AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.63/5 (sur 682 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Ganzhou , le 04/01/1940
Biographie :

Gao Xingjian est un écrivain, dramaturge, metteur en scène et peintre français d'origine chinoise.

Gao Xingjian grandit durant les répercussions de l'invasion japonaise en Chine orientale. Sa mère éveille très tôt l'intérêt de son fils pour les arts de la scène et l'écriture. Il reçoit une formation de base dans les écoles de la République populaire et obtient un diplôme de français en 1962, à l'Institut des langues étrangères de Pékin.

Lors de la Révolution culturelle, il est envoyé durant six ans en camp de rééducation à la campagne et se voit forcé de brûler plusieurs manuscrits. Il n'est autorisé à partir à l'étranger qu'après la mort de Mao, en 1979. Il se rend alors en France et en Italie.
Entre 1980 et 1987, il publie des nouvelles, des essais et des pièces de théâtre mais son avant-gardisme et sa liberté de pensée lui attirent les foudres du Parti communiste chinois.

Ses théories littéraires, exposées dans "Premier essai sur l'art du roman" (1981), vont délibérément à l'encontre des dogmes d'État et du réalisme révolutionnaire prôné par le régime. Le caractère subversif de ses œuvres le confronte inéluctablement à la censure.

En 1987, il est contraint à l'exil et est depuis déclaré persona non grata sur le territoire chinois. Il vit en France depuis 1988, où il a obtenu l'asile politique et publie en 1990 son grand roman "La Montagne de l'âme". En 1997 il obtient la nationalité française.

Chevalier des Arts et des Lettres, il obtient le prix Nobel de littérature en 2000 pour «une œuvre de portée universelle, marquée d’une amère prise de conscience et d’une ingéniosité langagière, qui a ouvert des voies nouvelles à l’art du roman et du théâtre chinois.»
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Gao Xingjian   (24)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Premier recueil de poèmes de Gao Xingjian

Podcasts (1)


Citations et extraits (245) Voir plus Ajouter une citation
Gao Xingjian
La peinture vient de l'endroit où les mots ne peuvent plus s'exprimer.
Commenter  J’apprécie          670
De ses deux mains ensanglantées, elle se saisit de ses intestins qu'elle massa du bout des doigts, lava minutieusement , puis elle passa un long moment à les disposer sur ses avant-bras. Lorsqu'elle eut fini de les laver, elle arrangea ses entrailles, les souleva et les replaça dans son ventre. A l'aide d'une louche pleine d'eau, elle se lava successivement les bras, la poitrine, les plis de l'aine, les pieds et même les orteils, comme si de rien n'était.

Chap 48 - p 385 -
Commenter  J’apprécie          555
Le problème réside dans la prise de conscience intérieure de mon moi, ce monstre qui me tourmente sans cesse. L'amour-propre, l'autodestruction, la réserve, l'arrogance, la satisfaction et la tristesse, la jalousie et la haine, viennent de lui, le moi est en fait la source du malheur de l'humanité. La solution de ce malheur doit-elle passer par l'étouffement du moi conscient ?
Voilà pourquoi Bouddha a enseigné l'éveil : toutes les images sont des mensonges, l'absence d'image est aussi mensonge.
-Chap 26- p.213 -
Commenter  J’apprécie          522
“La vérité n’existe que dans l’expérience de chacun, et même dans ce cas, dès qu’elle est rapportée, elle devient histoire. Il est impossible de démontrer la vérité des faits et il ne faut pas le faire. Laissons les habiles dialecticiens débattre sur la vérité de la vie. Ce qui est important, c’est la vie elle-même (…) ce qui est vrai, c’est moi-même, c’est la sensation fugitive que je viens d’éprouver, impossible à transmettre à autrui.”
Commenter  J’apprécie          450
Dans ce long monologue, "tu" est l'objet de mon récit, en fait c'est un moi qui m'écoute attentivement, "tu" n'est que l'ombre de moi.
Pendant que j'écoutais attentivement mon propre "tu", je t'ai fait créer "elle", parce que tu es comme moi, tu ne peux supporter la solitude, tu dois aussi trouver quelqu'un à qui parler.
Tu as donc eu recours à "elle" de la même manière que j'ai eu recours à "tu".
"Elle" dérive de "tu" et, en retour, confirme mon moi.

Chap 52 p.421.
Commenter  J’apprécie          422
« Les autres sont des miroirs qui nous renvoient notre propre image. »
Commenter  J’apprécie          420
Gao Xingjian
L'homme appartient à ces espèces d'animaux qui, une fois blessés, peuvent devenir particulièrement féroces.
Commenter  J’apprécie          405
Quelle relation y-a-t-il entre ce ciel gris, l'eau et son reflet, les arbres, les oiseaux ? Le ciel...gris...une étendue d'eau...les arbres dénudés...pas le moindre vert...des buttes de terre...tout est noir...la charrette...les oiseaux...pousser avec force...ne pas bouger ..le déferlement des vagues...les moineaux qui picorent...les rameaux ..transparents. faim et soif de la peau...on peut tout...la pluie...la queue d'une poule...des plumes légères...couleur de roses...la nuit sans fin...c'est pas mal...un peu de vent...c'est bien...je te suis reconnaissant...dans la blancheur informe...quelques rubans... roulés...froid...chaud...vent ..penché et vacille...spirale...maintenant symphonie... énorme...insecte...sans squelette...dans un gouffre...un bouton...aile noire...ouvrir la nuit...partout c'est... impatient...un feu brillant...des motifs minutieux...des soieries noires ..un ver...le noyau de la cellule qui tourne dans le cytoplasme...les yeux nés en premier...il dit que le style...a la capacité de vivre par lui-même...un lobe d'oreille...des traces sans nom...on ne sait quand la neige est tombée, quand elle s'est arrêtée. Une fine couche blanche qui n'a pas eu le temps de s'amasser sur les branches.

Chap77- p.637 -
Commenter  J’apprécie          360
— Quand un homme et une femme sont ensemble ...
— Le monde n'existe plus ...
— ... Seul le désir demeure.
Commenter  J’apprécie          380
A l'origine, je n'avais aucune intention de lire. Que je lise un livre de plus ou de moins, que je lise ou non, ne différerait pas l'heure de mon incinération.

- Chap. 12 - p. 104 -
Commenter  J’apprécie          371

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Gao Xingjian (1065)Voir plus

Quiz Voir plus

Les chiens, nos amis

"Ce chien me réapprend à lire le vivant autour, à écouter les musiques de la nature, ses amplitudes, ses respirations, à mesurer ses états, à déchiffrer ses codes. L'ai-je su un jour?" Qui a écrit "Son odeur après la pluie"? Indice: 🌲

Jean-Louis Fournier
Cédric Sapin-Defour

10 questions
35 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..