmait très fière de ses années de nuit lesbienne : "Je crois que dans l'histoire et la mémoire des lesbiennes je vais durer quelques années, même quand j'aurai disparu du circuit, parce que, outre ces vingt-huit ans sur le terrain, j'ai eu la chance d'être publiée et lue. Je suis donc très heureuse de ma vie et je ne l'échangerais pour rien au monde contre celle d'une autre."

Parallèlement à ses activités de noctambule, elle poursuit son travail d’écriture.

La journaliste et essayiste Catherine Gonnard réalise un documentaire sur sa vie, Elula, les hommes on s'en fout en 2000.

+ Voir plus
Source : www.l-editorielles.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Luniver   30 janvier 2014
Alice au pays des femmes de Élula Perrin
On ne redira jamais assez l’émotion d’un premier baiser. Ce moment où, s’entrouvrant, deux bouches se découvrent, se livrent l’une à l’autre, lorsque la langue soudain palpite à l’intérieur de soi, chair à vif, chair vivante et humide à la saveur inconnue. J’ai toujours tenu cet instant pour décisif, il est à mes yeux plus important même que la découverte d’un nouveau sexe. Des lèvres qui s’écartent, des bouches qui se laissent envahir, c’est se donner entière, le corps ne fera que suivre, les salives mêlées du premier baiser, c’est déjà l’enfantement de la première étreinte.
Commenter  J’apprécie          180
Luniver   12 février 2014
Alice au pays des femmes de Élula Perrin
Depuis Noël, depuis mon assassinat au coin de la rue du Four, je ne suis, ni ne serai plus jamais tout à fait la même. Chaque fois qu’une femme me dira : « Tu es belle », j’entendrai en écho la voix d’Isabelle et ce « tu n’es qu’une vieille femme » qu’elle m’a jeté au coin de la rue du Four. Chaque fois qu’une femme me dira : « Je t’aime », j’entendrai en surimpression la voix d’Isabelle et son « Tu n’es qu’une vieille femme ».
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
Anna ne raffolait pas d’opéra chinois. Elle préférait Racine et Corneille. Elle rêvait parfois qu’elle était en France et devenait une grande actrice. Pas de cinéma comme Annabella, Huguette Duflot ou Jacqueline Delubac, même pas comme les belles Américaines Carole Lombard, Greta Garbo ou l’exotique Dorothy Lamour à laquelle ses soupirants prétendaient qu’elle ressemblait lorsque ses cheveux descendaient encore jusqu’à sa taille. Non, mais tragédienne, à la Comédie-Française, comme Madame Dussane ou Mesdemoiselles Georges et Clairon, les illustres interprètes de ce théâtre qu’elle admirait et dévorait.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
Épouser un métis comme elle, modeste gratte-papier ou sous-officier de la coloniale, peut-être un douanier corse qui préférerait une épouse métisse à une concubine indigène ? Anna se révoltait tout entière à cette idée. Ses camarades de pension n’aspiraient qu’à ce destin médiocre. Pas elle. Fière, indépendante, elle ne se voyait pas l’épouse de tels hommes. Son avenir se résumait à travailler et gagner son indépendance. Le reste, le mariage, l’amour, les enfants, elle entrevoyait ces éventualités comme un paysage brumeux où tout perdait ses contours.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
J’adore entendre parler de la France. Vous ne pouvez pas imaginer combien j’aimerais la connaître. Parfois la nuit, il m’arrivait lorsque j’étais petite, de rêver que j’y étais enfin. Je me réveillais et je pleurais sous ma moustiquaire en constatant que ce n’était qu’un rêve.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
L’amour courtois inventé par les troubadours occitans, les Blancs l’avaient exporté à travers leurs livres et leurs films jusqu’à l’Asie où la femme, toute soumission, s’inclinait et acceptait le destin que lui traçaient ses parents.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
J’aime la difficulté. Les choses aisément conquises ont moins de valeur.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
Faire l’amour avec une femme... Françoise en était restée interloquée. Faire l’amour n’était déjà pas drôle, alors avec une femme...
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
Hors de prix ! J’en avais acheté cent grammes et la moitié était gâtée... des petites boules noires sans saveur ni odeur... Oh ! bien sûr, il y a parfois des cerises qui viennent du Japon, dans des emballages semblables à des boîtes de cigares ; chaque fruit est emmailloté dans du papier de soie comme des chocolats, mais elles n’ont pas davantage de goût.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   25 juin 2016
Mousson de femmes de Élula Perrin
L’opium creuse l’appétit dans un premier temps, ce temps qu’il n’outrepasse jamais. Après... plus rien ne compte, ni l’amour, ni la faim, ni l’angoisse, ni la mort.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Chansons pour la St-Valentin

Michel Polnareff

Love Me, Please Love Me
L'amour avec toi
les 2

10 questions
61 lecteurs ont répondu
Thèmes : amour , chanson française , chanson , VariétésCréer un quiz sur cet auteur