AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Agone


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Agone



Dernières parutions chez Agone


Dernières critiques
Lelex11
  08 mai 2020
La guerre au vivant de Jean-Pierre Berlan
L'ouvrage de Jean pierre Berlan s'attaque a un "mythe", celui de l'amélioration génétique des plantes cultivées: l'hybridation. Ce phénomène, découvert sur le maïs, deviendra le symbole de la modernisation de l'agriculture. Mais que se cache-il derrière ce fameux maïs hybride?
Commenter  J’apprécie          10
gilles3822
  24 avril 2020
Une histoire populaire de la France: De la guerre de Cent Ans à nos jours de Gérard Noiriel


Je me suis instruit avec ce pavé. Je lis peu de livres d'histoire, je devrais, la flemme sans doute. Le besoin de prendre du recul par rapport au torrent d'infos d'aujourd'hui permet de se distancier (mot très tendance) dans le temps, de constater une évidence : nous ne sommes pas les premiers et nous ne sommes pas seuls.

Je vis en 2020, suis né en 1956 et achèverais ma vie...je ne sais pas quand. Durant ce bref passage de votre serviteur sur Terre, la vie des femmes et des hommes aura beaucoup évolué, dans son environnement, dans ses obligations, dans sa liberté de mouvement, dans sa perception du temps et de l'espace. Le temps de mon existence n'occupe que cent pages de ce livre qui en compte 750. L'auteur a choisi de faire débuter son histoire populaire à Jeanne d'arc, fin de la guerre de cent ans, fin du Moyen-âge, émergence de ce qui allait devenir la nation française, recomposition de territoires jusqu'alors morcelés en une multitude de duchés, seigneuries, soumises aux lois de la vassalité, aux conquêtes et rivalités de cour, d'alliances versatiles aux conséquences désastreuses pour les gens d'en bas, le peuple dont les rois et reines faisaient peu de cas. L'alliance de l'église et des souverains, matérielle autant que spirituelle maintiendra ce joug. Le changement majeur interviendra quand ledit peuple commencera à briser quelques chaînes, soulevant le fardeau de la fatalité et l'omerta sur une exploitation de l'homme par l'homme.

C'est d'une histoire du peuple français qu'il s'agit, pas des têtes couronnées. Je ne suis pas historien, loin s'en faut, mais la constante évolution des rapports entre gouvernés et gouvernants ouvre la voix à une réflexion sur la nécessité d'un combat permanent pour asseoir les droits des premiers, constamment remis en question par les seconds. Les formes que revêtent ces luttes à travers les siècles sont multiples, inattendues, violentes souvent.

Nul manichéisme dans le propos, l'évolution s'est faite avec parfois l'aide d'esprits évolués en leur temps, donnant une assise philosophique ou juridique à des contestations légitimes mais brouillonnes et sanglantes , car réprimées sans états d'âme et ce, jusqu'à une période récente.

Les à-coups de l'histoire de France ont donné lieu à des ré-écritures de celle-ci, quand il s'est agit d'instruire la population, outil de propagande justifiant à posteriori les actes passés et préparant les esprits aux actes futurs, fatalité inscrite dans les gênes, d'une domination de la nouvelle classe possédante sur le peuple. La noblesse a laissé la place à la bourgeoisie d'affaires, le capitalisme industriel s'est substitué à un monde rural.

La France a été la première puissance économique, vers le 18ème siècle, son glissement dans le classement mondial n'augure en rien d'un déclin particulier, la structure sociale rurale et son organisation par métiers, corps d'artisans, a freiné l'apparition et la construction de grands conglomérats qui sont les caractéristiques du capitalisme industriel, l'organisation du travail rationalisée, moins systématique, sera plus tardive. Néanmoins, le système de classe possédante et de classe exploité aura les mêmes conséquences quant à la nécessaire bataille des revendications du plus grand nombre. La filiation des luttes du XXème siècle avec les révolutions des siècles précédents donnera sa spécificité à l'histoire sociale de notre pays, plus marqué par de nécessaires conflits que par des négociations, les caractéristiques du patronat français n'y étant pas étrangères.

En 2020, nous sommes loin de ces luttes classe contre classe, plus simples à appréhender. La mondialisation a changé la donne, la division internationale du travail affaiblit considérablement le pouvoir de contestation des ouvriers et employés. Le principe reste le même, plus que jamais, la concentration des richesses entre quelques mains, la financiarisation d'une économie mondialisée donne au moins-disant social une légitimation qui échappe à tout contrôle, le système libéral finance un personnel politique à son service et les textes de lois qui en découlent nous montrent chaque jour que si le combat des peuples semble de plus en vain, il n'en reste pas moins fondamental, les formes de lutte restant à réinventer en permanence.

Livre indispensable pour qui veut appréhender l'histoire de notre pays à travers la vie de ces acteurs principaux : nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marquise68
  18 avril 2020
Une Histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos jours de Howard Zinn
L'envers de l'Histoire institutionnelle
Commenter  J’apprécie          90