AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 1228 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Neyland, Pembroke , le 21/07/1966
Biographie :

Sarah Waters est une écrivaine.

Après des études à l'université du Kent et une thèse en Littérature anglaise, elle a été libraire puis enseignante. Elle est ouvertement lesbienne.

Son premier roman, "Caresser le velours" ("Tipping the Velvet") est paru en 1998 et a pour sujet le lesbianisme à l'époque victorienne (le velours étant l'un des noms du sexe féminin dans l'argot de l'époque). L'ouvrage a été adapté pour la chaîne de télévision BBC Two par Andrew Davies sous la forme d'un film en trois parties.

Son second roman "Affinités" ("Affinity", 1999) a obtenu le prix Stonewall Book ; l'action se déroule dans une prison de femmes à Londres à l'époque Victorienne et reprend les thèmes chers à Waters (amour, trahison, corruption, machiavélisme et suspense) en y intégrant une touche de spiritisme.
Ce roman a été adapté par la chaine de télévision ITV et diffusé en Grande-Bretagne au printemps 2008. L'ouvrage a été adapté au cinéma par Andrew Davies et réalisé par Tim Fywell en 2008.

Son troisième roman, "Du bout des doigts" ("Fingersmith", 2002) lui a apporté la consécration. BBC One l'a adapté en 2005, avec les actrices Elaine Cassidy, Sally Hawkins et Imelda Staunton. Le film "Mademoiselle" (2016), réalisé par Park Chan-wook, est une adaptation du roman.

Sarah Waters a été élue "auteur de l’année" par le Sunday Times en 2003, elle a reçu le prix des Libraires et le British Book Awards (Auteur de l'année 2002).

Dans "La Ronde de nuit" ("The Night Watch", 2006), les personnages (quatre femmes, dont trois sont lesbiennes, et un homme homosexuel) partagent secrets et scandales dans le Londres des années 1940. Le roman a reçu le Prix Lambda Literary.

Également situé dans les années 1940, "L'Indésirable" ("The Little Stranger", 2009), son cinquième roman, s'éloigne de l'univers des ses précédents romans. Il a été adapté pour le grand écran par Lenny Abrahamson en 2018.

Son 6e roman, "Derrière la porte" ("The Paying Guests"), paraît en 2014. Il s'agit à nouveau d'une histoire lesbienne qui, cette fois, se déroule dans la capitale britannique en 1922.

Sarah Waters vit dans le quartier de Kennington à Londres.

son site : https://www.sarahwaters.com/

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
The Little Stranger (2018) - Bande-annonce Officielle HD
Citations et extraits (121) Voir plus Ajouter une citation
Jooh   19 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
S'il y a bien une chose dont l'artiste doit se garder scrupuleusement dans son travail, c'est l'hésitation. L'hésitation mène tout droit à la faiblesse, et la faiblesse a fait échouer de plus grands desseins que les nôtres.
Commenter  J’apprécie          510
Jooh   14 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
La rareté de l'objet dépend du désir qui anime le coeur qui le recherche.
Commenter  J’apprécie          490
Jooh   20 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
-Un livre ne dure-t-il pas tout autant ?

-Autant que durent les mots, oui. Mais il y a dans une photographie quelque chose qui dépasse les mots, qui dépasse même les bouches qui les prononcent. Une photographie mettra le feu aux sens d'un Anglais, d'un Français, d'un Hottentot. Elle nous survivra à tous pour allumer le même feu chez nos petits-fils. Elle est un objet transcendant à l'histoire.

-Un objet englué dans l'histoire ! proteste mon oncle. Perverti par l'histoire qui l'offusque comme un écran de fumée ! Cela se voit à la façon dont une mule épouse le pied, à la coupe d'une robe, au style d'une coiffure. Donnez des photographies à votre petit-fils: il y verra une curiosité pittoresque. Votre moustache cirée le fera rire ! Mais les mots, Hawtrey, les mots - hein ? Ils nous séduisent dans le noir, et l'esprit de chacun les revêt de chair et d'habits à sa guise.
Commenter  J’apprécie          420
Jooh   17 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
En général, le murmure ne sied guère à l'organe masculin - la voix de la plupart des hommes se fausse, détonne, résiste mal à l'envie de sonner plus fort - la sienne cependant sait se mettre une sourdine, jouer des mots couverts, tout en conservant sa limpidité, telle une note de musique.
Commenter  J’apprécie          420
Jooh   18 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
-Après tout, mon opinion n'a rien de choquant. Cela concerne votre... votre sexe et les arts. À mon avis, Mademoiselle Lilly, il y a quelque chose qui manque à votre sexe.

-Quoi donc, Monsieur Rivers ?

[...]

-La liberté dont dispose le mien.
Commenter  J’apprécie          422
Jooh   24 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
Je ne désirerai jamais un amant plus que je ne désire la liberté.
Commenter  J’apprécie          433
Jooh   23 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
Il y a trop de nouveaux livres qui paraissent et qu'il faut ajouter aux anciens, trop de livres perdus à redécouvrir, trop d'incertitude partout.
Commenter  J’apprécie          360
Jooh   25 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
La fortune est aveugle et emprunte des chemins étranges. C'est la fortune - n'est-ce pas ? - qui envoya Hélène de Troie chez les Grecs et un prince à la Belle au bois dormant.
Commenter  J’apprécie          350
Jooh   21 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
"Qu'est-ce que c'est ? qu'elle demande. - C'est votre bébé, ma jolie, que j'y dis. - Mon bébé ? Et mon bébé est-il garçon ou fille . - C'est une fille", que je réponds. À ce mot-là, elle hurle à pleins poumons: "Alors, Dieu lui soit en aide ! Le monde est cruel pour les filles. Elle aurait mieux fait de mourir, et moi avec !"
Commenter  J’apprécie          340
Jooh   27 septembre 2015
Du bout des doigts de Sarah Waters
Le sentiment qui m'étreint est douloureux, brutal, il me prend au dépourvu, il me fait peur. J'ai peur soudain de ce que mon avenir risque de me coûter. Peur de l'avenir lui-même et des passions inconnues, immaîtrisables, que j'y connaîtrai peut-être.
Commenter  J’apprécie          340
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Sarah Waters Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Derrière la porte

Quel est le nom de famille de la famille d'accueil ?

M. et Mme Rimot
M.et Mme Plancoët
M. et Mme Blanchon

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Derrière la porte de Sarah WatersCréer un quiz sur cet auteur
.. ..