AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

E-Dite


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Cer45Rt
  23 mai 2019
Une saison en enfer de Arthur Rimbaud
"Une saison en enfer" m'a beaucoup déçu !... Et dire que j'étais persuadé que j'allais beaucoup aimé lire, adoré lire même, cette oeuvre de Rimbaud !... Et quelle surprise, quelle mauvaise surprise en l'occurrence que cette déception !...

Pourtant, j'aime bien Rimbaud, je n'ai rien contre la poésie en prose, de façon générale, du moins ; n'ai-je pas beaucoup aimé lire des recueils de poèmes en prose de Baudelaire ou de Saint-John Perse ?... Non !... Ici, cela concerne spécialement la poésie en prose de Rimbaud, ou du moins ce texte de Rimbaud, appartenant au genre de la poésie en prose. Je n'ai pas perçue, il faut bien l'admettre la moindre portée poétique à ce texte, ou plutôt, si, j'ai perçu une portée poétique, mais dans la thématique !... Dans la thématique, dans le sujet, dans le thème, oui, il y a de la poésie !... Oui, c'est poétique, ces thématiques !... Mais toutefois, cela ne suffit pas ; une thématique en elle-même n'est rien, rien si elle n'est pas heureusement développée. Et, hélas… le développement n'y est pas vraiment. le développement, c'est la manière de tourner l'idée, la manière de la compléter, bref… La manière de la développer, de faire de l'idée brute quelque chose de valable !...

Mais il y a pis encore : la langue, le style de Rimbaud, auquel je n'ai vraiment, vraiment pas accroché. Mais qu'est-ce que ce style, bon sang ?!… Que ce style banal, que ce tissu de phrases que rien, du point de vue du style littéraire, du moins, ne caractérise particulièrement ?... C'est d'une platitude, pire en matière de phrasé banal que Flaubert lorsqu'il écrit "Madame Bovary" ( et c'est beaucoup dire !... ) !... Comment appeler ce ramassis de phrases sans rythme, sans vocabulaire particulièrement truculent ou soutenu, sans verve, sans lyrisme, bref : sans rien !...

Bref, je ne m'attarde pas plus dessus, c'est là un bien mauvais texte à mes yeux, en tout cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
moravia
  05 février 2019
Le goût du sang de André Héléna
Fait partie d'une grande fresque en plusieurs volumes (10) : "Les Compagnons du destin".

C'est ici que l'on constate qu'André Héléna était autre chose qu'un scribouillard payé à la ligne et un auteur de romans alimentaires érotiques.

C'est réellement un auteur de premier ordre !
Commenter  J’apprécie          250
ketupa
  11 janvier 2019
Une saison en enfer de Arthur Rimbaud
Je n'ai pas accroché. Oh, comme j'aurais aimé pouvoir dire que j'ai été transporté par sa fulgurance ! Comme j'aurais aimé pouvoir dire que Rimbaud accompagne mon chemin de vie ! Ça aurait fait tellement chic. Ça aurait fait de moi un mystérieux ténébreux. Autant je suis saisi par la beauté de la poésie de Baudelaire, autant Rimbaud me laisse sur le bord du chemin.

Mais, pas chien, pour l'aura de majesté, et parce qu'il faut essayer, une note de 3,5.
Commenter  J’apprécie          50