AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

L`Aube

Fondées en 1987 par un groupe d`intellectuels, parmi lesquels Jean Viard, Les Editions de l`Aube sont une maison d`édition située dans le Vaucluse, à La Tour-d`Aigues. Elle publie une cinquantaine d`ouvrages par an au sein de différentes collections. Deux collection portant sur la littérature nommées Regards croisés et Regards d`ici, quatre collections d`essais nommées Monde en cours, Ère planétaire, Urgence de comprendre et Conversation pour l`avenir, et enfin, une collection polar nommée Aube Noir.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de L`Aube



Dernières critiques
PCV87
  28 novembre 2022
Gioconda de Nikos Kokantzis
Ouvrage court et dense dans lequel l'auteur nous entraine avec un naturel parfois désarmant dans une Thessalonique à forte minorité juive occupée par l'envahisseur nazi. Nikos grandit près d'une modeste famille juive et s'éprend

de Gioconda, l'une des petites filles, d'abord camarade de jeu, dont il devient vite éperdument amoureux. Beaucoup de tendresse, de pureté, de nostalgie, de bonheur et de souffrance dans ce récit qui se lit d'une traite. Beau et émouvant.
Commenter  J’apprécie          40
readbylaurie
  27 novembre 2022
Un chant de Noël : Histoire de fantômes pour Noël de Charles Dickens
Scrooge tient une affaire avec Marley son associé, mais une nuit de Noël celui ci meurt, et 7 ans après son esprit revient hanter Scrooge.

Ebenezer scrooge est un homme rabat joie, prêt de ses sous et sans jamais un mot de gentil à quiconque.



C'est ainsi que la nuit de Noël L'esprit de Marley le prévient il sera hanté par trois esprits au court des prochaines nuits.

L'esprit des Noëls passé, celui du Noël présent et celui du Noël futur.



Il va ainsi voit son enfance et le Noël de la famille Cratchit dont Bob le père est son employé, ce que sa femme pense de son employeur et le Noël futur lorsqu'un homme est mort.

Cet homme ne fait pas de peine, car personne ne le plaint, on est même plutôt heureux qu'il ne soit plus de ce monde.



Quand Scrooge se rend compte de l'image qu'il renvoie et de la peine qu'il peut causer par son comportement il va décider de changer, de profiter plus des moments de la vie et de les gens qui font partie de la sienne.



Un chant de Noël est un classique de la littérature à lire et relire en période de fêtes.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Romileon
  27 novembre 2022
Triomf de Marlene Van Niekerk
Afrique du Sud, 1992-1993

Mol, Pol, Treppi et Lambert Benade vivent dans une baraque bien pourrie, sale à Triomf, une banlieue blanche de Johannesburg à la veille des 1ères élections libres.

Dire que la famille est dysfonctionnelle est un doux euphémisme.

Mol et Pop sont censément les parents de Lambert, gros gaillard de bientôt quarante ans, difforme, épileptique, brutal dont les crises de violence (rien à voir avec l’épilepsie, hein) sont la plupart du temps aiguillonnées par l’oncle Treppi.

Au milieu de tout ce foutoir, des chiens : Gerty trouvée rue Gerty, Toby trouvé rue Toby ; des frigos éventrés, à demi cramés ; des poches de cubi emplies d’essence…

Et autour, des voisins qui supportent de moins en moins les excès de leurs voisins, des témoins de Jéhovah, des partisans du NP, parti afrikaner, qui font campagne pour les élections à venir. Après tout, toutes les voix sont bonnes à prendre.



Quel roman dérangeant ! Quel roman difficile tant sur le fond que sur la forme !

Alternant les points de vue des quatre personnages mais laissant le plus souvent la parole à Mol, nous avons, nous aussi, accès aux délires Benade, à leurs craintes, leurs frustrations, leurs rancunes et il faut reprendre bien souvent son souffle pour supporter un tel étalage…

Si la logorrhée de Treppi saoule autant les personnages qu’elle m’a saoulée moi-même, la misère sociale, culturelle du 127 rue Martha m’a touché, tout comme l’attachement sans faille que se porte Mol et Pop face à la dérive de leur famille pas ordinaire.

Ce n’est pas un coup de cœur à proprement parler car je dois admettre que j’ai peiné à suivre la folie qui court à travers ce roman. Pour autant je ne suis par prête à oublier la rage et le désespoir qui transpirent de ces pages !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242