AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

L`Arche [corriger]

L`Arche éditeur est une maison d`édition française créée en 1949 par Robert Voisin. Ses domaines de prédilection sont d`abord la psychanalyse, la philosophie et l`esthétique: sont entre autres publiés Jean Wahl, André Gide, René Leibowitz, Louisa Düss et Wilhelm Reich. Répertoire pour un théâtre populaire, collection bon marché qui regroupe les grandes œuvres dramatiques de tous les pays et de tous les temps. Dirigée depuis 1986 par Rudolf Rach, la maison se tourne vers le théâtre contemporain et le théâtre jeunesse. Elle renoue également avec ses penchants pour la philosophie en créant une collection d`essais, Tête-à-tête.

Collections de L`Arche



Dernières critiques
Hamlet

C'était correct. Je m'attendais à une vraie tragédie, et bien j'étais déçue... Déjà ma 4e de couverture spoil violemment la mort de Ophélia, qui pourtant arrive hyper tard dans la pièce. Genre à plus de 80% de l'histoire. Comme... Pourquoi faire ça ?



Puis la mort de Polonius n'était vraiment pas crédible. Mais les thèmes abordés sont très intéressants comme la folie, le deuil, la mort, l'amour, la vengeance et l'amitié.



Je pense que ça doit être hyper intéressant d'étudier le texte en cours. Ça doit apporter beaucoup de compréhension et d'aide pour une sous lecture. C'était sympa, mais en comparaison Roméo et Juliette était génial et un drame bien plus poignant.
Commenter  J’apprécie          20
Le malade imaginaire

- LE MALADE IMAGINAIRE-



Un véritable coup de cœur pour cette pièce de théatre !

Il y a de l'humour, une morale, une critique et des personnages hauts en colère.



Dans cette pièce nous pouvons voir le génie de Molière qui a travers les blagues arrivent à expliquer son opinion et le message qu'il veut faire passer.

Une très belle critique des médecins et sur les médicaments qui nous sont parfois inutiles ou qu'il faut savoir d'avoir besoin d'un médecin quand on est vraiment malade ou qu'il est impossible pour nous de guérir tout seul.



Mais aussi une critique sur le mariage, sur que les pères choisissent les gendres pour eux et non pour leurs fille. Comme ici, le père voulait un gendre médecins pour lui et il ne se préoccupé de l'opinion de sa fille ou de son bien.

Mais il y en a une deuxième, comme celle du mariage que pour recevoir l'héritage et le testament.



Bref, un chef-d’œuvre pour moi, dommage que cette pièce à trop traumatisé de personnes aux collègues à cause de la pression des professeurs de français et des notes aussi...



Carlaines
Commenter  J’apprécie          40
La Mouette

Ah la littérature russe et sa mélancolie, Tchekhov et sa tragédie des petites choses...La mouette de notre dramaturge russe est un livre que j'ai été amenée a lire dans le theme "crise personnelle, crise familiale" au lycée. Et pour le coup ce livre est le livre de la crise, crise de tous les persos qui ne savent plus où ils sont et où ils devraient etre, crise de l'art et crise du théâtre, car Tchekhov est novateur dans son domaine ! Il propose une pièce sans action, centrée sur la psychologie des personnages et sur ce qu'ils ont a nous dire...et pour le coup les personnages ont beaucoup a nous dire, tous ont le coeur bien lourd : entre Trepliev, poète maudit, incompris dans son art et dans son amour, Trigorine, l'écrivain renommé qui a l'impression de toujours "rater un train" malgré l'admiration qu'on lui voue, et Masha qui "porte le deuil de sa vie". Bref, ce qu'on voit c'est avant tout la tristesse, la mélancolie et l'ennui (pas étonnant vu la nationalité de l'auteur). Mais ce qui est intéressant dans cette oeuvre est qu'elle mêle comédie et tragédie. Dans cette piece, pas de personnes nobles soumis à une fatalité...et pourtant il s'agit d'une tragédie. Les personnages sont poursuis par l'inachèvement de leur rêve, ils s'ennuient, ne peuvent avoir ce qu'ils veulent, et c'est ça qui est tragique. La tragédie du quotidien. La tragédie qui n'est pas dans l'action désespérée et persistante comme dans Antigone mais la tragédie de l'inaction. Bref, il s'agit d'une oeuvre peu commune mais très intéressante. A ma premiere lecture, je dois avouer que la mouette m'a pas tant marqué. Mais c'est a la deuxième lecture que j'ai pu comprendre la subtilité de l'écriture et du message de Tchekhov. Petit bonus pour ceux qui aiment l'art : vous n'allez pas être déçus...
Commenter  J’apprécie          40




{* *}